Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
26 août 2015 3 26 /08 /août /2015 11:47

 

Laurent Berger, le patron de la confédération, a assuré ce mardi sur France Inter que son syndicat ne fait pas partie du Clic-P, l’intersyndicale parisienne qui ferraille contre les ouvertures de magasins le dimanche et le soir.

 

Opposé à l'extension du travail de nuit et du dimanche, le Clic-P (Comité de liaison intersyndical du commerce de Paris) a été créé début 2010 à l'initiative de plusieurs syndicats, dont la CGT, la CFDT, le Seci-Unsa et SUD. Il a mené une vingtaine de procès par an contre de nombreuses enseignes (Galeries Lafayette, Apple, Monoprix, Carrefour City et Sephora) et a souvent obtenu gain de cause. 

 

Cette stratégie de guérilla juridique n'est pas du goût de la CFDT. La « judiciarisation excessive » du Clic-P et son « fonctionnement autour de pénalités obtenues auprès de la justice nous posent question », a ainsi affirmé auprès de l'AFP Thierry Cadart, responsable de la politique organisationnelle à la confédération.  « La CFDT n'est pas dans le collectif en question, même s'il y a des personnes qui s'en réclament », a rajouté Laurent Berger sur France Inter.

 

« Faux ! », a immédiatement réagi Alexandre Torgomian, membre du Clic-P et ex-secrétaire général de la SCID, la section commerce Ile-de-France de la CFDT, au cœur d’un litige judiciaire avec la confédération. Dans un communiqué, le Clic-P a accusé Laurent Berger de « déni évident de démocratie » par « une tentative de déstabiliser le Clic-P en muselant un de ses membres, le SCID ». Un nouvelle pierre dans le jardin de la CFDT qui semble de plus en plus oublier les valeurs qui fondent le syndicalisme.

 

Pour M. Torgomian, le frondeur, « Laurent Berger se trompe de combat, il devrait s'attaquer au patronat plutôt qu'à ses propres équipes, surtout avec ce qui se passe en ce moment », en allusion au projet de décret du ministre de l'Economie Emmanuel Macron de créer de nombreuses Zones touristiques internationales (ZTI) susceptibles d'ouvrir le dimanche et le soir jusqu'à minuit. Effectivement les observateurs constatent que la CFDT reste on ne plus muette sur la question. Pour mieux rester fidèle à sa devise : « des choix, des actes » sans doute ?

 

Publié également sur Miroir Social

 

 

                                                       Laurent Berger et la CFDT toujours fidèle à leur devise

Ouverture le dimanche et le soir : Ça chauffe à la CFDT

                                                             - Pourquoi vous me regardez comme ça ?

Partager cet article

Repost 0
Published by Social Nec Mergitur - dans Actualité sociale
commenter cet article

commentaires

Paris Misére 31/08/2015 18:17

La CFDT a toujours ete proche des decisions allant á l'encontre des plus faibles et les moins payés
Paris Misére oups Paris Musée en a dejapris de la graine

Bazire 28/08/2015 10:31

La CFDT a toujours été le suppot du PS, voir de la droite, ce qui est pareil, donc pas étonnant !

Pages