Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
9 septembre 2011 5 09 /09 /septembre /2011 17:15

 

Par Liaisons Sociales Magazine: Septembre 2011

 

Alliances, cibles, modes d'action...., pour enrayer leur déclin, les syndicats américains tentent de nouvelles méthodes.

 

Tee-shirt rouge marqué du slogan « justice pour les employés de ménage» et balai à la main, les petites mains latinos d'un immeuble de Los Angeles s'invitent à la fête d'un puissant locataire, agent de stars de Hollywood. C'est une des scènes clés du film Bread and Roses, de Ken Loach, racontant l'histoire vraie de l'organisation progressive des janitors - les balayeurs - avec l'aide du syndicat SEIU (Service Employees International Union). Le mouvement Justice for Janitors, né en 1986 à Denver (Colorado), est une des initiatives syndicales les plus réussies des dernières années. Il s'est propagé à Los Angeles, Chicago, New York ... Il a fait des émules en Australie, Hollande, Grande-Bretagne, Suède. Rien qu'aux États-Unis, 200000 personnes employées d'entretien et de gardiennage ont rejoint les rangs du SEIU et gagnent, dans la foulée, de meilleurs salaires, une assurance santé, des congés payés.

 

Pour obtenir de tels résultats, les organisateurs du SEIU ont fait preuve d'une créativité peu commune dans l'univers syndical. « Nous avons fait comprendre aux propriétaires des immeubles qu'ils ne pouvaient pas se cacher derrière les contrats de sous-traitance avec les sociétés de nettoyage », explique Stephen Lerner, permanent du SEIU, chargé du recrutement de nouveaux syndicalistes. Les balayeurs ont fait irruption dans des cérémonies publiques où les propriétaires étaient présents. Ils ont fait une grève de la faim avec des étudiants à l'université de Miami, bloqué les ponts de Washington DC et demandé aux représentants de Calpers -le fonds de pension des fonctionnaires de Californie - d'exiger de bons contrats de travail pour les agents d'entretien lorsqu'ils investissent dans l'immobilier

 

Comment surprendre l'adversaire.  Le professeur Ken Margolie, expert en relations du travail reconnait dans ses tactiques la patte de la Highlander Folk School et de l'Industrial Areas Foundation, deux organisations chantres de la justice sociale qui enseignaient dans les années30 et  40 comment surprendre l'adversaire.

 

 Les syndicalistes américains s'y étaient jusque-là peu intéressés. Mais ils sont en train de changer d'avis, convaincus par des années de déclin de leurs effectifs, de réviser radicalement leurs méthodes. L'an dernier, 11,9 % des actifs américains avaient une carte syndicale et seulement 6,9 % des salariés du secteur privé.

 

« L'Amérique n'est plus un pays industriel, note le professeur Margolies. Les syndicats n'arrivent pas à organiser leurs troupes en masse, ils travaillent seulement avec de petites centaines de salariés. » Pour inverser cette courbe descendante, les pros sont prêts à expérimenter d'autres techniques d'organisation et à toucher de nouveaux publics.

 

«Autrefois, l'immigrant était l'ennemi venu prendre le travail des Américains», avoue Stephen Lerner. Aujourd'hui, c'est un employé dont on apprécie la bravoure. Pendant la campagne des balayeurs, Stephen Lerner a côtoyé un ancien révolutionnaire du Salvador et un juge colombien menacé de mort ... Résultat, on ne fait plus de syndicalisme pur et dur  L'Alliance IBM ou la Washington Alliance of Technology Workers pour les consultants free-lance de l'industrie high-tech à Seattle, qui ne sont pas représentatives, n'ont ni les moyens ni le pouvoir de mener des négociations salariales dans les entreprises.

 

Ces organisations comptent plutôt sur de petits groupes d'individus soutenus financièrement par le syndicat Communications Workers of America pour faire une percée dans l'industrie. Leur objectif est davantage de se concentrer sur les principaux problèmes du métier- C'est pourquoi Rennie Sawade, l'un des représentants de la Washington Alliance, a peu à peu bâti sa boite à  outils high-tech, avec un blog, un forum, une page Face book, un compte Twitter, pour échanger sur les délocalisations ...

 

                                                               manif 1

 

A New York, Jeff Eichler, permanent de la Retail, Wholesale and Department Store Union (RWDSU), un syndicat du commerce, préfère lui aussi s'insérer dans le paysage avant de sortir ses cartes d'adhésion.

