Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
20 juin 2014 5 20 /06 /juin /2014 17:08

 

La maire de Paris, Anne Hidalgo, a indiqué qu'elle devait trouver 400 millions d'euros pour équilibrer le budget parisien.

 

Une équation de plus en plus difficile pour Anne Hidalgo. La maire de Paris s'était engagée comme candidate à ne pas augmenter les impôts. Confrontée aujourd'hui à la baisse annoncée des dotations de l'Etat pour l'année 2014, elle doit donc trouver cette année de nouvelles recettes miracles pour boucler son budget.

 

Reconnaissant elle-même que cette équation est « compliquée », Anne Hidalgo a indiqué lundi, en marge du Conseil de Paris, qu'il faudrait « trouver 400 millions d'euros pour équilibrer le budget 2014 ». Selon l'édile socialiste, les comptes de la Ville de Paris subissent une baisse des dotations de l'Etat d'un montant équivalent à 200 millions d'euros. Ça n’explique qu’en partie le trou car il y a encore les deux cents autres millions manquant.

 

Pour renflouer ses comptes la municipalité chercherait à dégager des économies substantielles en rationalisant le fonctionnement de son administration. Parmi les réformes à venir, la fusion entre la Ville de Paris et le département de Paris, ce dernier regroupant 5.000 agents. Une autre piste : La suppression du nombre d’agents municipaux à l’issue de la mandature, un millier selon la CGT pour un gain de 30 millions (lire ici), mais ça risque de ne pas suffire.

 

Anne Hidalgo a beau marteler sur tous les toits qu’elle veut étendre les horaires des équipements municipaux comme les mairies ou les bibliothèques, mais pour tenir sa « promesse » elle devra augmenter fortement les impôts.

 

Toutefois, la nouvelle maire de Paris répète à l’envie qu'il est hors de question d'envisager une hausse supplémentaire de la fiscalité. Mais si elle ne revoit pas ses ambitions (à la baisse), la mandature pourrait alors vite tourner mergitur, notamment sur plan social. 

 

Publié également sur Miroir Social


 

                508158895217

                                         Anne Hidalgo s'apprête à revoir ses ambitions

 

 

 

 

 

Lire aussi

Bibliothèques: Les (maigres) propositions d’Hidalgo et NKM passées au crible.

Grève dans les bibliothèques parisiennes : Une journée particulière.

Les bibliothécaires du monde entier doivent se retrouver à Lyon au mois d’août

Conservatoires de la Ville de Paris : 910 places, 360 000 appels et un standard qui saute


Partager cet article
Repost0

commentaires

Pages