Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
22 octobre 2014 3 22 /10 /octobre /2014 09:10

 

« Ce n’est que du redéploiement » croit savoir l’adjoint en charge des finances de la Ville

 

C’est une affaire qui tombe plutôt mal pour la Ville de Paris. Alors que plusieurs anciens élus ont été recasés à la mairie juste avant l’été avec des salaires confortables, une information qui avait fait scandale, voici que le quotidien Le Parisien révèle une nouvelle affaire du même type.

 

Cette fois, c’est au tour d’une ancienne conseillère du VIIème arrondissement, Laurence Girard, de se voir octroyer un job au sein de l’Hôtel de Ville. Le poste proposé est même des plus ronflants puisque madame Girard vient d’être nommée « directrice auprès du secrétaire du général  de la Ville de Paris ». Une directrice sans direction donc. On se croirait sous Chirac !

 

« Ce n’est pas parce ce que vous avez eu un engagement militant que cela doit vous fermer les portes de l’administration » se défend la Mairie dans le Parisien. Un peu tout de même quand on « milite » dans la commune de cette même administration. D'autant que la municipalité parisienne aime à brandir le bâton de la neutralité ou du droit de réserve à l'égard de ses agents (notamment syndicalistes). Il est vrai que certains ont parfois l'outrecuidance d'êtres un peu critique avec sa politique.

 

« Mais Laurence Girard avait de l’expérience dans l’administration centrale » argumente même la municipalité. Sûrement en faisant référence au fait que l’ancienne élue avait été nommée (déjà) par le Gouvernement Hollande, directrice générale de l’Agence nationale pour la cohésion sociale et l’égalité des chances (Acsé). Par contre, ce qu’oublie de souligner la Mairie de Paris, c'est que Laurence Girard a été aussi secrétaire générale administrative du.... Parti socialiste pendant quatre ans ! Pas très fluctuat. 

 

                               big 82994 ebc9bba7e162400d981f55ebb3080bf8

 

Une dérive que ne manque pas de souligner Pierre Yves Bournazel, élu UMP au conseil de Paris. « L’administration doit rester impartiale car elle est garante de l’intérêt général. C’est une question d’éthique. Delanoë l’avait promis en arrivant en 2001 » rappelle d'ailleurs avec cruauté le conseiller d’opposition.

 

Cette affaire tombe d’autant plus mal que la mairie de Paris a présenté un plan d’économie de 150 millions d’euros environ pour son budget de fonctionnement de 2015. Un plan d’économie qui ne concerne visiblement pas le recrutement de Laurence Girard, à qui l'on offre un des postes les mieux payés de l’administration, pourtant imputé sur du fonctionnement.

 

Nul doute que ce plan d'économie touchera plutôt l’employé lambda, celui qui doit juste assurer le service public auprès des parisiens. « Nous ne détruirons pas l’emploi mais certains départs à la retraite ne seront pas remplacés » a d’ailleurs déclaré au Parisien Julien Bargeton, adjoint aux finances de la Ville, lequel ajoute pour ceux qui n’aurait pas bien compris qu’« il n’y aura pas de licenciement mais des redéploiements de poste ». Dans ce cas, le recrutement de Laurence Girard doit sûrement faire parti des simples redéploiements ! Et ça, c’est on ne peut plus mergitur.

 

Publié également sur  Miroir Social

 

 

                             faites-donc-plaisir-aux-amis-37097.jpg

 

 

 

Lire aussi

La mairie de Paris va tailler dans ses effectifs dès 2015 !

Anne Hidalgo recase à la mairie d’anciens élus avec des salaires confortables

Paris : l’ASPP, l’association qui gère les cantines des personnels municipaux, accuse un déficit de plus de 600 000 euros.

Partager cet article

Repost 0
Published by Social Nec Mergitur - dans Actualité sociale
commenter cet article

commentaires