Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
21 mai 2013 2 21 /05 /mai /2013 09:00

 

Miroir Social : le 21 mai 2013

 

Par contre chez les salariés de l’UMP, la CGT semble avoir du mal à s’implanter !

 

À quoi ressemble la représentation syndicale chez les permanents des partis politiques ? La base de données « MARS » ouverte par le Ministère du Travail permet d’y répondre.

 

Du côté de la Place du Colonel Fabien, c’est  toujours sans partage que continue de « régner » la CGT au Parti Communiste, qui n’affiche plus que 39 salariés dont 32 votants (82 % de taux de participation).

 

Au PS, qui déclare 119 salariés, 107 ont voté lors des élections professionnelles (89 % de taux de participation) alors que 57 % des voix se sont portées sur la liste de la CGT, contre 26 % sur celle du syndicat maison alias le SPPS (Syndicat du personnel du Parti socialiste) et 13 % sur celle de la CFDT qui n'obtient aucun siège.

 

Par contre, côté UMP, c’est le syndicat maison baptisé « Unis et mobilités » qui a le monopole de la représentation des 114 salariés déclarés, dont 70 % ont voté (FO a bien tenté de présenter une liste, mais sans succès). Remarquons que la CGT n’a donc pas encore réussi à s’implanter chez les militants du parti dirigé par Jean François Copé. Une prochaine fois peut être.

 

Que ce soit au PS et à l’UMP, c’est la délégation unique du personnel qui a été choisie pour organiser la représentation.

 

Lire l’article de « Miroir Social »

 

 

                                        Comme Fillon, la CGT n'a pas réussi à s'implanter à l'UMP

                  20071121Thibaultelysee

                                                       " Ah, ça Bernard, on t'avait pourtant prévenu ! "

 

 

 

Lire aussi

Les prochaines élections professionnelles dans la fonction publique auront lieu en 2014

Repost 0
Published by Social Nec Mergitur - dans Revue de presse
commenter cet article
17 mai 2013 5 17 /05 /mai /2013 16:36

 

ActuaLitté : Le 17 mai 213

 

Chez Virgin, pendant les soldes, le primate n'est jamais loin...

 

C'est probablement l'article à découvrir, tout en consternation. Texte violent, témoignages apocalyptiques : ce 13 mai, au Virgin Mégastore des Champs-Élysées était proposée une campagne de solde, avec des 50 % sur quasi tout le magasin. Et à l'ouverture, à 10h, des clients fous se sont emparés de la boutique, atteste Rue89.

 

Originellement publié sur le site Les rétrogaleries de Mister Gutsy, l'article fait état d'un comportement désastreux, d'attitudes scandaleuses... En vidéo, c'est encore plus frappant : Rien ne sera épargné aux employés, y compris des réactions les plus primitives.

 

Même aux livres, rare rayon sur lequel les soldes n'ont pas lieu (Loi oblige), les gens remplissent des paniers en prenant - là encore - tout ce qui leur passe sous la main. Lorsque les employés leur précisent que les livres ne bénéficient pas de réductions : "Non mais vous auriez pas pu le dire? " - et reposent tout tel quel, n'importe où, avant de partir bon train vers des rayons plus juteux.

 

En parallèle, ce 16 mai, trois jours après la calamité, la CGT Virgin fait état d'une réunion qui s'est déroulée au ministère du Travail, avec des représentants du ministère, Maître Philippot, administrateur de Virgin, Maitre Levy, mandataire financière, la direction de Virgin et les représentants syndicaux. Mais les actionnaires, Butler et Lagardère, étaient pour leur part absents. 

 

               15virg600.jpg

                                 Les actionnaires, Butler et Lagardère, étaient pour leur part absents.

 

 

Toutefois, l'actionnaire majoritaire, Butler, indique qu'il versera 1 million € dans le cadre du Plan de Sauvegarde de l'Emploi (PSE), dont une partie servira à verser une indemnité supra-légale. Lagardère, pour sa part, se serait engagé à faire des offres de reclassement, en regard du profil des employés, mais refuserait de participer au financement du PSE.

