Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
14 mai 2012 1 14 /05 /mai /2012 14:22

 

Et son président, Bruno Racine, fait « des courbettes » pour conserver son poste !

 

Numérisation ratée, suppression massive des collections, commercialisation à outrance des espaces publics ou climat social délétère, c’est dans une Bibliothèque Nationale de France (BnF) en plein chantier que François Hollande est venu rendre hommage à François Mitterrand.

 

« Le nouveau Président de la République a été accueilli par un Bruno Racine au comportement pour le moins charmeur » nous révèle le site Actualité  qui cite de nombreux témoins. « Il est notoire, nous explique-t-on depuis la BnF, que Bruno Racine tente de conserver son poste ». « C'en devient même indécent », « Oui, on peut dire qu'il faisait des courbettes à Hollande », ajoute une personne présente. « Ça avait quelque chose d'obscène, j'avoue. » confirme le site spécialisé dans l’univers du livre.

 

                                              bnf 3-copie-1

 

Il est vrai que le bilan du président de la BnF est pour le moins largement contesté avec pour commencer un chantier de numérisation des collections complètement raté et fort couteux. ActuaLitté dévoilait en exclusivité les coulisses de la numérisation effectuée par la société Jouve, dans une « prestation proche du ‘ni fait, ni à faire'. Des livres abimés, voire salement abimés, des délais de traitement de la numérisation non respectés, une volumétrie bien en deçà de ce que le marché public exigeait. Bref, la numérisation des œuvres posait un sérieux problème. » (voir notre actualitté)

 

Autre critique formulée à la direction de la BnF, la suppression massive des collections. « 21 000 ouvrages à supprimer des rayonnages sur les 71 000 présents en salle J (Histoire, philosophie, religion, éducation, sociologie, géographie, ethnologie, éducation) d’ici à 2013. Rappelons que plus de 2200 ouvrages ont déjà été retirés des étagères de cette même salle en 2011, ce qui laisse bien des vides » dénoncent pour leur part des membres du conseil scientifique de l’institution sur le site Sursaut BnF. Il est vrai qu'il faut de la place pour pouvoir faire de l’événementiel !!!!

 

Car désormais « à la BnF, c’est tout bénef ! », avions nous écrit (lire l’article là)  et ce n’est plus Quai François Mauriac qu’il faut chercher la bibliothèque mais plutôt quai des marques ! Avec la multiplication des opérations commerciales, c’est une véritable privatisation de l’espace public qu’a opéré la direction (sortante ?) de la noble institution. Le symptôme de cette dérive mercantile pourrait être la pantalonnade, c’est le mot, de la diffusion de Ebook porno.  


                                         bnf 1

                                                  La nouvelle ligne éditoriale de la BnF

 

Enfin, comme si ce n’était pas suffisant, le climat social à la BnF François-Mitterrand est on ne plus tendu. L’ensemble des organisations syndicales, CFDT, CFTC, CGT, FSU et Sud,  siégeant au Comité d’Hygiène, de Sécurité, et des conditions de travail ont boycotté la dernière réunion pour dénoncer « la dégradation du dialogue social, des conditions de travail et du climat social de l’établissement. » comme on peut le lire sur le site de la CGT de la BnF. Pendant ce temps là, la CGT et la FSU poursuivent le boycott des instances paritaires pour demander l’annulation du licenciement « sans justification » d’un de leur collègue précise le site Bibliothèques en lutte. 

  

Bref, on comprend que face à un Président qui entame son un mandat sous le signe de la normalité, de l’apaisement et du dialogue social, Monsieur Bruno Racine soit dans ses petits souliers et qu’il en fasse des tonnes pour conserver son poste. Pas sûr toutefois que ce soit suffisant, puisque le nom de Bernard Henry Levy, mais oui, circule pour la succession de la direction de la BnF.

 

Au cas où BHL ne conviendrait pas, d’autres suggestions peuvent êtres apportées. Deux noms nous viennent déjà à l’esprit : Christophe Girard, l’adjoint à Culture parisien qui privé de maroquin ministériel pourrait trouver là une récompense ou bien Jean Michel Ribes, qui en grand directeur de théâtre hollandocompatible ne choquerait pas dans ce paysage burlesque. Les paris sont ouverts ?

 

                                                 mitterrand 3

                                                                        " Non, mais c'est quoi ce chantier ? "

 

 

Lire aussi

Social : Licenciement abusif à la BnF-François Mitterrand

Tout chez moi l'habite: A la BnF on fournit même des ebooks porno !

La BnF, c'est tout bénéf !

BnF: Le Conseil Scientifique lance un appel sur Médiapart !

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Social Nec Mergitur - dans Culture nec mergitur
commenter cet article

commentaires

Pages