Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
19 octobre 2011 3 19 /10 /octobre /2011 08:56

 

Le Parisien : 18 octobre 2011

 

Aux Archives nationales, la fronde syndicale reprend.

 

La direction menace aujourd'hui de sanctionner trois fonctionnaires délégués syndicaux.

 

«Je vous informe qu'en raison des faits qui vous sont reprochés, j'envisage de vous infliger une sanction. » Signée du chef du service des ressources humaines du ministère de la Culture, la lettre expédiée en recommandé est arrivée fin septembre au domicile· respectif de trois fonctionnaires délégués syndicaux aux Archives nationales (lIIe). Il s'agit d'Eliane Carouge (CFDT), conservatrice en chef du patrimoine, responsable de la bibliothèque historique des Archives, .de Béatrice Hérold (CFTC), conservatrice générale du patrimoine, et de Wladimir Susanj (CGT), adjoint technique de surveillance et de magasinage.

 

Les faits reprochés aux trois syndicalistes? L'organisation par l'intersyndicale d'une conférence de presse le 17 mai dans la cour de l'hôtel de Soubise - l'un des hôtels particuliers au cœur du Marais où sont installés les Archives - pour contester l'implantation, décidée par l'Elysée, de la Maison de l'histoire de France (MHF) sur ce site. Cette initiative «outrepasse les limites du droit syndical dans la fonction publique », estime le rapport de l'autorité ayant pouvoir disciplinaire.

 

ln fine, c'est la commission administrative paritaire du ministère qui devra statuer.

 

«Toutes les conditions de sécurité ont été assurées pour cette conférence à laquelle ont participé des élus de la nation, comme la députée Martine Billard (Parti de gauche) ou Jack Ralite (PCF). En fait, ces courriers ne sont qu'une embrouille de comptoir, un prétexte pour se venger des syndicats qui mènent la lutte contre le projet d'installation de la MHF dans nos murs, annoncé par Nicolas Sarkozy le 12 septembre 2010. Nous sommes dans le délit d'opinion », s'indigne Wladimir Susanj. Et de s'en prendre à la MHF, qui n'est à ses yeux que « la version culturelle de la politique de l'identité nationale, un projet idéologique réactionnaire destiné à instrumentaliser L'histoire de France à des fins partisanes ».

 

A ce jour, la pétition pour « la levée de toute menace de sanction contre les militants syndicaux », a recueilli, selon M. Susanj, « plus de 600 signatures ». Pour protester contre « la répression antisyndicale », les syndicats du ministère de la Culture organisent une réunion publique ce soir à 19h30 à la Bourse du travail *.

Alors que l'occupation de l'hôtel de Soubise par l'intersyndicale - qui a duré neuf mois - a été levée fin juin (même si les banderoles demeurent), et que le conflit semblait en voie d'apaisement, il est curieux que des menaces de sanction tombent fin septembre, plus de quatre mois après les faits incriminés. La direction des Archives nationales aurait voulu souffler sur les braises qu'elle ne s'y serait pas prise autrement.

 

* 3, rue du Château-d'Eau (Xe).

 

Philippe Baverel    

                                                        le parisien 7

 

 

 

 

Sur le même sujet: Le Monde : Menaces de sanctions contres des syndicalistes des Arhives Nationales

 

Partager cet article

Repost 0
Published by parisculturesociale - dans Actualité sociale
commenter cet article

commentaires

Pages