Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
12 juin 2015 5 12 /06 /juin /2015 11:06

 

Une affaire qui tombe bien mal pour la ministre Fleur Pellerin, la sénatrice Sylvie Robert et tous les thuriféraires du dimanche

 

C’est une annonce qui a pris les habitants de Levallois-Perret par surprise : « la fermeture de la médiathèque Gabriel Péri sera effective le 30 juin ». Pourtant, on ne peut pas dire qu’il y a trop de bibliothèques dans cette ville parmi les plus riches du monde, car elle n’abrite que trois équipements de lecture publique. En huit ans, deux avaient déjà été fermés, mais pour le couple Baljkani qui dirige la ville depuis trente ans, faut croire qu'il y en avait encore une de trop.

 

Une bibliothèque qui tomberait en ruine si l’on en croit les déclarations de la mairie sur sa page Facebook « La médiathèque Gabriel Péri souffre des maux inhérents à son âge. La structure du bâtiment qui l'abrite, comme son aménagement intérieur, sont désormais totalement obsolètes, tant en termes de respect des normes réglementaires qu'en ce qui concerne la qualité de l'accueil des lecteurs. Il s'agirait ici d'entreprendre une réhabilitation intégrale des lieux, plus proche de la reconstruction que d'un simple réaménagement ».

 

Étonnant, car cette même bibliothèque de 800 m2 a été entièrement rénovée en 1991 ! Certes, cela fait plus de vingt ans mais c’est un laps de temps considéré comme très récent dans le monde du bâtiment. Ou bien cet équipement municipal aurait-il été mal « rénové » ? On n’ose le croire tant la municipalité, spécialiste si l’en est, des programmes immobiliers, est passée maitre dans l’art de la construction.

 

 

Levallois : Balkany veut encore fermer une bibliothèque pour boucler son budget

   Bibliothèque mal rénovée: les Balkany se sont-il fait rouler dans la farine ?

 

 

En réalité, l’explication serait plus prosaïque. Malgré ou à cause des vacances municipales à Marrakech ou de la célèbre Villa Pamplemousse, à Levallois-Perret les caisses municipales sont vides. Cependant, les Balkany tiennent, urbi et orbi, à maintenir ouverte le dimanche la médiathèque Gustave Eiffel inaugurée il y a trois ans.

 

Mais ouvrir cet équipement semble coûter aussi cher qu’une villégiature aux Antilles, si l'on en croit les explications municipales. « La Ville a été à l'écoute des Levalloisiens en matière d’accès à la culture puisqu'un grand nombre d'entre eux ont fait part de leur souhait de voir les horaires d'ouverture des médiathèques élargis en incluant toujours le dimanche. Ces mesures nécessitent cependant des besoins non négligeables en personnel, ce qui représente un coût conséquent. » Voilà qui est clair. Et pour cela, il faut sacrifier la médiathèque Gabriel Péri.

 

Mais voilà, malgré les arguties de la municipalité, les Levalloisiens ne sont pas d’accord avec cette décision, d’autant qu’elle semble avoir été décidée dans le secret le plus total. C’est pourquoi les usagers de la médiathèque Gabriel Péri ou de nombreux professionnels du livre ont décidé de riposter en lançant une pétition citoyenne. « Nous sommes profondément choqués et opposés à la fermeture de ce service de proximité, situé en centre ville, qui accueille un large public, de la petite enfance aux séniors affirment ces citoyens pas encore balkanisés. « C'est la troisième bibliothèque fermée en huit ans pour une seule ouverture. Nous sommes inquiets de la dégradation du service public et de la place accordée à la culture dans notre ville. La disparition des collections au profit du tout numérique vers lequel vous tendez, ne peut que détériorer le lien social » concluent les signataires (la pétition est ici).

 

On le voit, ouvrir coûte que coûte le dimanche ne peut qu’amener à la disparition des bibliothèques. Reste à savoir si cela figurera dans le rapport que Fleur Pellerin, la ministre de la culture a commandé à la Sénatrice Sylvie Robert sur « l’adaptation des horaires d’ouverture des bibliothèques aux rythmes des usagers ». En tout cas l'affaire de Levalois tombe bien mal pour tous les thuriféraires du dimanche. 

