Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
15 octobre 2015 4 15 /10 /octobre /2015 16:13

 

Le Parisien : le 15 octobre 2015

 

« La mairie n’avait plus connu de mouvement intersyndical unitaire depuis 2009 », précise le représentant de la CGT

 

Usagers de la Ville de Paris, attention ! Certains services municipaux pourraient tourner au ralenti ce jeudi. Les quelque 50 000 agents municipaux sont en effet appelés par l’ensemble de leurs syndicats (CFDT, CFTC, CGT, FO, Supap, Unsa et UCP) à une journée de grève pour obtenir des revalorisations salariales.

 

Les syndicats réclament notamment une multiplication des promotions pour les agents de la fonction territoriale dont le point d’indice est gelé depuis 2010. « Les négociations en cours pour définir les ratios de promotion sur la période 2016-2018 se déroulent sur fond d’austérité. Les propositions de la mairie ne sont pas à la hauteur. Le dialogue social se durcit », prévient Pascal Muller, secrétaire général de la CGT.

 

« La mairie n’avait plus connu de mouvement intersyndical unitaire depuis 2009 », précise le représentant de la CGT en pronostiquant une grève très suivie. Si toutes les directions de la mairie sont concernées par l’appel à la grève, les services de la propreté — où une grève de quatre jours vient de s’achever —, des affaires scolaires et de la petite enfance pourraient être les plus impactés.

 

A la mairie, on se montre pourtant rassurant. « Les conséquences de la grève devraient être limitées dans tous les secteurs. Dans les crèches, le taux de grévistes est estimé à moins de 10 %. Elles devraient ouvrir normalement », indiquait-on ce mercredi soir en mairie.

 

Selon la Ville, les négociations sur l’avancement des agents se poursuivent. Pas question d’accepter l’automaticité des promotions sur critère d’ancienneté réclamée par les syndicats. « C’est apparemment non négociable », confirme le représentant CGT qui a été reçu, mardi soir, avec les autres syndicats par l’adjoint chargé du personnel.

 

« Le nombre de promotions va quand même augmenter. Il y en a eu 8 000 sur la période 2010-2012, 10 700 les deux années suivantes et nous en proposons 12 000 pour les deux années à venir », rappelle-t-on dans l’entourage d’Anne Hidalgo, la maire (PS) de Paris. « Je n’accepterai pas que les contraintes très fortes qui pèsent sur les collectivités me condamnent à toucher aux conditions sociales des agents », a également pris soin de préciser l’élue dans une interview accordée aux Échos à la veille de la grève.

 

Lire l'article du « Parisien »

 

 

 

                 La mairie n’avait plus connu de mouvement intersyndical unitaire depuis 2009

Tous les syndicats de la Ville de Paris appellent à la grève ce jeudi

Partager cet article

Repost 0
Published by Social Nec Mergitur
commenter cet article

commentaires

Pages