Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
27 juin 2012 3 27 /06 /juin /2012 09:24

 

La Direction des Affaires Culturelles sous la pression des élus et des usagers.

 

Bien que l’on soit à Barbes, cela n’amuse plus la « Galerie ». La très longue fermeture de la bibliothèque Goutte d’Or (lire ici) continue de faire des remous au sein de la Mairie de Paris.

 

Il est vrai que le chantier s’enlise. La municipalité, gênée, déclarait qu’il avait commencé, elle fut démentie aussitôt par l’architecte. Nous apprenions alors que de nombreuses entreprises refusaient tout simplement de prendre en charge le marché de rénovation.

 

Il a fallu que le syndicat CGT des bibliothèques mette les pieds dans le plat, dénonçant « l’incompétence de l’administration » (lire ici), pour que Ian Brossat, président du groupe du Front de Gauche au Conseil de Paris, et élu du 18éme interpelle à son tour l’élu chargé de la Culture (à l’époque) Christophe Girard. (Lire là)

 

De son côté l’association de riverain « Action Barbes », pour qui cette longue fermeture s’apparente à « un chantier bien silencieux », a sollicité à plusieurs reprises le Maire de l’arrondissement, Daniel Vaillant, pour obtenir des explications. A lire la réponse officielle de la Mairie du 18éme, la Direction des Affaires Culturelles (DAC) a dû se sentir dans ses petits souliers.

 

« Daniel Vaillant est tout aussi mécontent que vous de la fermeture prolongée de cette bibliothèque, très fréquentée » leur a répondu Didier Vallet, chef de cabinet de monsieur Vaillant (lire ici) Celui-ci ajoute, cinglant, que cette rénovation a été victime « de plusieurs rebondissements et dysfonctionnements anormaux ». On ne lui fait pas dire.

 

Doutant même de l’annonce de réouverture, la Mairie du 18è, visiblement vaccinée, précise que « Daniel Vaillant vient de demander au Maire de Paris que la direction des Affaires culturelles s’engage sur une date ferme de réouverture de la bibliothèque, date la plus proche possible de la fin des travaux. » Une date ferme de réouverture ? Bing ! Dans les dents de la DAC, qui visiblement a épuisé son capital confiance auprès de ses interlocuteurs!

 


                                                            Daniel Vaillant, Maire du 18ème arrondissement

                              vaillant 4

                                                          Il est très, très mécontent !

 

 

Il est vrai que les explications du bureau des bibliothèques de la Ville de Paris laissent pantois. Les travaux de rénovation décidés par l’architecte seraient plus lourds que prévus : «construction d’un nouvel escalier, mise aux normes handicapées, réfection des menuiseries, de l’électricité, des faux plafonds, des luminaires et de la ventilation, changement des portes coupe feux, nouvelle signalétique », un véritable inventaire à la Prévert pour une bibliothèque inaugurée il y a à peine plus de 10 ans !

 

Pas de quoi cependant rassurer les usagers. « Nous ne pouvons qu'être étonnés par la nécessité de mettre ce bâtiment aux normes handicapées. Que n'y avait-on pensé plus tôt au moment du projet ? Qui est cet architecte qui a oublié ce "détail" ? » rétorque pour sa part l’association « Action Barbes ». visiblement circonspecte devant les explications municipales.

 

Et celle-ci de relancer : « La bibliothèque a-t-elle subi de telles dégradations qu'il faille refaire les menuiseries, l'électricité ? ». Bonne question.


 

                                              galerie 1

                              La DAC n'apportant pas toutes les garanties, elle amuse la galerie !       

                        

 

Pour résoudre ce mystère, avançons un début d’explication à ce retard incroyable. Et si par extraordinaire la Mairie de Paris voulait aussi installer son nouveau concept « Espace chaud  / Espace froid » dans la future bibliothèque de la Goutte d’Or? (Lire ici en détail ce nouveau délire municipal). Cela expliquerait qu’architectes et entreprises aient été pris de court. !

 

Pour tenter d’éteindre ce début d’incendie et « pour pallier ces lenteurs, la Direction des Affaires culturelles vient de s’engager à proposer des activités « hors les murs » au bénéfice des habitants du quartier, dès cet été ». « Nous attendons de connaitre le détail de ces propositions d’activités » rajoute le cabinet de Daniel Vaillant.

 

La mairie du 18è arrondissement ignore surement que l’opération « hors les murs », en place depuis plusieurs années dans de nombreuses bibliothèques parisiennes n’a strictement rien à voir avec la fermeture de Goutte d’Or, comme pourrait le laisser penser la proposition de la DAC, qui visiblement fait le maximum pour tenter de rester fluctuat !

 

Après les départs successifs de Laurence Engel, directrice de la DAC et de Christophe Girard, adjoint à la culture, cette mise sous pression de la nouvelle Direction des Affaires Culturelles s’apparente à un malheureux « choc de bienvenue ». Pour d’autres, ce serait plutôt un « choc thermique » faisant ainsi malicieusement le parallèle avec le nouveau concept « d’espace froid » et « d’espace chaud ». Et là du point du vue climatique ce serait très mergitur !



                                                                     Christophe Girard, ex adjoint à la Culture

                                           girard

                             Il a échappé à un choc thermique de 14° sur l'échelle de Goutte d'Or !

 

 

 

 

 

Lire aussi:

Travaux de la bibliothèque Goutte d’Or : Une entreprise finalement très « désintéressée » !

ActuaLitté : Départ de Christophe Girard : Bertrand Delanoë installe une « nouvelle » équipe culture à Paris !

Un nouveau Directeur des Affaires Culturelles à la Mairie de Paris

ActuaLitté : La bibliothèque Goutte d'Or toujours en travaux, et pour longtemps !


 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Social Nec Mergitur - dans Culture nec mergitur
commenter cet article

commentaires

Pages