Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
5 novembre 2014 3 05 /11 /novembre /2014 08:20

 

Paris-Normandie : le 5 novembre 2014

 

Nouvelle grève alors que la Ville rappelle qu’elle maintient le dialogue.

 

« Au retour des vacances, on craignait d’être moins nombreux. » Avec 60 % de grévistes annoncés par l’intersyndicale (CGT, FO, CGT-ICTAM, CFDT), le mouvement des bibliothécaires était certes moins suivi que le 15 octobre, mais satisfaisant à leurs yeux. « On ne lâchera rien. Certainement pas tant que l’on n’aura pas obtenu un rendez-vous avec le maire. »

 

Hier à partir de 14 h, les agents territoriaux des médiathèques et points lecture étaient appelés à respecter un appel à débrayage d’une heure portant sur la mise en œuvre de l’ouverture de la médiathèque Niemeyer, en septembre 2015, en particulier le dimanche. Pour les agents en colère, le dimanche doit rester une journée de travail exceptionnelle, basée sur le volontariat et donnant lieu à des compensations.

 

« Nous avons pu échanger avec la direction générale afin de marquer notre opposition à l’annualisation du travail du dimanche. On nous propose une indemnité dérisoire de 30 € bruts mensuels. Loin de nos attentes portant sur une véritable prime et des récupérations horaires. On nous rétorque que cela relève d’un choix politique, alors laissons-nous parler avec l’homme politique », détaille Frédérique Helley, secrétaire de la section syndicale CFDT qui demande une rencontre avec Edouard Phillipe, le maire du Havre.

 

Les bibliothécaires réclament également de disposer de deux samedis libérés, de pouvoir terminer plus tôt (à 16 h) à deux reprises dans la semaine. « Ouvrir toute la semaine, c’est une belle ambition. Que la Ville s’en donne les moyens en créant autre chose que des postes de non-permanents. » De son côté, la Ville du Havre souligne sa volonté d’entretenir le dialogue avec les représentants syndicaux et dénonce « un mode de fonctionnement qui va à l’encontre des conditions essentielles d’une concertation ».

 

Dans un communiqué elle rappelle, en effet, qu’elle a lancé une concertation « dès le printemps 2014 », qu’une réunion le 25 septembre « a permis de présenter plusieurs scénarios d’organisation » incluant le dimanche, l’un reposant sur la base du volontariat, l’autre sur l’intégration du dimanche au temps de travail pour l’ensemble des agents de la tête de réseau. « Au mépris d’un engagement de donner une réponse au plus tard le 22 octobre sur la suite du mouvement, sans qu’aucun signe de dialogue n’ait été manifesté de sa part, l’intersyndicale a déposé un nouveau préavis de grève le 30 octobre. L’administration a proposé une nouvelle rencontre. Sans réponse. » a déclaré pas contente la mairie du Havre.

 

Les agents ont déposé un nouveau préavis de grève reconductible. Il pourrait, selon nos informations, se concrétiser par une action le jeudi 13 novembre en fin de journée. « Nous ménageons l’effet de surprise. »

 

Lire l'article de « Paris-Normandie »

 


                         Le maire du Havre ne propose que 30 euros pour bosser le dimanche

                        Edouard-Philippe_exact780x1040_p.jpg

                                           -  Dans la provocation, j'en fais des caisses

 

 

 

 

 

Lire aussi

Conflit sur le travail le dimanche dans la future médiathèque du Havre

Travail le dimanche : les agents des bibliothèques du Havre reprennent la grève

Partager cet article

Repost 0
Published by Social Nec Mergitur - dans BM nec mergitur
commenter cet article

commentaires

Pages