 

 

Ouvertue du dimanche :  Les Balkany flinguent les projets de Fleur Pellerin

Levallois : Balkany veut encore fermer une bibliothèque pour boucler son budget

                          -  Et crois moi, c'est pas des tendres

Partager cet article

Repost 0
Published by Social Nec Mergitur - dans Culture nec mergitur BM nec mergitur
commenter cet article

commentaires

Grunberg Gérald 22/06/2015 09:51

Fermer cette bibliothèque est une aberration, un crime contre la culture. D'abord pour celles et ceux qui l'utilisent tous les jours. Ensuite parce que c'est quasiment un monument historique : c'est une des toutes premières médiathèques modernes ouvertes en région parisienne et qui a servi d'école à toute une génération de bibliothécaires.
Mais ne mélangeons pas tout : il faut aussi que les médiathèques ouvrent le dimanche. Le succès de la Bibliothèque publique d'information au cœur de Paris, témoigne de l'importance sociale et culturelle de l'ouverture du dimanche.
Oui au maintien de la médiathèque Gabrielle Péri et de sa plus large ouverture au public, y compris le dimanche.

Gérald Grunberg
Conservateur général honoraire des bibliothèques

Personne de Levallois-Perret 16/06/2015 17:15

Monsieur "Stef" Maire Adjoint à la Culture !

Habitez-vous ou Vivez-vous à Levallois-Perret ?!

Vous devriez prendre exemple sur ce que votre Père fait de BIEN et a mis en place pour enseigner, en matière de préventions routières, aux jeunes de toutes les écoles de la Ville, depuis fort longtemps !
Il participe activement au bien-être de tous les Levalloisiens ! Et je l'ai toujours vu se battre pour garder cela en place.

La culture en fait partie intégrante !... De ce Bien - Être !

Inutile de mettre en avant la perte sèche des aides de l'état (suppression de la Taxe Professionnelle par Mr Sarkozy/cadeau aux entreprises.... Cette plus grosse taxe permettait de limiter grandement les impôts aux habitants, plus il y avait d'entreprises sur le sol de la commune... Moins les impôts fonciers et locaux étaient importants !)

Arguments de vente aux particuliers pour l'achat d'un bien sur chaque commune avant sa disparition !

Et si l'on compte le nombre de sociétés qui ont fini par partir depuis plus de 30 ans... Les m2 de bureaux vides nous le montrent au quotidien ! Forcément le budget de la commune se réduit à peau de chagrin ! Causes à Effets !

Malgré tout, il subsiste une "Dotation" versée par l'état qui ne compense pas mais, qui a le mérite d'exister encore !! Merci Mr Sarkozy.

Inutile de nous "appâter" avec vos essais d'ouvertures le dimanche... surtout si cela existe encore et fonctionne ?!
Que Les Levalloisiens en profitent sur les 3 établissements...

Il y a bien dans tous ces m2 inutilisés, sur l'ensemble de la commune, un endroit à exploiter sans nous supprimer nôtre bibliothèque coeur de Ville, un des poumons de nôtre commune !?

ET POUR Y METTRE QUOI ?

Pour ce qui est des Abeilles A et B, Bus "Gratuits".... Rappelez vous qu'ils font déjà parti du budget de la commune (nos impôts) depuis fort longtemps !
Et qu'il vous faudrait, par contre, qu'ils circulent TOUS les jours de la semaine AVEC une plus grande fréquence et DONC occasionner au passage PLUS de budget (nos impôts)

Revenons à l'essentiel ! À la vraie vie des Levalloisiens AVEC cette bibliothèque !

3 bibliothèques pour 64 654 habitants n'est pas un luxe ! Mais une nécessité !
64 654 habitants déjà "entassés" sur seulement 2,5 kms2..... il faut bien de l'espace pour donner accès à cette forme de culture riche, que nous possédons dans le patrimoine de la Ville ! Non ?!

Donc, Vous battre pour conserver cette bibliothèque coeur de ville qui permet aux personnes âgées, aux personnes à mobilité réduite ET aux enfants de pouvoir se déplacer TOUTE la semaine dans celle ci, sans avoir de kilomètres à faire ! Ni Bus à attendre et prendre !
Personnes vulnérables à protéger et à gâter comme prôné pour obtenir les votes des parents (sans les oublier dans le besoin de cet établissement public gratuit et géré avec leurs impôts) !

Assumez votre rôle et respect à tous ! La culture appartient à tout le monde et doit être accessible au plus grand nombre ! Sans distinction et en tout lieu existant et résistant !

De plus, cette bibliothèque est un lien social réel non négligeable à l'heure du "tout internet" virtuel que "Tous" non pas ou ne veulent pas ! Exemple de Démocratie.

