Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
10 juillet 2014 4 10 /07 /juillet /2014 08:17

 

Mais mergitur, cette fois, ce n’était pas que de l’eau !


La bibliothèque nationale-François Mitterrand (XIIIe) connait décidément des problèmes de tuyauterie. Après les inondations en début d’année d’une partie importante des collections du département littérature et arts situé dans les niveaux L1 à L3 de la tour Nord-Ouest, le nombre d'ouvrages concernés atteignant les 10 000, c’est une autre fuite qui a défrayé la chronique, et cette fois il n’y avait pas que de l’eau...


L’histoire est un peu ancienne, mais vient juste d’être révélé par le syndicat FSU de la BnF. Le syndicat nous apprends ainsi qu’il y a quelques semaines « un membre du personnel entendit le doux son léger de l’eau tombant en salle X , une salle de recherche bibliographique ». Mais cette fois, l’eau était légèrement usée puisque provenant… des toilettes des niveaux A1 à L2, soit sur une hauteur de quatre étages, qui leur tombait dessus !


Les pompiers et techniciens arrivés sur les lieux confirmèrent le sinistre, il y avait bien une fuite des toilettes et bien que l’on soit au printemps la senteur n’était pas encore de saison. Mais pour la FSU, même si il y avait les pompiers, on a assisté à un drôle de bal :  « Puis, le bal des responsables en tous genres commença, et de sinistre, cela devint pour beaucoup (pas pour ceux qui essayaient de limiter les dégâts et ceux qui faisaient leur possible pour arrêter tout ça), un cabinet de curiosité » (lire ici). Du pur mergitur.


En tout cas cette catastrophe (une de plus) qui frappe la BnF n’est pas du goût, si l’on peut dire, du syndicat lequel déclare « qu’il est plus que certain que si nos grands patrons écoutaient d’une oreille sérieuse les propos et conseils du Département des Moyens Techniques, ainsi que ceux qui travaillent sur place, comme les magasiniers et les conservateurs spécialisés dans la conservation, on n’en serait pas là ». Une remarque on ne peut plus fluctuat.


La FSU pointe néanmoins du nez les conséquences pour les agents car « l’adjointe alla chercher de quoi se changer et se récurer, un magasinier s’essaya au trompe-couillon (parfums d’intérieur) pour également tenir jusqu’à 20h, les trois autres devant rentrer chez eux prirent le parti d’user de Sainte Patience avant de se doucher. ». La BnF qui adore pourtant nouer des partenariats divers et surtout variés (lire ici) devra désormais penser à se faire sponsoriser par des marques de sanitaires.


 

                              $(KGrHqZ,!kwE5dIWjrY5BOei!z2D7Q~~60 57


 

 


 

 

Lire aussi

Inondation à la Bibliothèque Nationale de France

Tout chez moi l'habite: A la BnF on fournit même des ebooks porno !

A la BnF, c'est tout bénéf !

François Hollande rend visite à une BnF en plein chantier !


 

 

Lire aussi


Partager cet article

Repost 0
Published by Social Nec Mergitur - dans Culture nec mergitur
commenter cet article

commentaires

Pages