Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
22 octobre 2013 2 22 /10 /octobre /2013 08:31

 

Mais pour les syndicats, les bibliothèques parisiennes touchent le fond et pourraient subir un plan de restructuration. (Comme dans les houillères ?)

La CFDT parisienne en est restée sans voix ! Lors d’une audience avec le Maire de Paris, alors que la centrale syndicale réclamait de meilleures conditions de travail pour les bibliothécaires municipaux, elle s’est vu rétorquer que « travailler en bibliothèque, c’est pas la mine » par un Bertrand Delanoë plus en verve que jamais, si l’on en croit le site du syndicat.

La CFDT ne cache pas son courroux car si les bibliothèques « c’est pas la mine », elles sont néanmoins en train de toucher le fond car les conditions de travail ne sont pas dignes de la collectivité la plus riche de France. Pour le syndicat, la Mairie de Paris « fait constamment porter l’effort sur les personnels en essayant de les culpabiliser voir de les opposer aux usagers ». Outre « le manque de considération des bibliothécaires de la part de leur employeur », en ligne de mire se profile surtout la question des effectifs.

 

                              Après la réunion, Bertrand Delanoë raccompagne la CFDT vers la sortie

               ag05 861963 1 px 640

                    -  Dépêchons nous, j'dois aller chercher un livre avant que la bibliothèque ferme  

 

« Aujourd’hui, d’étranges projets semblent vouloir être mis en place » déclare la CFDT qui dénonce « un pseudo audit des effectifs demandé aux chefs d’établissements du réseau…le but étant, in fine, de les persuader, ainsi que leur équipe, que les effectifs sont  complets, voir trop nombreux. »

« Pendant ce temps un cadre de l’administration est chargé de dresser de nouveaux tableaux démontrant, par l’exercice des nombres complexes : que le négatif en poste, mal vécu par les équipes sur le terrain, est en fait du positif présent, bien vécu par la mairie. Qui pourra désormais dire qu’il n’y a pas de  poésie en mathématique quand un oulipien est dans la place ? » conclut le syndicat plus pataphysique que jamais.

             

                                                L'administration expose sa méthode à Bertrand Delanoë

               925-600x500

                       - Alors, ici monsieur le Maire, on entre dans la galerie des nombres complexes

                              -  Je vous préviens, je veux pas de pataphysique, juste de l'oulipien !

 

Une méthode que la CGT des bibliothèques parisiennes a elle aussi décortiquée et la formule mathématique utilisée qu’elle a révélé pourrait défriser plus d’un bibliothécaire car « ne sont désormais pris en compte pour calculer les effectifs nécessaires au bon fonctionnement des bibliothèques que….les horaires d’ouverture au public ! Pour le profane la manœuvre pourrait passer mais pour les professionnels cela est tout simplement intenable » affirme l’organisation syndicale sur son site (lire ici). 

Le syndicat tient à préciser auprès de l’administration et des élus « que le fonctionnement d’une bibliothèque ce n’est pas seulement l’ouverture au public (d’ailleurs de plus en plus réduite pour certaines), ce sont aussi les réunions d’acquisition, la veille documentaire, les commissions thématiques, le rangement des collections, la réception des commandes et les livraisons de la réserve centrale… toutes choses faites pendant que l’établissement est fermé aux usagers. De leur côté, les sections « jeunesse » reçoivent les classes et les crèches pour une première initiation à la lecture. »  

Pour la CGT « si cette politique néfaste était mise en œuvre, ce serait rien moins que la mort de la lecture publique de proximité, c'est-à-dire la fermeture programmée de nombreuses bibliothèques, surtout les plus petites qui n’auraient plus la masse critique pour fonctionner. Est-ce donc le souhait des usagers ? » demande-t-elle avec un à propos assez fluctuat.

 

                                      Bibliothèques: Bertrand Delanoë assiste à une réunion d'acquisition   

              927-600x500

                        - Ce sera pas long monsieur le Maire, de toute façon ils ont plus de budget !


La Mairie de Paris est toutefois gênée aux entournures car pour justifier les compressions de personnel elle déclare poétiquement que la création de ce nouveau mode de calcul s'inscrit « dans un souci de comptabilité synchronisée entre la Direction des Affaires Culturelles et celle des Ressources Humaines. ». Houlà !

 

Contacté par le site ActuaLitté, le cabinet de Bruno Julliard, adjoint au Maire de Paris en charge de la culture précise de son côté que ce travail de comptabilisation a été lancé « pour mettre à plat les effectifs dans chaque bibliothèque ». Les calculettes vont chauffer car « des ajustements seront possibles entre les établissements ». Mieux, du côté de l’exécutif municipal il y aurait même des « établissements en sureffectif » (lire ici). Et oui, ils l'ont dit ! Mais comme le déclarait Alphonse Allais « passé les bornes y a plus de limite ».


Les syndicats ont donc des craintes pour l’avenir des bibliothèques parisiennes, car si la municipalité arrivait à ses fins cela ressemblerait à une sorte de plan de restructuration comme en ont connu les Houillères dans les années quatre vingt. Dans ce cas, Bertrand Delanoë, plus mergitur que jamais, aurait vu juste : les bibliothèques, c’est même plus la mine !

Publié également sur " Miroir Social "

                             

                                               Le Maire de Paris sort d'une visite de bibliothèque

            924-600x500

                                     - Heureusement que j'avais un casque car on touche le fond !

 

 

 

Lire aussi

Les bibliothèques parisiennes victimes du naming !

Paris: L’inauguration de la bibliothèque de la Porte Montmartre (XVIIIe) repoussée à une date ultérieure.

L'avenir incertain des bibliothèques parisiennes

Vagues de protestation dans les bibliothèques municipales

Bertrand Delanoë, le triple A et les syndicats : Le best of !

La Mairie de Paris lance une enquête auprès des usagers des bibliothèques

La bibliothèque Glacière (XIIIe) envahit par les cafards !!

Bibliothèques : la Mairie de Paris franchit le mur du çon à grande vitesse

Partager cet article

Repost 0
Published by Social Nec Mergitur - dans Culture nec mergitur
commenter cet article

commentaires

Pages