Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
29 mars 2016 2 29 /03 /mars /2016 18:52

 

Mais les dés ne sont pas encore tout à fait jetés car la concurrence est rude. D'autant que ces nominations sont toujours le fait du prince malgré les promesses de François Hollande de faire de son quinquennat une « république exemplaire »

 

Le monde est petit. Très petit. Du moins celui de la culture. En effet, selon Le Figaro, la nouvelle patronne de la Bibliothèque Nationale de France (BnF) pourrait bien être.... Laurence Engel, l'ancienne chef de Cabinet d'Aurélie Fillipetti au ministère de la Culture. Et oui, le monde est vraiment petit puisque avant d'atterrir rue de Valois, Laurence Engel avait d'abord été membre du cabinet de Bertrand Delanoë et d'être ensuite nommée par le même...directrice des affaires culturelles de la ville de Paris.

 

Il faut dire que depuis son départ forcé du ministère, prise dans la tourmente de l'affaire Acquilino Morelle, son mari qui se faisait cirer les pompes à l'Elysée, Laurence Engel était dans l'attente d'un poste à sa mesure. Oh bien sûr, après son exfiltration de la rue de Valois, elle ne s'était pas retrouvée à la rue car elle était retournée pantoufler tranquillement à la cour des comptes, son corps d'origine (lire ici). Toutefois,.Laurence Engel devait s’ennuyer ferme sous les ors et les lambris de la rue Cambon car à peine quatre mois après son arrivée elle se retrouvait nommée médiatrice du livre..... sur proposition de son ancienne supérieure hiérarchique, Aurélie Fillipéti. Le monde est vraiment très, très petit, n'est ce pas ?.

 

Une petite récompense sûrement car cette mission, effectuée pendant ses heures de travail à la Cour des Comptes, était loin d'être bénévole car tout de même payée 2 010 euros (brut) par mois (en plus évidemment de son traitement de haut fonctionnaire) selon le décret ministériel. Ironie du sort, c'est la même Cour des comptes qui épingle les dérives des comptes publics. Pour Laurence Engel, le poste de présidente de la BNF est donc la bonne pointure

 

En effet, lustre, entregent et rémunérations rondelettes caractérisent la fonction puisque le poste de direction de la BNF est classé « Hors échelle E ». Ce qui, dans le dernier échelon de la grille indiciaire, équivaut à 6 112 euros brut par mois, un traitement qui, grâce aux diverses primes et négociations avec Bercy, est souvent multiplié par... deux, selon une source gouvernementale citée par le magazine Le Point.

 

Même si, selon Le Figaro, Laurence Engel est favorite pour le poste puisque elle serait la candidate du premier ministre, Manuel Valls, il se peut que les dés ne soient pas encore tout à fait jetés car la concurrence est rude. D'autant que ces nominations sont toujours le fait du prince malgré les promesses de François Hollande de faire de son quinquennat une « république exemplaire ». Encore une promesse non tenue.

 

 

Laurence Engel favorite pour la présidence de la BnF ?

                                   Culture :  Laurence Engel avec deux cireurs de pompes

Partager cet article

Repost 0
Published by Social Nec Mergitur - dans Culture nec mergitur
commenter cet article

commentaires