Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
9 septembre 2016 5 09 /09 /septembre /2016 17:34

 

Ouest-France : le 9 septembre 2016

 

Joël Bruneau, le maire de Caen, n'est pas très à l'aise pour commenter cette éviction

 

Avant même la pose de la première pierre, en juillet 2013, elle s'était impliquée dans le projet. La future Bibliothèque multimédia à vocation régionale ( BMVR), Noëlla du Plessis l'avait cousue au cœur comme une reliure de livre. Le personnel des bibliothèques, comme le secteur culturel, s'attendaient à voir cette conservatrice d'État participer à l'inauguration de la croix de verre.

 

Il n'en sera rien. La directrice de la bibliothèque est poussée vers la sortie. Et de manière peu élégante, à deux ans de la retraite. À la mi-septembre, elle devra quitter son bureau. Et retrouver un emploi, même si elle reste rémunérée par l'État, au titre de son statut.

 

Joël Bruneau, le maire de Caen (LR) n'était pas très à l'aise pour commenter cette éviction, hier lors du premier point presse organisé dans l'auditorium de la bibliothèque Alexis-de-Tocqueville. En public, il a simplement confié que le directeur adjoint Olivier Tacheau, nommé par son équipe en mars, allait effectivement diriger le temple du livre. « Il y avait un problème interne, entre personnes », a-t-il simplement lâché.

 

 

                                 Joël Brunueau, le maire de Caen n'est effectivement pas très à l'aise

Caen : la directrice de la bibliothèque poussée vers la sortie de façon peu élégante

 

Noëlla du Plessis était-elle « trop impliquée dans un projet marqué de la précédente mandature », comme le croit l'ancien maire socialiste de Caen, Philippe Duron ? C'est lui qui a lancé cette ambitieuse bibliothèque du futur. L'investissement de cette fonctionnaire est toutefois resté professionnel. Pas identifiée comme une femme de gauche, elle avait d'ailleurs pris ses fonctions sous un précédent maire de droite. Coûtait-elle trop cher ? Pas à la collectivité, en tout cas, puisqu'elle est rémunérée par l'État au titre des missions nationales remplies par la centrale de Caen.

 

Est-elle victime d'un conflit de générations ? Assurément. Si, dans son entourage, on décrit une fonctionnaire d'« une grand rigueur », on note aussi « sa vision classique » du livre. Bien que la directrice se soit beaucoup investie dans l'évolution des bibliothèques (numérisation d'ouvrages, bornes sans contact pour interagir avec les usagers...), l'équipe de Joël Bruneau a, dès le recrutement du directeur adjoint Olivier Tacheau, envisagé d'apporter du « sang neuf » à la tête de la BMVR.

 

Désigné pour devenir directeur de la grande bibliothèque, cet ancien directeur général des services de l'université d'Angers, 45 ans, devait cohabiter avec Noëlla du Plessis jusqu'à son départ à la retraite. Mais leurs relations se sont vite dégradées au point d'être exécrables : le « problème interne » auquel fait référence Joël Bruneau. Ni l'un ni l'autre n'ont souhaité s'exprimer sur ce sujet.

 

« Il y a les carrières de chacun et il y a à penser un établissement pour les décennies à venir », insiste Marc Pottier, adjoint à la culture de l’agglomération Caen-La-Mer. Reconnaissante envers Olivier Tacheau d'avoir mené une négociation compliquée avec le personnel sur l'ouverture dominicale de la BMVR, l'agglomération a tranché : le nouveau chapitre de la grande bibliothèque caennaise s'écrira sans son actuelle directrice.

 

Lire l'article de Ouest-France

 

 

           Le Maire de Caen et Marc Pottier, l'adjoint à la Culture de l'agglo, coupeurs de tête

Caen : la directrice de la bibliothèque poussée vers la sortie de façon peu élégante

                                                 - Je suis la première lame et lui c'est la seconde

                                                                   - Et vice et versa

Partager cet article

Repost 0
Published by Social Nec Mergitur - dans BM nec mergitur
commenter cet article

commentaires

biblicaen 07/11/2016 01:08

sage décision

bibliotheque 10/09/2016 18:06

Chapeau bas à Madame la Directrice qui durant tant d'années, a exercé son plus beau talent au sein de cet établissement: celui de masquer son incompétence...

Iznogood 12/09/2016 14:13

Reste à savoir si, sur ce jugement de valeur, elle ne sera pas dépassée par son ambitieux successeur

Pages