Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
15 février 2016 1 15 /02 /février /2016 17:10

 

Le Parisien : le 15 février 2016

 

« Malgré ses grands discours sur la culture accessible à tous, la Ville rend les catacombes inaccessibles aux Parisiens fauchés » tacle la CGT de Paris-Musées

 

Les amateurs de squelettes vont devoir mettre la main au porte-monnaie ! D’après la CGT culture, le ticket d’entrée aux catacombes a augmenté de 40 % en un an et demi ! « La mairie de Paris s’en met plein les fouilles », s’étrangle les syndicalistes qui le dénoncent sur leur site Web… Fin 2013, le prix d’entrée de l’ossuaire parisien de la place Denfert-Rochereau était de 8 €. Il est désormais de 12 € au guichet ! Si l’on préfère réserver un billet coupe-file ni échangeable ni remboursable mais avec un audio guide (cassette de 30 minutes, NDR), c’est 27 € et avec un « vrai » guide conférencier, c’est 35 €.

 

Les catacombes, cimetière municipal à 20 m sous terre qui expose six millions de squelettes, géré par la Mairie de Paris, via l’établissement public Paris Musées, ont reçu 352 614 visiteurs en 2014, soit 13,4 % de plus qu’un an plus tôt. En 2015, il a atteint les 500 000. Depuis six mois, le site fait l’objet d’un plan de rénovation, notamment la ventilation et les éclairages. Pour faire face à son succès, les horaires d’ouverture ont été élargis, 20 heures à la place de 16 heures. Enfin, il est prévu en 2019, une nouvelle sortie, avenue René-Coty, équipée de sanitaires et d’une librairie-magasin de souvenirs.

 

« La Ville et Paris Musées considèrent les catacombes comme une pompe à fric ! regrette Dominique Quenehen, représentante du personnel à la CGT Musée de Paris. Le syndicat avait déjà épinglé la ville en octobre dernier. Elle avait loué au site Airbnb qui voulait faire une soirée privée Halloween une nuit à 350 000 € (lire ici) ! « Au final, tacle Dominique Quenehen, malgré ses grands discours sur la culture accessible à tous, la Ville rend les catacombes inaccessibles aux Parisiens fauchés. »

 

« L’accessibilité des équipements culturels de Paris est reconnue par tous. Améliorer les services au bénéfice des Parisiens, et de ceux qui viennent visiter notre ville, est un travail que la Ville entend mener et qui a un coût », explique de son côté Bruno Julliard premier adjoint.

 

Lire l'article du Parisien

 

 

 

                                                          Catacombes : Bruno Julliard s'explique

Paris : les catacombes une mine d’or pour la Ville

Partager cet article

Repost 0
Published by Social Nec Mergitur - dans Revue de presse
commenter cet article

commentaires

Pages