Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
12 mai 2014 1 12 /05 /mai /2014 09:05

 

 

« Il faut développer les approches transversales et collaboratives afin de fluidifier le travail » a annoncé fluctuat la nouvelle maire de Paris


C’est un des grands chantiers de la Ville de Paris. Fraichement élue, la nouvelle maire, Anne Hidalgo va réduire le nombre de directions qui structurent l’administration parisienne selon un communiqué envoyé sur les messageries des personnels municipaux. Une annonce qui confirme une déclaration faite au journal Le Monde deux semaines auparavant.


Actuellement, la mairie de Paris est composée d’une trentaine de directions certaines tournées vers les parisiens (petite enfance, sports, nettoiement, culture, mairie d’arrondissement) et d’autres plus administratives (achat, juridique, communication ou informatique). Elles pourraient se trouver réduites à une vingtaine et les fusions de certains services devraient avoir des conséquences importantes sur les personnels.


Dans une déclaration faite le 29 avril devant deux cent hauts fonctionnaires de la Ville, Anne Hidalgo a demandé « d’adapter la structure administrative en engageant d’ici l’été les rapprochements qui s’avèreront pertinents. ». Toutefois, il y a fort à parier que la direction chargée de la communication chère à la municipalité sera épargné.



                             Anne Hidalgo présente son programme pour l'administration parisienne

 

        annehidalgo30032014-copie-1

                                                                                  -  Et voilà le travail !

 

 

Pour y arriver la mairie a trouvé la formule magique, attention ça décoiffe : « il faut développer les approches transversales et collaboratives afin de favoriser, dans un contexte de forte contrainte budgétaire, l’émergence d’idées nouvelles et de fluidifier le travail collectif ». Fluidifier on ne sait pas, mais pour la langue de bois, c’est du pur fluctuat !                             


Anne Hidalgo a surtout exprimé on l'a vu plus haut sa volonté d’adapter la structure administrative avec à la clef des rapprochements. Autrement dit, il faudra trouver quels sont les services qui vont être supprimés après ce programme de fusions-acquisitions.


En tout cas, une chose est sûre, les organisations syndicales n’auront pas voix au chapitre. Pire, Anne Hidalgo n’hésite même pas rendre mergitur toute forme de dialogue social car elle déclare sans rire : « afin d’associer les partenaires sociaux à cette réflexion, je présiderais mi-mai un Comité technique paritaire central pour présenter ensuite, le 19 mai, au Conseil de Paris, les orientations définitivement retenues pour l’adaptation de l’administration parisienne. » soit quatre jours plus tard.


Quand on sait qu’il faut, au minimum, quatre mois pour présenter un texte au Conseil de Paris  nul doute que les « réflexions » avec les syndicats tourneront à la farce. Une farce tragique pour les rapports sociaux.

 

Publié également sur  Miroir Social


 

             1923380-nkm-paye-sa-clope-et-enflamme-le-web

                                               - Il faut fluidifier le travail collectif !

 

 

 

Lire aussi

Elections professionnelles à la Ville de Paris, nouveau mode de scrutin, nouvelle représentativité syndicale ?

Les centres d’appel de la mairie de Paris en grève le 15 mai

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Social Nec Mergitur - dans Actualité sociale
commenter cet article

commentaires