Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
8 juillet 2014 2 08 /07 /juillet /2014 09:42

 

Seule la CFDT s’est prononcée pour….

Cinq syndicats sur les sept organisations représentatives à la Ville de Paris ont voté contre le projet de réorganisation d’une partie des services municipaux présenté par la Maire de Paris, a annoncé le syndicat UNSA des attachés des administrations sur son blog. Ce projet de réorganisation voulu par la nouvelle maire de Paris, Anne Hidalgo, consiste essentiellement à fusionner (fissionner ?) des services et des directions (lire ici).

« Lors d’un vote global sur ce projet de réforme émis lors la réunion du Comité technique paritaire de la Ville et du Département de Paris (dit « CTP Central »), la CFTC, la CGT, FO, le SUPAP-FSU et l’UCP ont en effet rendu un avis négatif sur le projet ». Alors que pour sa part elle ne participait pas au vote, l'UNSA précise que « seule la CFDT s’est prononcée en faveur de la réorganisation ». certains dirait comme toujours ?

Alors que d’après l’UNSA, « les syndicats  leur faisaient part de la lassitude des personnels en ce qui concerne les réorganisations incessantes de la Mairie depuis 2008 et de leurs vives inquiétudes face à une nouvelle réforme aboutissant selon eux à une réduction des effectifs et des moyens » le nouvel adjoint au maire chargé des personnels, Emmanuel Grégoire aurait  de nouveau assuré « qu’aucune baisse du nombre d’agents n’était envisagée, que les conditions de travail ne seraient pas dégradées et qu’aucun plan secret ne se cachait derrière la première étape de la réforme » Mais malgré ce plaidoyer pro domo, « Ils n’ont guère été entendus » précise le syndicat des attachés.

Les représentants des personnels sont d’autant moins enclins à croire la municipalité que le climat social est dégradé que ce soit dans les crèches, les bibliothèques, les mairies, les musées et surtout les équipements sportifs en grève depuis six mois. Un climat qui n’est pas prêt de s’apaiser puisque au moment où la mairie de Paris avoue un trou de 400 millions d’euros (minimum) dans son budget, elle n’hésite pas dans le même temps à recruter de manière très mergitur d’anciens élus à la recherche de nouveaux revenus (lire ici).

Publié également sur MiroirSocial

 

                                           Dialogue social: Anne Hidalgo seule au monde ?

              anne hidalgo et serge le lama 972 north 640x440

                                                   - Bah, on peut  toujours compter sur la CFDT !

 

 

 

Lire aussi

La CFDT occupée par ses militants pour une querelle interne

La mairie de Paris face aux grèves en cascade

Paris cherche 400 millions d'euros pour boucler son budget

L’association des œuvres sociales de la Mairie de Paris, l’ASPP, pourrait bientôt être en cessation de paiement !

Partager cet article

Repost 0
Published by Social Nec Mergitur - dans Actualité sociale
commenter cet article

commentaires