Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
18 février 2015 3 18 /02 /février /2015 07:53

 

D’ailleurs, ce sera bientôt leur seul et unique jour d’ouverture.

 

C’est que l’on appelle un petit coup en douce. Dans le cadre de la loi Macron qui généralise désormais un peu plus le travail le dimanche (certaines zones seront même autorisées à ouvrir sept jours sur sept jusqu’à minuit) les députés ont aussi adopté un sous-amendement (c’est comme un amendement mais en plus furtif) dans le cadre du travail le dimanche, pour proposer l'ouverture des bibliothèques le dimanche, en même temps que les commerces.

Ce sous-amendement, n° 3289, déposé par rien moins que l’ancienne ministre de la culture, Aurélie Filippetti propose en effet « qu'un conseil municipal qui discute de l'ouverture dominicale des commerces soit obligé de débattre également de l’ouverture des bibliothèques le dimanche ».  Comme ça, y aura plus personne autour du gigot dominical. Pourtant, beaucoup avancent déjà que les mesures Macron sur le travail du dimanche seront «  inefficaces sur le plan économique, dangereuses pour les salariés et  néfastes  pour la vie sociale ». Enfin, si l’on en croit la position officielle du …  Parti Socialiste. Authentique (lire ici). 

Une position partagée par Jean-Marc Ayrault « C’est une erreur politique. Le gouvernement décrète que les Français veulent cette réforme. Ils attendraient l’ouverture dominicale. C’est faux. Parfois favorables en tant que consommateurs, ils sont bien plus réservés en tant que salariés …Manifestement, l’apport du travail dominical est contesté par ceux qui le subissent. Les pauvres devront travailler toujours plus pour vivre, tandis que les autres pourront choisir de jouir de leur temps libre. Mettre en avant la liberté et le volontariat du personnel traduit une réelle méconnaissance de l’inégalité de la relation employeur /salarié, accrue en cette période de crise et de hausse du chômage. Il faut le rappeler : le contrat de travail est un contrat de subordination » écrivait alors le futur premier ministre (lire ici).

Quant à l’ouverture des bibliothèques le septième jour prônée par Aurélie et Filippetti et consorts elle attire déjà les railleries. Ainsi Jean-Frédéric Poisson, député UMP, n'a pas été tendre avec la députée de Moselle. Dans des propos repris sur le site ActuaLitté il  considère qu'il s'agirait avant tout de « sauver certaines apparences». Un peu comme si la gauche avait du mal à assumer ce recul social ? Selon le député, rien à ce jour n'empêche un conseil municipal de mettre ces questions sur la table, sans qu'il soit besoin de loi. Pas faux. Et d’ajouter non sans sarcasmes : « Ce n'est pas avec un amendement comme celui-là que nous allons corriger le tir, même si je peux comprendre qu'après être allé au supermarché le dimanche, il serait bon d'aller lire quelques bandes dessinées à la bibliothèque municipale. ». Bo,bo,bo….

 

                                              Ouverture du dimanche : Aurelie Filippetti attire les railleries

                                             1471037-aurelie-filippetti-soiree-du-65eme-950x0-1 

                                                                              - Parce que je le vaux bien....

 

La schizophrénie des élus en général et celle de la Gauche en particulier a de quoi interpeller car les mêmes qui prônent l’ouverture des bibliothèques le dimanche sont aussi ceux qui les ferment ou réduisent leurs horaires le reste du temps. Ainsi, la même Aurélie Filippetti a voté le 18 décembre dernier en tant que conseillère municipale de la Ville de Metz un budget qui… divise par deux les crédits d'acquisitions des six bibliothèques de la ville, budgets qui avaient déjà été réduits d'un tiers l'année précédente (lire ici) ! Qui dit mieux?

Qui dit mieux ! Ben, les élus parisiens, tiens ! Car eux aussi raffolent de l'idée de l’ouverture du dimanche, histoire de ne pas paraître miteux face aux grandes capitales de la planète converties depuis longtemps aux bienfaits du libéralisme du septième jour. C’était dans le programme des deux candidates PS et UMP, Anne Hidalgo et NKM, mais c’est vrai, dans les campagnes électorales on dit souvent n’importe quoi.