 

Dans le quartier de Soho, il a bataillé dans 10 magasins de vêtements pour les jeunes Yellow Rat Bastard qui ne respectaient pas le salaire minimum. Jeff Eichler a participé à  la création d'un centre pour former les jeunes vendeurs, organiser des manifestations de soutien... II a alerté le procureur général de l'Etat sur les violations de la loi, travaille avec des prêtres et des politiciens du cru. Ces différents alliés ont réussi à récupérer 1,4 million de dollars en rattrapages de salaires, et les intéressés se sont syndiqués. Un chéque agrandi sur les murs de la RWDSU commémore la victoire.

 

« II faut réunir une armée pour gagner», déclare Ray Rogers, vieux militant de Corporate Campaign Inc. et consultant en toutes choses syndicales, qui, du haut de son bureau de Brooklyn, mène campagne contre RJ Reynolds, le fabriquant de cigarettes, et Coca-Cola. Ray Rogers se transforme ainsi en investisseur, le jour de l'assemblée générale annuelle de RJ Reynolds, pour faire entendre la voix de 30000 ouvriers agricoles mexicains travaillant dans les champs de tabac

 

                                              manif 2s

 

II sera évacué par la police, menotté. Ces militants d'un nouveau type impliquent des intervenants qui débordent largement le cercle usuel du syndicat. Pour sa campagne anti-Coca-Cola, Ray Rogers fait appel aux syndicats d'étudiants .Avec leur aide, il a réussi à faire bannir les distributeurs de 60 campus. Stephen Lerner s'adapte à  la stature multinationale des entreprises. II est en contact régulier avec les syndicats européens. Jeff EicWer, lui, interpelle les propriétaires de centres commerciaux dans le quartier de Queens, à New York, pour qu'ils réclament des salaires décents pour les vendeurs lorsqu'ils signent les contrats de location avec les commerçants. Le travail est ardu et couteux.

 

Gary Chaison, professeur de relations industrielles à  l'université Clark, estime que les efforts de syndicalisation coutent I 500 dollars par employé. Et il faut convaincre 500000 nouveaux militants chaque année pour tout juste maintenir les effectifs syndicaux. Camarades, encore un petit effort ... de créativité.

 

Ndr: Cette méthode syndicale a aussi été adoptée par le syndicat New Yorkais des femmes de chambre à l'occasion de la comparution de Dominique Strauss Kahn devant le tribunal de Manahattan.

 

                                            manif 4

 

Pour en savoir plus, une interview de Saul Alinsky publiée en 1972: lire cet article

 

Lire aussi

Libération : Aux Etats-Unis, les révoltés du burger

 

Repost 0
Published by parisculturesociale - dans Revue de presse
commenter cet article
2 septembre 2011 5 02 /09 /septembre /2011 10:00

 

Les élus « hygiène et sécurité » demandent une réunion d’urgence.

  

Les élus siégeant au Comité Hygiène et Sécurité (CHS) de la Direction des Affaires Culturelles (DAC) s’interrogent sur les conditions de sécurité dans les musées parisiens dans une lettre qu'ils ont envoyée aujourd’hui aux personnels.

 

Le Musée d’Art Moderne (MAM) de la Ville de Paris est toujours sous le coup d’un avis défavorable de la Préfecture de Police pour cause de défaillance dans la sécurité incendie. Cette information a été révélée par « Le Parisien », le 8 juin 2011.  « Nous avons émis un avis défavorable concernant le MAM », confirme un représentant de la Préfecture.

 

D’après nos informations, le MAM n’a échappé à une fermeture administrative qu’en décidant de diminuer fortement la capacité d’accueil du public .Un rapport de l’inspection générale de la Ville de Paris faisait le même constat dans un rapport mis en ligne sur le site officiel de la Mairie. 

 

                                                               images MAM 2

 

Face à cette situation inquiétante sur la sécurité du public et des personnels, une majorité d’élus* a déposé une demande de CHS « extraordinaire » auprès de Christophe Girard, l’adjoint au maire chargé de la culture. La Ville de Paris doit envoyer une convocation dans « un délai d’un mois maximum» selon les termes du règlement intérieur.

 

Les syndicats, qui n’ont jamais eu d’informations de la part de l’administration, déplorent « le temps de plus en plus réduit des séances plénières » et « pour mener à bien leur mandat (…)  demandent copie des rapports de la Préfecture de Police et du Document Unique de l’établissement » selon les termes de la saisine qu’ils ont déposée.

