Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
11 février 2015 3 11 /02 /février /2015 08:34

 

Les archives du quotidien fondé par Pierre Lazareff vont-elle enfin retrouver une seconde jeunesse ?

 

C’est ce l’on appelle faire d’une pierre deux coups. En effet, la bibliothèque jeunesse de l’Isle Saint Louis fermée sans préavis, il y a deux ans (lire ici) pourrait bientôt retrouver une utilité en accueillant les prestigieuses archives photographiques du quotidien « France-Soir », journal fondé par Pierre Lazareff, le plus fort tirage de l’ensemble de la presse nationale de l’après guerre jusqu’aux années quatre-vingt avant de disparaître après un long déclin.

 

Ces archives servaient à alimenter en photos les quotidiens Paris-Soir et France-Soir et l'hebdomadaire d'avant-guerre Match. Elles abritent notamment plus de 300 000 négatifs et 400 000 épreuves de 1929 à 1980 : des événements d'actualité, des scènes de la vie quotidienne et des portraits de personnalités: Cocteau, Picasso, Dali, Audrey Hepburn... Le fonds a aussi une grande valeur de témoignage historique grâce à ses 13 000 photographies prises sous l'Occupation dont un document unique : la seule photo du premier jour de la rafle du Vél'd'Hiv, le 16 juillet 1942.

 

Ce  trésor du photojournalisme a connu de nombreuses péripéties et pas des moindres. Acquis par la Ville de Paris en 1987 après le départ du quotidien de ses locaux historiques de la rue Réaumur, ce fonds photographique a longtemps été laissé à l’abandon. Quand  il y a quelques années le scandale éclate. En 2011, emboîtant le pas à la Tribune de l’Art, le journal  Le Monde dénonçait un fonds abandonné dans « des cartons entassés les uns sur les autres, liés par des rubans adhésifs, dans un coin de la bibliothèque historique de la Ville de Paris (BHVP) ». « La vision est sinistre. Et l'avenir du fonds incertain » ajoutait alarmé le journal du soir. 

 

 

           j-4811106

 

 

Par la suite la Ville de Paris, histoire de sauver la face, a préempté ce qui restait du fonds France-Soir (couvrant les années 1980 à 2000) au moment de la liquidation définitive du quotidien en 2012. Il est vrai que le ministère de la culture était également sur le coup. Sauf que, problème, celui était, comme son grand frère… également laissé à l’abandon !

 

C’est la CGT qui avait alors levé ce nouveau lièvre à l’été 2013 et avait mis les pieds dans le plat : « ces cartons, toujours à l’abandon, sont désormais relégués dans un sinistre entrepôt de la rue d’Aubervilliers (XIXe) dont les normes de sécurité sont loin de permettre de les « préserver dans les meilleures conditions » dénonçait le syndicat dans un communiqué. Et la CGT de mettre Bruno Julliard, l’adjoint à la culture au pied du mur. « Nous demandons à la Mairie de Paris de respecter ses engagements et de prendre toutes les mesures pour sauver ce fonds inestimable et le valoriser pour sa diffusion au plus grand nombre » avait écrit le syndicat (lire ici).

 

De son côté la Direction des Affaires Culturelles de la Ville de Paris affirmait « vouloir trouver une solution rapide et adaptée ». On ne sait pas si le choix de la bibliothèque de l’Isle Saint Louis est « adapté » mais pour ce qui est de « rapide » on ne peut pas vraiment le dire. En effet, les locaux disponibles depuis deux ans sont gérés par cette même direction des affaires culturelles. Les voilà désormais affectés à la bibliothèque Historique (la gestionnaire du fonds) laquelle va récupérer plusieurs centaines de mètre carré pour commencer le traitement de ce fonds prestigieux.

 

Y a plus qu’à espérer maintenant que celui-ci sera bientôt disponible auprès du public pour retrouver, comme l’ancienne bibliothèque pour enfant, une seconde jeunesse.

 

 

        491119 philipe-delon-mitchum-grant

 

 

 

 

Lire aussi

La Bibliothèque Historique laisse toujours de côté les archives photo de France-soir

Partager cet article

Repost 0
Published by Social Nec Mergitur - dans Culture nec mergitur
commenter cet article

commentaires

Pages