Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
30 septembre 2021 4 30 /09 /septembre /2021 10:21

 

Les Villes de Lyon et Villeurbanne (Rhône) ont annoncé avoir trouvé une « exception légale » pour ne pas contrôler les mineurs. De son côté, la Ville de Grenoble (Isère) pourrait bien leur emboiter le pas

 

À partir de ce 30 septembre, les bibliothèques territoriales devront contrôler les passes sanitaires de tous les mineurs, dès l'âge de 12 ans, avant leur entrée dans l'établissement. Une obligation qui tend un peu plus une partie de la profession, déjà éprouvée par l'exigence du passe sanitaire pour le reste des usagers et pour les agents des bibliothèques provoquant des manifestations dans tout le pays, y compris dans les petites communes (lire ici)

 

Un mouvement qui devrait reprendre le 1er octobre avec une nouvelle journée de mobilisation nationale des bibliothécaires, à l'appel de plusieurs syndicats dans les communes où ils sont implantés pour demander la fin du passe sanitaire pour tous les établissement de lecture publique « Elle n'est pas seulement symbolique, visiblement la loi peut changer, puisque le décret a été cassé pour certains centres commerciaux. Nous avons bon espoir », expliquait un agent mobilisé au sein d'une bibliothèque proche de Grenoble au site spécialisé, ActuaLitté.

 

Et déjà les lignes commencent à bouger puisque la ville de Lyon (Rhône) vient d’annoncer officiellement par la voix de l’adjoint au maire en charge de la culture qu'elle appliquera une « exception légale » afin d'éviter le contrôle des passes sanitaires des jeunes âgés de 12 à 17 ans. La collectivité s'appuie sur les fameuses exceptions citées dans les décrets du 19 juillet et du 7 août, qui exemptent de contrôle de passe sanitaire les usagers « accédant à ces établissements pour des motifs professionnels ou à des fins de recherche ».

 

La ville de Lyon considère que les jeunes de 12 à 18 ans entrent dans cette catégorie d'usagers, s'appuyant sur l'obligation de scolarité pour les 12-16 ans, et de formation pour les 16-18 ans. Imparable. Et pour pousser le bouchon (lyonnais) encore plus loin, la cité des gones étendrait cette exemption…. aux étudiants majeurs sur simple présentation de leur carte de scolarité (voir ici) ! Rappelons en effet que les bibliothèques universitaires ne sont pas concernées par le contrôle des passes sanitaires. Là aussi imparable !

 

Quelques heures plus tard, c’est la Ville de Villeurbanne (Rhône) qui à son tour annonçait appliquer la même mesure que celle initiée par sa voisine lyonnaise. Un mouvement qui devrait susciter d’autres vocations car de son côté la Ville de Grenoble (Isère) a saisi le préfet pour demander la suppression de l’obligation du passe sanitaires dans les bibliothèques de sa commune. Elle pourrait désormais à l’instar de Lyon et Villeurbanne sauter le pas sans attendre.

 

Par contre du côté de la Ville de Paris, c’est silence radio. Pourtant les syndicats ont bien interpellé Carine Rolland, l’adjointe à la culture d’Anne Hidalgo pour prendre modèle sur leurs homologues, sans avoir susciter la moindre petite prise de position, même timide. Bref sur ce sujet, pourtant digne d’une campagne présidentielle, du côté de l’Hôtel de Ville ça patine. Un peu comme la campagne de sa candidate socialiste ?

 

 

 

 

      Passe sanitaire en bibliothèques : Anne Hidalgo va-telle bientôt imiter ses collègues et arrêter de patiner ?

 

Partager cet article
Repost0

commentaires

Pages