Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
9 avril 2015 4 09 /04 /avril /2015 13:33

 

Le Parisien : Le 9 avril 2015

 

Finies les longues queues dès le petit matin devant les conservatoires. Écarté aussi le risque de saturation du central téléphonique comme l’an dernier

 

Après l’échec retentissant du central téléphonique mis en place l’an dernier pour enregistrer les inscriptions des enfants en première année de conservatoire de musique, la mairie de Paris va mettre en place un système de tirage au sort pour la rentrée prochaine. « C’est plus transparent, plus juste et plus égalitaire », estime Bruno Julliard, le premier adjoint (PS) chargé de la culture.

 

Finies les longues queues dès le petit matin devant les conservatoires. Écarté aussi le risque de saturation du central téléphonique. Les dossiers d’inscription devront être déposés sur Internet ou dans les conservatoires entre le 1er et le 15 juin. Le tirage au sort sera effectué la semaine suivante sous le contrôle d’un huissier. Les familles seront informées du résultat à la fin du mois de juin. Chaque année, seules 3 000 places se libèrent sur les 20 000 existantes. Les candidats sont trois fois plus nombreux !

 

Ce projet de réforme suscite des grincements de dents dans les rangs de la droite. « Le développement musical d’un enfant ne se joue pas sur un coup de dé. Recaler un enfant motivé et doué parce qu’il n’a pas eu la chance d’être tiré au sort, c’est du gâchis. Le problème de fond, c’est le manque de places dans les conservatoires parisiens », critique Thierry Hodent, conseiller UMP de Paris et adjoint chargé de la culture dans le VIIe arrondissement.

 

La Ville promet d’en créer 2 000 supplémentaires d’ici 2020. Bruno Julliard veut aussi attirer les enfants issus de familles moins aisées en proposant des cours collectifs de musiques actuelles et en créant des classes passerelles pour permettre aux élèves qui ont débuté l’apprentissage de la musique tardivement de rejoindre le cursus du conservatoire en cours de route. Enfin, la réforme des conservatoires prévoit des cours de musique hors les murs dans les centres sociaux, les centres d’animation et les associations. Ces dispositifs seront testés dans certains arrondissements dès l’année prochaine en vue d’être généralisés à la rentrée 2016.

 

Lire l’article du « Parisien »

 

 

Les inscriptions dans les conservatoires municipaux parisiens seront bientôt attribuées par tirage au sort

Partager cet article

Repost 0
Published by Social Nec Mergitur - dans Revue de presse
commenter cet article

commentaires

Pages