 

Les représentants des personnels rappellent « que les musées parisiens doivent faire prochainement l’objet d’un transfert vers un Etablissement Public Administratif (EPA) et que la Ville de Paris présente le Musée d’Art Moderne comme un  modèle ».

 

 

* Représentants les organisations syndicales CGT, CFTC, CFDT, FO, Supap-FSU et Unsa

 

 

 

Repost 0
Published by parisculturesociale - dans Santé au travail: C'est HS !
commenter cet article
1 septembre 2011 4 01 /09 /septembre /2011 07:00

 

L’Express : 1 septembre 2011

 

Christophe Girard affiche son intérêt pour les municipales de 2014 à Paris. 

                                              

L'adjoint à la culture de la mairie de Paris, Christophe Girard, n'exclut pas d'être candidat aux municipales de 2014:

 

« Je suis porteur d'un héritage de Bertrand Delanoë, depuis des années, et je suis loyal vis-à-vis d'Anne Hidalgo, la première adjointe. Elle est la mieux placée, mais rien n'est jamais écrit pour personne. Peut-être qu'Anne sera ministre si Martine Aubry l'emporte ... »

 

Anne Hidalgo, dont le mari est le directeur de cabinet de Martine Aubry, a été désignée porte-parole de la maire de Lille pour la primaire du PS.


 

                                                             girard 3 

Repost 0
Published by parisculturesociale - dans Revue de presse
commenter cet article
31 août 2011 3 31 /08 /août /2011 09:25

  

 BnF : Des membres du Conseil Scientifique lancent un appel sur Médiapart

 

 Des dizaines de milliers de livres jetés à la poubelle ! Devant ce scandale, plusieurs membres du Conseil Scientifique de la Bibliothèque-François Mitterrand (13ème) lancent un appel relayé par le site "Médiapart".

 

Alors que le projet d’origine porté par François Mitterrand affirmait d’emblé son « caractère encyclopédiste, universaliste et humaniste », il est désormais laissé à l’abandon par l’actuel Ministre de la Culture qui n’est autre que ….son neveu, Frédéric Mitterrand !

   imagesCASTGMN1

 

 Pour lire l’appel lancé sur Médiapart , c’est ici

 

 Sur le même sujet : Massacre à la tronçonneuse à la BnF !

Repost 0
Published by parisculturesociale - dans Culture nec mergitur
commenter cet article
29 août 2011 1 29 /08 /août /2011 16:34

 

Le Parisien: 29 août 2011

 

Ca chauffe à la médiathèque Marguerite Yourcenar

 

Vingt-huit degrés : c’est, en dépit d’une météo pluvieuse, la température moyenne qui a régné cet été à l’intérieur de la médiathèque Marguerite-Yourcenar, située rue d’Alleray (XVe). Social nec mergitur, le blog social et culturel des agents de la Ville de Paris, met en cause le système de climatisation « complètement hors service » et rappelle que ce bâtiment moderne tout en verre de 700 m2, inauguré il y a trois ans seulement, ne dispose pas de fenêtre!

 

Selon le personnel de la société Cofely qui assure la maintenance du matériel, des sondes de température seraient défectueuses depuis deux semaines.

 

La chaleur, alliée au manque de renouvellement de l’air, provoque déshydratation et maux de tête chez les salariés comme chez les lecteurs.

 

Voir l'aricle du "Parisien"

                                             le parisien 7

 

Repost 0
Published by parisculturesociale - dans Revue de presse
commenter cet article
27 août 2011 6 27 /08 /août /2011 11:08

 

La Médiathèque Yourcenar (15ème) victime du réchauffement climatique.

 

Malgré un été peu ensoleillé à Paris, un endroit pourtant, a été victime d’un coup de chaleur sans qu’aucune alerte canicule n’ai été lancée…

PHOTOS-BATIMENTS 0720La médiathèque Marguerite Yourcenar, située rue d’Alleray dans le 15ème subit  une température moyenne de 28 degrés, selon les constatations que nous avons pu faire sur place. En cause, le système de climatisation complètement hors service. Gênant pour un bâtiment tout en verre qui ne dispose pas de fenêtres.

Selon le personnel de la société « Coféty »  en charge de la maintenance du matériel, des sondes de température seraient défectueuses. Et cette panne dure depuis maintenant deux semaines !


Résultat : Le climat devient tendu. La forte chaleur, et surtout le manque de renouvellement de l’air, provoquent déshydratation, agacement, maux de tête… autant pour le personnel que pour les lecteurs qui transpirent le malaise.