 

La CGT note : " Par ailleurs, le ministère du Travail propose que le Contrat de Sécurisation Professionel (CSP) soit piloté par les services du Pôle Emploi et non par un cabinet de reclassement (économie au bas mot de 1, 3 millions d'euros au moins) et finance sur ces fonds propres une cellule d'appui, qui se met en mouvement avant même l'entrée des salariés en CSP, qui pourra fournir toutes les informations nécessaires, mais qui intégrera aussi une composante d'aide « psychologique ». 

 

  

                                              Le premier logo de Virgin par Roger Dean

                   virgin.jpg  

                                              "  A Virgin, les soldes et le reste, c'est vraiment l'apocalypse ! "

         

 

Aujourd'hui, le budget du PSE – qui était de 2 millions d'euros il y a quelques semaines ! - est d'environ 5 millions d'euros : les deux millions initiaux + le million de Butler + 500 000 euros d'ores et déjà provisionnés pour la portabilité de la mutuelle pendant neuf mois + 1, 5 million d'euros.

 

Ce 17 mai doit avoir lieu un Comité d'Entreprise, avant une manifestation le 23 mai. Il reste en effet deux points à régler : les offres fermes de reprise doivent intervenir avant aujourd'hui, à midi.

 

« Pour la trésorerie, Syndex réalise un audit avec les éléments qu'est en train de lui livrer la direction financière de Virgin. Christine Mondollot estime qu'à fin juin il y aura 3 millions d'euros en caisse. Elle s'est refusé à destiner l'ensemble de la somme au financement du PSE, renvoyant à l'appréciation de la mandataire financière. Cette dernière semble encore une fois prioriser le remboursement de l'avance de salaires faite par l'AGS », ajoute la CGT.

 

Lire l’article de « ActuaLitté »

 


                                     A l'ouverture de Virgin, des clients fous se sont emparés de la boutique

              virgin-records_1556606i.jpg

                                                                             " Dois-je intervenir ? "

 

 

Lire aussi

ActuaLitté : Chez Virgin, la grève a été très suivie !

La CGT en tête chez les personnels du Parti Socialiste et du Parti Communiste !

Repost 0
Published by Social Nec Mergitur - dans Revue de presse
commenter cet article
16 mai 2013 4 16 /05 /mai /2013 13:18

 

Le Parisien : le 15 mai 2013

 

Seuls les « gratuits » sont les bienvenus pour la nouvelle directrice de la bibliothèque

 

L’immense Palais de la culture de Puteaux a-t-il décidé de ne plus voir les choses en grand ? Tous les abonnements de presse quotidienne ont été supprimés de la médiathèque: Le Monde, Libération, le Figaro, La Croix... Et presque une centaine de titres de la presse magazine et Le Canard Enchaîné sont à la même enseigne.


Ce mercredi après-midi, plusieurs présentoirs étaient vides. Dans la pile des numéros précédents, le dernier Marianne, hebdomadaire de gauche, remontait à janvier 2013 et le dernier Nouvel Obs au 13 mars. « Nous n’en avons plus...», indique timidement la bibliothécaire.

Le groupe EELV, qui a remarqué le premier la disparition de ces titres de presse, indique qu’il « s’indigne de cet acte et alerte les syndicats de la presse et des journalistes ». Et d’accuser la mairie de Puteaux de calcul politique à moins d’un an des municipales : « De qui ou de quoi a peur la majorité
? De voir quelques affaires concernant la mairie et la maire en place s’afficher sur les couvertures de ces magazines. »


La mairie s’en défend : « Nous avons annulé des abonnements dans un souci de rationaliser les dépenses. Tous ont été supprimés, de gauche comme de droite. Les journaux gratuits contiennent suffisamment d’informations et ils sont disponibles à la médiathèque. »