Car voilà le hic, les bibliothèques parisiennes, pour cause de restrictions budgétaires, réduisent, elles aussi, leurs horaires tout au long de l’année et sur toute la semaine. une tendance lourde, très lourde. La situation est telle que pendant les vacances scolaires (et d’été)  la situation s’aggrave encore un peu plus et certains  établissements réduisent leurs ouvertures encore et encore. Mieux certaines bibliothèques n’ouvrent plus que l’après midi y compris… le mercredi et le samedi, pourtant jour d’affluence. Du jamais vu à Paname !  Les élus des métropoles veulent l’ouverture des bibliothèques le dimanche mais à ce rythme, elles ne seront bientôt ouvertes que ce jour là. Emprunter des livres le dimanche resterait toutefois hors de portée des salariées du commerce et de la grande distribution. Comment ça la culture pour tous ? Bo,bo,bo….

 

                                          A  Paris on veut pouvoir aussi jouir sans entrave le dimanche

                                ob b759d4 anne-hidalgo-belle-sexy-jambes-collants-legs-2

                                      -  Mais ça restera hors de portée des salariées du commerce

 

Autre écueil pour les parangons de l’ouverture à tout va : la compensation du travail dominical. Lors de la discussion à l’assemblée, le député Vercamer, UDI, pose la question qui fâche : ouvrir les établissements le dimanche, « cela signifie-t-il que les agents des bibliothèques verront leur rémunération doublée ? ». C’est taquin. D’autant que les collectivités locales voient baisser les dotations allouées par l’État pour que ce dernier puisse rentrer dans les clous des exigences de la Commission européenne.

Même esprit rebelle chez le député parisien, Pascal Cherki, qui a eu alors une idée de génie en plein Palais Bourbon. Ce socialiste tendance « frondeur » a ainsi balancé un scud au Gouvernement avec cet argument imparable ; « puisque vous êtes favorable à l’ouverture des bibliothèques le dimanche  et que les agents ne travailleront pas gratuitement : il faudra leur offrir des compensation ».

Et d'envoyer avec malice « ce financement pourrait alors passer par une taxe sur les magasins de luxe, propose alors Pascal Cherki, ces grandes enseignes qui vont désormais pouvoir ouvrir le dimanche ». Brillant. Et le député du XIVème d’enfoncer le clou : « à moins que vous ne rendiez de l’argent aux collectivités locales, mais je rappelle que vous allez leur prendre onze milliards d’euros sur trois ans ! Lorsque le Gouvernement soutient une démarche politique, il doit réfléchir à la cohérence entre les principes et les moyens que nécessite leur mise en œuvre »  (lire ici). Et bim !

La déclaration de Pascal Cherki, pleine de bon sens, reflète assez l’opinion de nombreux usagers et bibliothécaires de France et de Navarre. Car la question des horaires d’ouverture des équipements publics rendent fou aussi bien les élus communaux que le plus haut sommet de l’état. Pour les bibliothèques, il n’existe finalement qu’un seul pacte de responsabilité, un vrai celui-ci et il est là. A faire circuler.

Publié également sur Miroir Social

 

                                                                              Anne Hidalgo et Pascal Cherki

           Municipales-Pascal-Cherki-rend-les-armes-il-ne-sera-pas-te

                                                    T'as vu Anne ce que je leur ai envoyé sur le dimanche ?

                                                                            - Oui, mais là tu m'arranges pas

 

 

 

Lire aussi

Travail dominical : les députés PS « ont trahi leurs électeurs » selon la CFTC

Bibliothèques : Ouvrir plus ou ouvrir mieux ?

Ouvrir mieux avant d’ouvrir plus : Quelques arguments essentiels

Bibliothèques: ouvrir mieux avant d'ouvrir plus, disent les professionnels

Bibliothèques : La CGT critique la politique de la ville de Metz sur la baisse de moyens

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Social Nec Mergitur - dans Culture nec mergitur
commenter cet article

commentaires

Pages