Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
14 février 2014 5 14 /02 /février /2014 09:11

 

Le Bien Public : Le 27 janvier 2014


Les propositions de BSF ne convainquent pas une partie des responsables des bibliothèques universitaires et municipales de Côte-d’Or.


Que les bibliothèques restent ouvertes plus tard en semaine, accessibles le dimanche et ferment moins pendant les vacances, c’est ce que réclame une pétition nationale lancée le 9 janvier par Bibliothèque sans frontières. Parmi les premiers signataires quelques grands noms comme Erik Orsenna, Lilian Thuram ou encore Patrick Weil. Une pétition dont les propositions ne convainquent pas une partie des responsables des bibliothèques universitaires et municipales de Côte-d’Or.


À commencer par l’ouverture le dimanche, mesure jugée plutôt “parisienne” du côté de l’université de Bourgogne ou parmi les personnels des bibliothèques. « Je ne suis pas favorable au travail dominical ou alors dans des quartiers où il y a déjà une vie, un commerce attractif le dimanche. À Montbard, cela serait aberrant », estime pour sa part Éliane Brodziki, directrice de la bibliothèque de Montbard.


À Dijon, où l’activité est plus conséquente le dimanche, la question est d’actualité, alors que l’ouverture en soirée n’est pas considérée comme prioritaire. « Depuis plusieurs années, nous adaptons les horaires aux demandes du public. C’est pourquoi la question de l’ouverture le dimanche d’au moins un site sera étudiée dans les prochains mois », avance Chantal Trouwborst, conseillère municipale dédiée au temps urbain à Dijon.

 


                                     Ouvrir plus ? Les bibliothécaires de Côte-D'or pas convaincus


                     boing vend1

                                                  -  Où alors avec ça !

 


Quoi qu’il en soit, il n’y aura pas de nouveaux horaires si le besoin ne s’en fait pas ressentir du côté des lecteurs prévient-on dans les bibliothèques de Côte-d’Or. S’il y a des mécontents, il est difficile d’estimer leur nombre. Et les critiques sont variées. « Il faut qu’elles ouvrent le lundi car pour les commerçants comme moi, il est impossible de venir alors qu’on les finance avec nos impôts », s’agace David. Pour Geneviève, une ouverture des sites dijonnais jusqu’à 20 heures serait souhaitable.


Pour Anna, étudiante à Dijon, le vrai problème réside dans le fait qu’aucun site, municipal ou universitaire, n’est ouvert le dimanche. « La demande n’est pas très importante pour ouvrir le dimanche car beaucoup d’étudiants rentrent chez eux le week-end ou sont venus travailler le samedi », justifie Sophie Desseigne, directrice des bibliothèques universitaires de l’uB (université de Bourgogne). Et puis, il y a ceux, tout aussi nombreux, qui se contentent des horaires actuels.


De la petite bibliothèque de village au réseau dijonnais, beaucoup de salariés ne se disent « pas opposés » à une ouverture élargie mais posent la question des moyens. Comment ouvrir plus quand on peine déjà à pourvoir un poste vacant ou quand les effectifs actuels ne permettent pas d’ouvrir plus de 15 heures par semaine ? Une question d’autant plus sensible que les budgets municipaux sont de plus en plus serrés.


Sophie Desseigne se rappelle que la décision d’ouvrir le samedi après-midi et de maintenir ouverte jusqu’à 22 heures, au lieu de 20 heures, une bibliothèque universitaire du lundi au mercredi coûte 44 000 euros par an.


Lire l’article du « Bien Public »

 


                        Ouvrir quelques heures en plus coûte 44OOO euros pour une seule bibliothèque

             lib1 preview

                                                     - Ah oui, quand même !

 

 


 

Lire aussi

Ouvrir mieux avant d’ouvrir plus : Quelques arguments essentiels

Une bibliothécaire lyonnaise nous explique pourquoi elle signe l’appel « Ouvrons mieux les bibliothèques ».

Bibliothèques : Ouvrir plus ou ouvrir mieux ?

Bibliothèques : Un drôle de tango à Paris

Partager cet article

Repost 0
Published by Social Nec Mergitur - dans BM nec mergitur
commenter cet article

commentaires