Ce complexe culturel de 700 m² a déjà essuyé plusieurs problèmes techniques depuis son ouverture il y a trois ans seulement. 


Pour la médiathèque Marguerite Yourcenar, le mois de juin a été chaud d’un point de vue social. . La rentrée risque d’être torride ! 

 

Des responsables de la Direction des Affaires Culturelles de la Ville de Paris doivent se rendre dans l’établissement prochainement. Devront-ils êtres accompagnés des experts du GIEC en charge du  réchauffement climatique ?  

 

Repost 0
Published by parisculturesociale - dans Actualité sociale
commenter cet article
24 août 2011 3 24 /08 /août /2011 16:36

 

La Mairie de Paris veut vendre le centre Morland pour en faire un hôtel de luxe !

 

Les 1 200 agents du Centre Administratif du boulevard Morland (4ème) sont en émois. Après une première tentative en 2005, la Mairie de Paris veut, de nouveau fermer, pour la fin de l’année, la bibliothèque de cet immeuble qui regroupe de nombreux services administratifs de la Ville de Paris ainsi que le siège historique de la Préfecture de Paris.


Paris-prefecture


« Les agents de Morland fréquentent assidûment leur bibliothèque – plus de 900 inscrits, sans compter ceux qui viennent consulter sur place revues et documents. Ils y trouvent notamment une importante documentation sur les concours administratifs, vecteur non négligeable de promotion professionnelle. » Déclare l’ensemble des syndicats de la Ville de Paris (CFTC, CFDT, CGT, FO, UCP, Unsa, Sud et Supap-FSU).


La mairie de Paris avance la prochaine vente de cet immeuble pour justifier la fermeture de la bibliothèque. Pourtant l’immeuble n’est toujours pas vendu et l’activité du centre Morland ne devrait pas s’arrêter au mois de décembre. D’après nos informations, ces services administratifs ne vont pas disparaître.


La Ville de Paris a toutefois un projet pour regrouper de nombreux services administratifs comptant plusieurs milliers de personnes, Avenue de France dans le quartier « Seine Rive Gauche » (13ème)


« De toute façons, cet équipement culturel pourrait, en cas de fermeture de l’immeuble, suivre les Directions déménagées dans leur nouveau site. Il y serait le bienvenu. » répondent les organisations syndicales


Certains avancent que la fermeture de cette bibliothèque pourrait s’expliquer par des contraintes budgétaires. La Direction des Affaires Culturelles (DAC) tutelle de l’établissement doit en effet trouver 4 millions d’euros d’économie d’ici la fin de l’année.


La vente de l’immeuble, si elle ne répond pas à des critères purement fonctionnels, pourrait permettre à la Mairie de Paris de réaliser une (très) belle opération immobilière et devrait ainsi, selon nos informations, renflouer ses comptes avant les prochaines élections. Un important groupe financier serait sur les rangs pour transformer ce bâtiment en Hôtel de luxe. L’exemple de « La Samaritaine » semble faire des émules.


En 2005 déjà, la Mairie avait tenté de fermer la bibliothèque, sans succès, à l’époque. Il est vrai que cela tombait au même moment que la fermeture de la bibliothèque du Comité d’Entreprise de « Renault- Le Mans ».


Les organisations syndicales espèrent renouveler ce résultat. Ils commencent à mobiliser les personnels qui fréquentent la bibliothèque et ont lancés une pétition. 


"La Ville de Paris n’aurait elle alors plus le souci de proposer une culture de proximité et un accès à l’information et à la formation à ses propres agents ? "  concluent-ils dans leur appel que l'on peut lire sur le site de la pétition.

 

Pour signer la pétition c'est ici.

Repost 0
Published by parisculturesociale - dans Actualité sociale
commenter cet article
12 août 2011 5 12 /08 /août /2011 14:30

banniere vague vide

  Social nec mergitur : le social ne coulera pas !

 

Bienvenue sur le site d’informations sociales, syndicales et culturelles à la Ville de Paris.

 

L’actualité syndicale ou des conflits sociaux à la Mairie de Paris vous intéressent ? Ce site tentera de présenter l’actualité à travers des dépêches, articles, liens Internet… Vous y trouverez aussi bien des revues de presse (revues de presse), les annonces de grêve et de mouvements sociaux à la Ville de Paris et parfois ailleurs (actualité sociale).

