Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
20 janvier 2022 4 20 /01 /janvier /2022 15:30

 

De son côté la Ville de Paris a saisi le Préfet de Police pour « qu'il dépose plainte auprès du procureur de la République »

 

« Collabo » : c’est le qualificatif fleuri qui orne les dizaines d’affichettes collées à la sauvage dans neuf bibliothèques municipales de la capitale :Marguerite Audoux (IIIe), Lancry (Xe), Parmentier (XIe), Violette Leduc (XIe), Hergé, (XIXe, Levi-Strauss (XIXe), Benjamin Rabier (XIXe), Oscar Wilde (XXe) et Marguerite Duras (XXe). Des affichettes probablement posées par des « antivax » ou, au minimum, d’opposants à la mise en place du passe sanitaire. Une mesure bientôt durcie avec le « passe vaccinal » qui doit entrer en vigueur dans les prochains jours s'il n'est pas censuré par le Conseil Constitutionnel.

 

Une offensive qui ne se limiterait pas à des affiches si l'on en croit les syndicats qui précisent « qu’ailleurs ce sont des tags qui ont été faits dans des WC pour traiter de fous celles et ceux qui portent le masque ». De son côté, la ville de Paris a annoncé avoir déposé plainte pour « pour diffamation et dégradations de biens publics ». « Le Préfet  de Police a de son côté déposé plainte auprès du procureur de la République à notre demande » déclare par ailleurs l’administration.

 

Pour enfoncer le clou, la directrice des affaires culturelles, Irène Basilis, a écrit dans un communiqué envoyé aux représentants du Comité Hygiène et Sécurité (CHSCT) « qu’il Il a été clairement indiqué dans le contenu de cette plainte que les agents des bibliothèques visées par cet affichage pouvaient également déposer une plainte pour injures à titre personnel s’ils souhaitaient se joindre à l’action de la Ville ». Pour la haute fonctionnaire municipale, un seul mot d'ordre : faut pas se laisser emmerder !

 

 

 

Affiche collée sur la devanture de la bibliothèque Marguerite Duras (XXe)

 

Partager cet article
Repost0

commentaires

A
"l'extrême gravité"... Qu'est-ce qui est grave? Interdire à un tiers des enfants (https://fichiers.enpret.com/jaunisse/nanterre/corona/10-1602-io_bibs.pdf) l'accès aux bibliothèques municipales (municipales : financées par les impôts des contribuables, indépendamment de leur statut vaccinal) ? Instaurer un système de flicage à l'entrée des lieux de culture et "d'élévation de l'esprit"? D'utiliser tout l'attirail judiciaire à disposition pour fustiger ces actes "inacceptables"? ou de coller quelques autocollants qui parlent de "collaboration" (les bibliothèques ne collaborent-elles pas avec les autorités?) et d'apartheid sanitaire, c'est à dire de ségrégation en fonction du statut vaccinal? je laisse les lecteurs juger.
Répondre
C
Mesdames les directrices,<br /> Messieurs les directeurs,<br /> <br /> La campagne d’affichages hostiles qui a visé vos bibliothèques et médiathèques la semaine dernière et les menaces portées à l’encontre des personnels de vos établissements sont en tous points inacceptables.<br /> Avec la Direction des Affaires Culturelles, nous en avons immédiatement mesuré l’extrême gravité et la Ville de Paris a porté plainte contre ces actes si répréhensibles.<br /> <br /> Dans ce contexte et afin de préserver la sécurité de tous les agents, soyez certains que tout sera mis en œuvre pour que cessent ces intimidations et ces menaces. Je veillerai personnellement à ce que cette démarche soit menée à son terme.<br /> <br /> Les bibliothèques sont des lieux de vie, d’élévation de l’esprit, de liberté des expressions dans le respect de nos valeurs républicaines, et doivent le rester.<br /> En vous assurant de mon appui sincère et renouvelé.
Répondre
A
https://collectifruptures.wordpress.com/2021/12/18/cest-a-quel-moment-quon-arrete-dobeir/