Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
15 avril 2017 6 15 /04 /avril /2017 16:23

 

Le Parisien : le 15 avril 2014

 

La médiathèque du XXème arrondissement doit accueillir un bureau de vote pour la présidentielle tout en restant ouverte pour les usagers...Mais les salariés s'y opposent

 

Une urne, des isoloirs… mais pas de salles de lecture. Dimanche prochain, pour le premier tour des présidentielles, les habitants du haut de la rue de Bagnolet (XXe) pourront se rendre à la médiathèque Marguerite-Duras pour accomplir leur devoir électoral. Les lecteurs, eux, devront patienter jusqu’au mardi suivant pour fréquenter l’établissement culturel qui fait partie des bibliothèques parisiennes normalement ouvertes le dimanche.

 

Contrairement à ce que la mairie de Paris avait prévu, la médiathèque n’accueillera pas simultanément un bureau de vote (dans l’auditorium de l’établissement) et ses activités habituelles de prêts et de consultations de document. En raison de travaux dans l’école du quartier, la Ville a transféré le bureau de vote du secteur dans la vaste médiathèque de la rue de Bagnolet pour les 4 prochains scrutins (les présidentielles des 23 avril et 7 mai et les législatives des 11 et 18 juin). L’établissement culturel devait rester ouvert au public durant ces 4 dimanches. « C’est techniquement faisable. Cette solution a d’ailleurs déjà été utilisée lors des régionales de décembre 2015 », rappelle Bruno Julliard, premier adjoint (PS) de la maire de Paris. « Faisable peut être… Souhaitable, sûrement pas ! », ont indirectement répondu les agents de la médiathèque qui se sont empressés de dénoncer ce mélange des genres.

 

L’intersyndicale CGT-FO-SUD et Supap a déposé un préavis de grève pour les 4 dimanches électoraux. En cause : des problèmes de sécurité, une difficile gestion des flux de lecteurs et d’électeurs qui seraient passés par la même entrée, et un risque de dépassement de la jauge maximum de l’établissement qui accueille 2 500 visiteurs les dimanches selon le rapport municipal sur les ouvertures dominicales des bibliothèques. « Pour la médiathèque Duras, la jauge est fixée à 600 personnes au maximum en simultané », rappelle Bertrand Pieri, délégué CGT à la direction des affaires culturelles de la Ville. « Que se passera si elle est dépassée ? On demandera à des électeurs de sortir ? De revenir plus tard ? », interrogeait le syndicaliste en début de semaine.

 

La question n’est plus d’actualité. Après de brèves négociations, la mairie a décidé de fermer la partie médiathèque durant les quatre prochains dimanches électoraux et de donner satisfaction aux agents. « Notre priorité, c’est que les élections se passent dans les meilleures conditions possibles », conclut Bruno Julliard. Dimanche prochain, 896 bureaux de votes répartis dans 593 sites différents seront ouverts dans la capitale. La quasi-totalité d’entre eux se trouvent dans des écoles qui n’accueillent pas de public le dimanche.

 

Lire l'article du Parisien

 

 

 

                     Pour voter à la présidentielle à Duras, Bruno Julliard n'a pas eu le choix

 

 

 

 

                                                        - Eh faut pas rester là monsieur... 

                           - Bon puisque c'est comme ça je vais me reporter sur Macron !

Partager cet article

Repost 0
Published by Social Nec Mergitur - dans Revue de presse
commenter cet article

commentaires

Pages