 

Vous pourrez lire également l’actualité culturelle à la Ville de Paris (musées, bibliothèques…), ou celle qui rentre en résonance ailleurs (BnF, musées nationaux ou étrangers). Ces informations sont rassemblées dans la rubrique culture nec mergitur. Quand à l'actualité sociale des bibliothèques municipales de France et de Navarre (Angers, Lyon, Nantes, Rouen, Le Havre, Rennes, Toulouse...) elle est si foisonante qu'elle a une rubrique spécifique BM nec mergitur.

 

Le social, c’est aussi la santé au travail, dont certains thèmes (ondes électromagnétiques, amiante…) ont fait l’actualité à la Ville de Paris. Pour cela la rubrique santé, c’est HS est faite pour vous.

 

Bien entendu, ce blog accueillera des contributions sur tous ces thèmes dans la rubrique tribune libre. Pour celles consacrées au fonctionnement des bibliothèques, la rubrique Bibliothéconomiquement Vôtre vous sera reservé. Envoyez nous vos suggestions à socialnecmergitur@yahoo.fr

 

N'hésitez pas à vous abonner à notre liste de diffusion pour recevoir nos articles dès leur parution (tout en bas, à droite, à la rubrique "newsletter")


banniere vague vide

Repost 0
Published by parisculturesociale - dans Qui sommes nous
commenter cet article
11 août 2011 4 11 /08 /août /2011 12:23

 

BnF: Un massacre à la tronçonneuse.... silencieuse !

 

  C'est une élimination silencieuse et non méditatisée. Des dizaines de milliers de livres de la Bibliothèque- François Mitterrand vont être jetés à la poubelle. Voir sur: link

 

Il est vrai que la BnF s'est déjà distingué en lançant le 21 juin 2011 l'opération "Shake ton booty ! ". Voir sur: link

 

Cette institution n'est donc plus sous la tutelle du Ministère de la Culture, mais sous celui de la Cul-ture !

 

                                                  imagesCASTGMN1

Repost 0
Published by parisculturesociale - dans Culture nec mergitur
commenter cet article
20 juillet 2011 3 20 /07 /juillet /2011 12:52

 

Social-fonction-publique-syndicats

Droits et moyens syndicaux dans la Fonction publique en discussion

PARIS, 20 juillet 2011 (AFP) –

Le ministre de la Fonction publique François Sauvadet souhaite ouvrir à la mi-septembre des négociations sur les droits et moyens syndicaux dans la Fonction publique afin d'aboutir à un accord avant les élections professionnelles du 20 octobre, a-t-on appris mercredi auprès du ministère.


"Nous sommes dans une phase de post-concertation mais le chemin de la négociation sera très difficile", a-t-on indiqué au cabinet du ministre.


Depuis les accords de Bercy de 2008 sur la rénovation du dialogue social, le ministère et les organisations syndicales sont en discussion sur ce sujet.

 

La nécessité de simplifier le cadre juridique sur les droits et moyens syndicaux pour aboutir à plus de transparence est globalement acceptée par les syndicats dans la mesure où les moyens (financiers, techniques et humains) mis à leur disposition sont maintenus.


Ce qui va changer, la clé de répartition en fonction des sièges et des voix obtenus, divise en revanche les syndicats. Y aura-t-il un socle minimal (de 10 à 20%) accordé à toutes les organisations syndicales ou un seul principe, pas de siège pas de droits ? Ce sera le principal objet des négociations à venir.

 

Selon une estimation établie en 2010 à partir d'un rapport de quatre inspections générales de la Fonction publique dans deux départements (Loiret, Rhône), les moyens accordés aux syndicats sont estimés à 250 euros par an et par agent, soit 1,3 milliard d'euros pour les trois fonctions publiques (Etat, hôpitaux, collectivités territoriales).


Ce rapport note néanmoins une sous-consommation des trois types d'autorisations spéciales d'absence (ASA) pour les syndicalistes, souvent compensée par des décharges d'activité de service (DAS). Il propose donc de simplifier et d'unifier les dispositifs avec l'obligation pour les syndicats de faire un bilan annuel des moyens alloués. Il propose aussi une valorisation des acquis de l'expérience pour les représentants syndicaux qui perdraient leur mandat.

 

Les élections professionnelles du 20 octobre ne concerneront que deux  fonctions publiques (Etat et hospitalière). La fonction publique territoriale ne sera soumise aux nouvelles règles qu'en 2014, date à laquelle les élections professionnelles auront lieu dans les trois fonctions publiques en même temps.

 

 

                                              afp

Repost 0
Published by parisculturesociale - dans Revue de presse
commenter cet article

Pages