Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
2 octobre 2014 4 02 /10 /octobre /2014 08:29

 

 

Un plan d’économie qui devrait entraîner la suppression d’un millier d’emplois


La maire de Paris prépare discrètement un plan de réduction de 2% de sa masse salariale, soit l’équivalent d’un millier d’agents selon les révélations de la Lettre A, un site spécialisé dans les arcanes de l’administration et généralement très bien informé.


L’information parait plus que crédible car la mairie de Paris a annoncé avant l’été un trou de 400 millions d’euros dans ses comptes et envisage pour le combler, outre l'augmentation des taxes et des tarifs municipaux, un plan d’économies assez inédit de 130 à 180 millions d’euros dans ses dépenses de fonctionnement 2015. Un chiffre annoncé par des élus de la majorité, notamment communistes et écologistes, après une réunion de travail menée par l'ensemble des services de la Ville.


« Le chiffre donné est pertinent » a d’ailleurs reconnu, au journal Métro, le premier adjoint (PS), Bruno Julliard qui a demandé aux différentes directions de la Ville de proposer un plan d’économies pour leur prochain budget.


« Les réunions se multiplient sur ce sujet à la mairie et les adjoints ont tous la main dans le cambouis pour traquer les réductions de dépenses », confirme d’ailleurs le même Bruno Julliard au journal 20 minutes. L’élu écarterait néanmoins l'hypothèse d'une baisse d'effectifs à la mairie de Paris, évoquant plutôt la rationalisation de l'administration et des baisses de dépenses sur certains postes.


 

                            zune historique 1975 03 10

                                            La Mairie de Paris doit encore boucher un trou


 


Pas de baisse d’effectifs alors ? A voir, car si dans un budget de fonctionnement on trouve les dépenses de bâtiments (entretien, éclairage, location..) ou d’achat de fournitures, difficile de faire émerger là les marges d’économies demandées par Anne Hidalgo. Désormais, dans l’entourage de la Maire de Paris on lorgne immanquablement là où se situe l’essentiel du budget c'est-à-dire vers les dépenses de personnels (2 milliard d’euros environ, chiffres 2012).


Ainsi, Bruno Julliard a lâché au journal Le Parisien : « Il est vrai que nous réfléchissons à des redéploiements, mais des redéploiements dans la haute administration et l’administration centrale ». Une assertion qui ne suffira pas non plus à atteindre son objectif de 130 millions.


 

         NKM-evoque-un-possible-conflit-d-interets-du-directeur-de-c

                                                       - Anne, on a un problème....



Car un plan d’économie était déjà en place, avant même ce trou budgétaire, selon la CGT qui avait révélée les premiers projets municipaux en mai dernier : « d’après de nombreuses sources, la Direction des Finances et la Direction des Ressources Humaines planchent sur une réduction de trente millions d’euros par an de charge de personnel d’ici la fin de la mandature. Cela correspond à plus d un millier d’agents en moins dans les cinq ans qui viennent. Un véritable pacte d’irresponsabilité ! » avait déclaré le syndicat dans un communiqué, sans être démentie par la Mairie de Paris.


Les chiffres annoncés par la CGT sont comparables à ceux cité par la lettre A. Des chiffres d’autant plus crédibles qu’ils ne représentent qu’un quart des objectifs à atteindre et peuvent donc être considérés comme des estimations assez basses, sauf qu'au lieu de trente millions de réduction sur une mandature de six ans, ce sera quarante millions sur la seule année 2015. Du brutal !


Cette austérité budgétaire devrait avoir pour conséquence la réduction, voire la fermeture de certains services. De quoi mettre à mal les projets de campagne d’Anne Hidalgo notamment l’extension des horaires des piscines ou des mairies ou bien l’ouverture le dimanche des bibliothèques. Du côté de l’Hôtel de Ville, certains annoncent déjà l’abandon de ces mesures d’autant que la question du travail du dimanche, notamment la prime accordée aux agents, empoisonne la ville de Paris depuis le début de l’année. Pas très fluctuat tout ça. Et même carrément mergitur !

 

Publié également sur  Miroir Social


 

 

                                            Le programme démagogique de la candidate est mis à mal

          Anne-Hidalgo

                                                                 - Vadé rétrou !

 

         

 

 

 

                                                     

Lire aussi

Anne Hidalgo la nouvelle Dame de Fer de Paris

Paris: Pas de piscine (et de stade) le dimanche jusqu'en septembre

Paris cherche 400 millions d'euros pour boucler son budget

Ouvrir les bibliothèques le dimanche à Paris coûterait plus de 5 millions d’euros

Partager cet article

Repost 0
Published by Social Nec Mergitur - dans Actualité sociale
commenter cet article

commentaires

faidi 30/09/2014 19:34

" ce n'est que le début....." ( "la mort programmé de la Fonction Publique..")



Lawrence d'Arabie

Pages