Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
9 avril 2014 3 09 /04 /avril /2014 08:05

 

Les bibliothécaires-discothécaires parisiens demandent plutôt la gratuité de l’emprunt pour la musique.


Les espaces musique de nombreuses bibliothèques parisiennes semblent menacés si l’on en croit la CGT Culture. La Ville de Paris s’abrite devant la baisse des emprunts de CD pour tenter de fermer un certains nombre de discothèques avec à la clef la récupération des budgets d’acquisitions et de personnels, ce qui est loin d’être négligeable en ces temps de disette budgétaire même (et surtout ?) dans la capitale.

 

C’est dans ce contexte tendu que des professionnels du réseau des bibliothèques parisiennes ont réfléchi et rendu un rapport à leur administration de tutelle. Un rapport qui aurait été enterré si le syndicat ne l'avait pas rendu public (lire ici). Il faut dire que les auteurs proposent une mesure phare : rien moins que la gratuité des emprunts de CD, qui à Paris sont payants.


« Les bibliothèques de la Ville de Paris sont parmi les seules en France à soumettre à un forfait spécifique l'usage de leurs discothèques. Paradoxalement, la gratuité de l'emprunt des imprimés – doctrine immuable de la Ville, et qui est loin d'être la règle générale dans les autres collectivités, rend difficile l'adoption d'un forfait unique plus modique. Ce traitement différencié a un effet stigmatisant, laissant penser que la musique est soumise à droit tandis que seule la lecture serait un droit fondamental » écrivent d’ailleurs les discothécaires dans leur rapport.


Sur ce point, élections municipales récentes obligent, il est impossible de savoir exactement quelle sera la politique de la nouvelle équipe municipale. Marie-Noëlle Villedieu, responsable des bibliothèques parisiennes  confirme toutefois au site « ActuaLitté » « que ces différentes pistes leur seront soumises ». D'autres, reprises de ce rapport, seront également évoquées comme l'ouverture des établissements à des enregistrements ou événements musicaux.


 « Nous avons étudié les différentes pistes de ce rapport, qui a surtout été diffusé au niveau professionnel, et n'a pas été communiqué à la Direction des Affaires Culturelles, par exemple. La mise en place d'une plateforme numérique d'accès dans le portail des bibliothèques de Paris est ainsi à l'étude » déclare encore Marie-Noëlle Villedieu, toujours à « ActuaLitté »


Enfin, la gestion du patrimoine sonore de la Ville est également évoquée dans le document (consultable ici dans son intégralité), mais, cette fois encore, il faudra attendre la politique budgétaire de la Ville pour être fixé...  la balle est donc désormais dans le camp du désormais nouveau premier adjoint mais toujours en charge de la Culture. Lequel, vu ses nouvelles attributions, devrait avoir des moyens.


 

                                        Les discothécaires parisiens multiplient les propositions

            b472e0df-d4fc-4ed3-b4aa-bc35461718dd

 

 

 

 

 

Lire aussi

Métro : La grogne monte chez les bibliothécaires parisiens      

La bibliothèque Fessart (XIXe) risque de perdre son pôle d'accueil des sourds.  

Bibliothèques : Ouvrir plus ou ouvrir mieux ?   

Paris : Bruno Julliard sera premier adjoint… mais reste également adjoint à la Culture

La mairie de Paris visées par de nouvelles plaintes pour atteinte au droit du travail.                                         

Partager cet article

Repost 0
Published by Social Nec Mergitur - dans Culture nec mergitur
commenter cet article

commentaires