Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
5 décembre 2014 5 05 /12 /décembre /2014 11:13

 

Le Monde : Le 5 décembre 2014

Encore un instant monsieur le bourreau…

Le secrétaire général de la Confédération générale du travail (CGT), Thierry Lepaon, a obtenu un délai. Alors qu'il était annoncé prêt à démissionner à la suite d'une série d'affaires l'impliquant, le bureau exécutif de la CGT a clarifié sa position, vendredi 5 décembre dans un communiqué, affirmant qu'« aucun membre du bureau confédéral n'a demandé la démission de Thierry Lepaon ».

A la tête du premier syndicat français depuis seulement un an et huit mois (mars 2013), M. Lepaon est en effet empêtré dans plusieurs polémiques. Il lui est reproché d'avoir touché 30 000 euros d'indemnités de départ du comité régional CGT de Normandie, qu'il dirigeait avant de prendre la tête de la centrale, et d'avoir effectué des travaux coûteux dans son appartement de fonction et son bureau aux frais de la centrale. Ces derniers jours, plusieurs membres avaient multiplié, sous couvert d'anonymat, les charges contre lui.

Deux réunions seront essentielles pour son avenir : mardi se tiendra la réunion de la commission exécutive (exécutif élargi de 56 membres), devant laquelle M. Lepaon devra s'expliquer, tandis qu'une réunion des responsables de ses fédérations et unions départementale discutera de la situation interne « avant le 16 décembre ».

Selon le quotidien économique Les Echos, le numéro un « s'accroche à son poste » et aurait réussi à s'allier à plusieurs fédérations, parmi les plus importantes de la CGT – métallurgie, énergie, transports, cheminots, santé – pour garder son fauteuil jusqu'au congrès de 2016. Pour les convaincre, M. Lepaon aurait évoqué le risque d'une guerre des chefs après son départ, selon le journal.

Un peu plus tôt dans la journée, M. Lepaon s'était exprimé pour la première fois depuis les révélations en début de semaine sur ses indemnités. Il a annoncé dans un message vidéo que la CGT est arrivée « en tête » dans la fonction publique, selon les premières estimations des élections de jeudi. Les trois versants de la fonction publique (Etat, territoriale et hospitalière), soit plus de 5 millions d'agents, ont été appelés à désigner leurs représentants du personnel. Dans ce contexte de crise interne, le score de la CGT, qui sera publié mardi, est particulièrement attendu.

Lire l’article du « Monde »

 

                                         serenade-au-bourreau.jpg

 

 

LIre aussi

CGT: le sort de Thierry Lepaon tranché avant Noël

Affaire Lepaon : La CGT ne sait vraiment plus où elle habite !



 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Social Nec Mergitur - dans Revue de presse
commenter cet article

commentaires

Pages