Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
6 août 2013 2 06 /08 /août /2013 13:37

 

L’express : Le 6 août 2013

Les musées parisiens s’inspireront-il de l’exemple du palais de Buckingham ?

Qui eut cru que la famille royale serait un jour à l'origine d'un débat sur la précarité au Royaume-Uni? C'est pourtant depuis qu'ils ont appris que le palais de Buckingham employait cet été 350 employés sans promesse de les rémunérer, qu'une partie des Britanniques s'indigne du vieux système des contrats « zéro heure ». 

Le quotidien The Guardian a révélé fin juillet que les saisonniers qui travaillent à l'accueil des visiteurs ou à la billetterie ne sont pas sûrs d'être sollicités -et donc d'être payés- pendant la durée de leur contrat. Ils ne peuvent pourtant frapper à la porte d'un autre employeur que si Buckingham les y autorise, en vertu d'une clause d'exclusivité. En cause, ce contrat so British qui ne fixe pas de durée de travail ni de rémunération minimale. 

Du pain béni pour les employeurs qui évitent de perdre de l'argent quand l'activité décline, et mobilisent illico une armée de bras lorsque la demande reprend. 34% des associations, 24% des employeurs publics, dont les musées Tate Britain et Tate Modern. Jusqu'en 1998, les employés britanniques en zéro heure étaient même contraints de rester sur leur lieu de travail sans être payés en attendant d'être remis à la tâche.

Alors, Paris-Musées, le nouvel établissement public en charge des musées municipaux parisiens s’inspira-t-il de l’exemple du palais de Buckingham ou des musées britanniques ? Après tout, là aussi la flexibilité est souvent à l'œuvre. Pour preuve, les musées de la Ville de Paris emploient depuis plusieurs années, nombre de vacataires pour faire les remplacements pendant les pauses repas (entre 11h et 15h). Paris n'a jamais été si près de Londres.

Lire la suite de l’article de « L’express »

 

                                                    Un employé de Buckingham en contrat  zero heure

                    Queen-Elizabeth-II-Prince-Charles-State-Opening-dybp7fetowc.jpg

                                     Damn it, je fait seulement les remplacement pour les pauses repas !

 

 

 

 

Lire aussi

Le Conseil de Paris demande que les professeurs des Cours Municipaux pour Adulte quittent le statut de vacataire.  

La Mairie de Paris se fait (encore) taper sur les doigts par les Prud’hommes !

 

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Social Nec Mergitur - dans Revue de presse
commenter cet article

commentaires

Pages