Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
12 novembre 2013 2 12 /11 /novembre /2013 08:43

 

Mais la Ville de Paris fait du Audiard. Elle n’a pas été « condamnée » mais seulement soumise à « une décision » !

Depuis plusieurs mois la municipalité parisienne est régulièrement condamnée par les Prud’hommes  pour abus d’emplois précaires suite à des plaintes initiées par la CGT. Verdict de la justice : Certains contrats de travail  ont été requalifiés en CDI et les amendes tombent comme à Gravelotte. Le total doit maintenant atteindre plusieurs millions d’euros. Et ce n’est pas fini car d’autres procédures sont toujours en cours à l’initiative du syndicat (lire ici)

Mais l’exécutif parisien a beau faire le dos rond et être d’une discrétion pour le moins inhabituelle venant de sa part, voila que ces affaires judiciaires s’invitent désormais au Conseil de Paris. Et c’est au sein même de sa majorité que viennent les interrogations avec les élus écologistes qui demandent à ce qu’un bilan soit fait de l’usage des contrats aidés à la Ville.

Dans un vœu soumis au vote des Conseillers des Paris, les élus Europe Ecologie-Les Verts (EELV) demandent ainsi au Maire de Paris combien cela a-t-il couté précisément et combien de dossier sont encore en cours. Des questions il est vrai on ne peut plus fluctuat.

Le vœu ayant été adopté on devrait donc connaitre prochainement le résultat. À moins que la Ville de Paris ne fasse trainer jusqu’aux municipale de mars 2014 en comptant sur le renouvellement du Conseil de Paris pour se faire oublier ?

Une idée pas si absurde quand on sait que l’équipe de Bertrand Delanoë est on ne peut plus gênée aux entournures sur ce sujet. Pour preuve cette perle que l’on retrouve sur le vœu adopté mais néanmoins un peu remanié puisque la mairie a tenue à remplacer le terme de « condamnations » par celui de « décisions des Prud’hommes » comme on peut le lire ici. Du pur mergitur !

Pour paraphraser le slogan de campagne d’Anne Hidalgo, favorite à la succession de Bertrand Delanoë, fallait oser ! Mais comme le disait aussi Michel Audiard « c’est même à ça qu’on les reconnaît » !

Publié également sur " Miroir Social "

 

         970106-1147850

                                                      - Alors là chapeau, fallait vraiment oser !

 

 

 

Lire aussi

La Mairie de Paris se fait (encore) taper sur les doigts par le tribunal des Prud’hommes 

La Mairie de Paris condamnée aux Prud’hommes pour emploi abusif !  

Bibliothèques : la Mairie de Paris franchit le mur du çon à grande vitesse

Les syndicats dénoncent l’attitude de la directrice des musées parisiens

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Social Nec Mergitur - dans Actualité sociale
commenter cet article

commentaires

Pages