Pour vous y aider, il y a d'autres services dans l'ensemble du budget de la Ville qui mériteraient une coupe franche dans leur budget/dépenses !

Vous êtes invité, avec l'équipe en poste, à chercher ailleurs à faire quelques économies afin de laisser tranquille ce qui fonctionne et fait de la vie des Levalloisiens un havre de paix !

Élus à 51% pour 100% de Levalloisiens quand même !

Pour mémoire... les locaux de la sécurité sociale n'ont pas pu être récupéré par la Mairie alors les locaux de nôtre bibliothèque Gabriel Péri doivent l'être ?!

ET POUR QUOI FAIRE ? Nous sommes curieux de le savoir !

Cherchez d'autres locaux vides dans les nouvelles constructions (le "compléments d'enquêtes" consacré à nôtre chère commune peut, peut-être, vous y aider) et laissez nous nôtre bibliothèque coeur de Ville qui nous est indispensable !

Information importante, La médiathèque Albert Camus (flambant neuve) ferme en même temps pour travaux !
Encore un non sens !?

Enfin, la plus part des habitants profitent de l'Eté ou des congés payés pour y aller plus souvent, en plus du reste de l'année, surtout ceux qui non pas le budget pour posséder des villas ou riad !.....

Pour finir, à QUI doit-on de payer 14€ la place de cinéma ? Afin de lui demander quel en est le prix de réduction substantielle illimitée pour les Levalloisiens, que nous attendions TOUS, pour en profiter comme auparavant et dès à présent ???
Comme pour la piscine.... Pas possible, me direz-vous sûrement, cela n'est plus un des services de la Mairie !!

En attente de lire vos réponses. Bien à vous.

Stef 14/06/2015 19:01

Ce n'est pas une plaisanterie Bon! Soyez rassuré, les supports de la Bibliothèque Péri : livres, disques etc.. seront répartis entre les Médiathèques Camus et Effeil. Donc pas de destruction, ni de "désherbage".

Bon 13/06/2015 17:36

"Enfin, il me parait utile de rappeler que la Médiathèque de Levallois, bibliothèque de lecture publique, n'a pas de vocation patrimoniale et n'a donc pas de collections." C'est une plaisanterie???

Stef 13/06/2015 17:15

Adjoint au Maire à la culture de Levallois, je souhaite apporter les précisions suivantes concernant la fermeture de la bibliothèque Péri :
En premier lieu, et vous serez surpris, je ne considère pas l'ouverture des médiathèques le dimanche comme une fin en soi. Cette décision doit être longuement réfléchie et correspondre aux modes de fonctionnement des habitants. Avant de décider l'ouverture le dimanche de la Médiathèque de Levallois, nous avions expérimenté pendant un an cette ouverture réclamée par les habitants et notamment les jeunes, principaux utilisateurs de la Médiathèque. ils nous demandent aujourd’hui que la Médiathèque soit ouverte en continu et en nocturne. Nous allons donc, expérimenter ce nouveau besoin.
La Médiathèque de Levallois est un réseau de Médiathèques : la Médiathèque Albert camus (1000m2) entre le centre ville et le front de seine et la Médiathèque Gustave Eiffel (2500m2) dans le canton nord de la ville. Cette dernière Médiathèque, récente, remplace deux bibliothèques qui totalisaient, à elles deux, une superficie de 1200m2. Je précise, pour mémoire, que Levallois est l'une des plus petite commune de France avec une superficie de 2,5km2. Les levalloisiens disposent pour leurs déplacements d'un service de bus municipal gratuit.
Enfin, il me parait utile de rappeler que la Médiathèque de Levallois, bibliothèque de lecture publique, n'a pas de vocation patrimoniale et n'a donc pas de collections. Les supports de la bibliothèque Péri seront répartis entre les Médiathèques Camus et Eiffel. Le déménagement s'effectuera au cours de l'été.
Il y a aussi une réalité. L'Etat a amputé les ressources de la ville de 8,8 millions €. Diminution, sans concertation de la DGF et hausse vertigineuse de la péréquation. Il nous faut donc nous adapter. Le choix que j'ai fait est de privilégier les nouveaux modes d'usage des médiathèques sans alourdir les coûts de fonctionnement qu'elles engendrent et qui se traduisent généralement en impôts pour les contribuables.

Personne de Levallois-Perret 17/06/2015 10:25

Vous avez un message à lire sur ce blog ! Bien à vous.

Pages