Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
11 juillet 2014 5 11 /07 /juillet /2014 13:39

   

Métro : Le 9 juillet 2014

 

Faute d'accord avec la Ville de Paris, l'intersyndicale poursuit la grève. Les agents, qui ont entamé leur mouvement en février, revendiquent toujours une prime pour revaloriser le travail dominical.

Météo France promet une amélioration dans le ciel francilien ce week-end. Malheureusement, les Parisiens ne devraient pas pouvoir profiter de cette éclaircie pour aller se baigner. Samedi dernier, l'intersyndicale CGT-Supap-SUD et FO de la Direction de la Jeunesse et des Sports (DJS) faisait savoir qu'elle avait déposé un préavis de grève pour tous les dimanches jusqu'au 7 septembre dans les piscines, stades et gymnases parisiens.

Mardi soir, ils indiquaient que le mouvement, qui s'éternise, était maintenu. Depuis février en effet, les agents de la DJS (maîtres nageurs, adjoints techniques des gymnases, stades et bains-douches) revendiquent une revalorisation de la prime dominicale de 47 à 180 euros.

La rencontre organisée mardi 8 juillet entre les représentants syndicaux et la Ville n'a pas permis de débloquer la situation. « Les fois précédentes, les organisations syndicales ne sont pas venues ou sont parties au bout de cinq minutes. Là, il y a eu un dialogue », se félicitait toutefois Jean-François Martins, adjoint (Radicaux de gauche, centre et indépendants) à la mairie de Paris chargé des sports au lendemain de la réunion. Reste que la Ville a refusé la prime demandée et que les équipements concernés resteront fermés (75 % des agents en grève dans les piscines des Ve, VIIe, XIXe, Xe, XIe, XIIIe, XIVe, XVIIIe et XIXe arrondissements selon les syndicats).

 

                   1396619379 854920 46

                         - Vous êtes médisants, y encore des endroits où on peut faire trempette !

 

« La municipalité mène actuellement une réflexion générale sur l'amplitude horaire et le travail dominical, il ne s'agit pas que des sports, si prime il y a, elle concernera tout le monde » rétorque l'adjoint indiquant que ce débat devrait être à l'ordre du jour en janvier prochain. Dans ce cas le mouvement pourrait-il durer encore six mois ? « La grève a été beaucoup moins suivie le week-end dernier affirme Jean-François Martins sans vouloir donner de chiffres. Je ne suis pas sûr que la situation reste bloquée encore six mois… »

Les syndicats, sont, eux, moins optimistes. « La prochaine AG est prévue le 11 septembre. On verra ce qui est décidé, indiquait un représentant FO. Si la Ville trouve qu'aujourd'hui ça va mieux, nous ne sommes pas d'accord. Les élus prennent les usagers en otages et les privent d'équipements très prisés, notamment l'été. La prime que nous demandons est justifiée. Aujourd'hui, nous sommes agents de la Ville mais aussi psy, défouloirs et éducateurs. Nous travaillons le dimanche, nous faisons des heures supplémentaires… Nous demandons 180 euros, ça n'est pas le bout du monde. »

Lire l’article de « Métro »

 

                                  Jean-François Martins (à gauche) s'est fait piquer sa bouée

           ptitvelib2

                               - T'as vu Anne, j'ai dis qu'il y avait une réflexion générale 

                   - A mon avis, Jean-François c'est pas ça qui va t'empêcher de couler...


 

 

Lire aussi

Paris : Un préavis de grève a été déposé pour chaque dimanche jusqu’au 7 septembre pour les stades et les piscines de la capitale

L’association des œuvres sociales de la Mairie de Paris, l’ASPP, pourrait bientôt être en cessation de paiement !

   

Partager cet article

Repost 0
Published by Social Nec Mergitur - dans Revue de presse
commenter cet article

commentaires

Pages