Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
19 février 2013 2 19 /02 /février /2013 09:09

 

La réforme des rythmes scolaires révèle les divergences entre les animateurs et les enseignants

 

C'est l'une des conséquences inattendues de la réforme des rythmes scolaires !

 

Le ménage à trois entre pouvoirs publics, parents d’élèves et enseignants sur la réforme des rythmes scolaires vient d’être bouleversé par l’arrivée impromptue, en tout cas à Paris, des animateurs des activités périscolaires. 

 

A l’appel du syndicat UNSA-Animation de nombreux centres de loisirs parisiens seront fermés ce mercredi 20 février. Un mouvement qui sera suivi dans tous les centres de la Ville de Paris avec des prévisions de grève qui varient de 50 à 85% selon les arrondissements.

 

Les animateurs veulent « faire entendre leur voix et défendre leur profession ».  Un rassemblement est prévu Place de l’Hôtel de Ville à 11 heures. En toile de fonds de ce mouvement, l’application de l’aménagement des rythmes scolaires et le taux d’encadrements des enfants.

 

 

                                                     DOISNEAU-1775-Le-cartable-neuf-PARIS-1956.jpg

                                               Rythmes scolaires: Quel taux d'encadrement pour les enfants ?

 


 

Mais, autre conséquence inattendue de cette réforme, c’est la mise en lumière du conflit latent qui existe entre les enseignants et les animateurs municipaux avec en point d’orgue la mise en ligne sur le site internet du syndicat enseignant Snuipp-FSU d’une caricature qui met en cause les compétences des animateurs.

                                                      

Une maladresse qui tombe mal en pleine polémique sur la semaine des quatre jours à l’école et qui oblige le syndicat des instituteurs à faire marche arrière : « Le SNUipp-FSU a donc pris la décision de la retirer de son site Internet et s’excuse auprès des animateurs et surveillants qui se sont sentis remis en cause. » a d’ailleurs déclaré le syndicat dans un communiqué (lire ici).

 

De fait, l’antagonisme est profond entres les animateurs et enseignants et ne date pas d’aujourd’hui. Bien que tous s’occupent d’enfants dans les écoles primaires, ils n’ont ni le même employeur – éducation nationale d’un côté, municipalité de l’autre- ni les mêmes missions.

 

Par contre, ils se partagent un même territoire et il faut reconnaître que les différences de diplômes des uns et des autres peuvent parfois se faire sentir. Vous avez dit complexe de supériorité ? Cela pourrait expliquer la caricature.

 

En tout cas, la réforme des rythmes scolaires a révélé au grand jour le conflit entre les animateurs et les enseignants. Une lutte des classes qui porte finalement bien son nom.

 

                                                  02194069098b.jpg

                           C'est vrai qu'à l'école certains ont parfois un complexe de supériorité

 

 

Quand à l’application concrète de la réforme la Mairie de Paris a décidé de la mettre en oeuvre dès la rentrée prochaine. Le Maire, Bertrand Delanoë, a d’ailleurs donné des précisions dans une interview au « Parisien » : « Plutôt que de prolonger la pause méridienne, j’ai choisi de privilégier les activités périscolaires à partir de 15 heures ou de 15h30 ».

 

Bertrand Delanoë a également déclaré que « le dossier des rythmes scolaires est un des plus difficiles que j’ai eu à traiter ». Si on se place du point de vue social, c’est plutôt bien vu !

 

La Mairie de paris n'est pourtant pas au bout de ses peines, car elle va devoir, ensuite, s'attaquer à l'impact que la réforme va avoir sur les équipements sportifs (stades, gymnases...) ou culturels (Ateliers beaux arts, conservatoires..) dont elle a la charge. Et là, cette conséquence n'est pas innatendue.

 

Publié également sur "Miroir Social"

 

Lire aussi le point de vue des animateurs de l'UNSA sur l'aménagement des rythmes éducatifs.

 

 


 

                                   Rythmes scolaires: Un dossier difficile pour Bertrand Delanoë bimbiscuola_76172.jpg                                                             Alors là, c'est bien vu !

 

 

 


 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Social Nec Mergitur - dans Actualité sociale
commenter cet article

commentaires

Syndicat CGT Animateurs 19/02/2013 13:12

Cette grève du mercredi 20 février 2013 est uniquement à l'initiative de L'UNSA-Animation. Le Syndicat CGT Animateurs ne s'associe en aucun cas à ce mouvement.

Social Nec Mergitur 19/02/2013 17:58



Bonjour,


Nous avons été induits en erreur par un article paru sur le site "e.vous" (lire ici)


Nous rectifions en enlevant toutes mentions à la CGT Animateurs.


Cordialement


 


 


 



Pages