C’est une idée de la nouvelle directrice de la bibliothèque, indique-t-on. Une initiative qui passe mal dans cette ville réputée pour ses frasques. En décembre dernier, elle avait dépensé 784000 € pour une patinoire, 735000 € pour les illuminations de Noël et 130000 € pour des cartes de vœux

  

Lire l’article du « Parisien »

 

                                                                 La médiathèque de Puteaux

                    diaporama_mediatheque_02.jpg

                                      Maintenant que les présentoirs sont vides, la vue est bien meilleure !

 

 

 

Lire aussi, sur ce sujet, l’excellente enquête de « Marianne » 

 

Lire aussi notre rubrique Bibliothéconomiquement Vôtre  

Repost 0
Published by Social Nec Mergitur - dans BM nec mergitur
commenter cet article
14 mai 2013 2 14 /05 /mai /2013 15:49

 

Lyon Capitale : Le 14 mai 2013

 

Les bibliothèques de la Part-Dieu et des arrondissements vont toutes passer à l’automatisation d’ici à 2015.

 

L’avenir des bibliothèques de Lyon rime avec automatisation. Le conseil municipal du 13 mai a validé l’installation d’automates de prêt et de retour dans toutes les bibliothèques de Lyon, y compris celle de la Part-Dieu. Leur déploiement se fera en trois phases, de fin 2013 à fin 2015.

 

Au terme de ces deux années, l’ensemble du réseau sera équipé, le tout pour un coût de 3 825 000 euros. Une somme que la mairie espère voir financée en partie par l’État, dans le cadre de la dotation générale de décentralisation et grâce à l’obtention du label “bibliothèque numérique de référence”. La numérisation du fonds et les nouveaux services qui en découlent (Numelyo…) seront sans doute des atouts.

 

Pour légitimer l’automatisation, la mairie invoque l’amélioration de l’accessibilité et de l’accueil du public. Selon la bibliothèque municipale, les bornes permettraient aux agents de la bibliothèque “d’exercer des fonctions plus valorisantes”. Comprenez un accompagnement du public dans son choix, par exemple en mettant en avant les collections présentes dans les rayons.

 

Du côté des délégués syndicaux, si l’on ne s’oppose pas catégoriquement à l’automatisation, les conditions de ce changement posent question. Malika Laval, de la CGT, qui travaille à la bibliothèque du 3e, détaille : “Ce n’est pas une mauvaise chose, si ce n’est pas fait sous n’importe quelles conditions.” 

 

La première interrogation des bibliothécaires réside dans la pertinence d’appliquer cette méthode à toutes les bibliothèques, notamment aux petites structures d’arrondissement. “Dans ces bibliothèques, ce n’est pas très judicieux d’automatiser, car les prêts et retours sont des moments d’échange importants avec le public”, expose la syndicaliste.

 

L’accompagnement du lecteur doit à tout prix exister, pour Malika Laval : “Nous ne sommes pas de simples agents d’accueil, il y a tout un travail derrière ça.” C’est là que tout diverge entre salariés et direction. Quand la BM argue que les employés pourront mettre en avant les collections, la syndicaliste dit tout le contraire : “On aura certainement une relation plus superficielle avec le public, parce qu’on aura moins accès au contenu des collections. Or, il nous faut connaître ce contenu pour accompagner les usagers.”

 

Pour Gilles Eboli, le directeur de la BM, l’accueil du public n’est pas supprimé, bien au contraire : la nouvelle organisation “repositionne les bibliothécaires dans l’accompagnement des usagers”. Il ne partage pas les doutes de certains : “Si l’automatisation de 8 millions de transactions par an (4 millions de prêts et 4 millions de retours) ne permet pas de dégager du temps pour mieux faire son travail de suivi du public et des collections, je ne comprends pas.”

 

La prudence dans l’accueil de cette nouvelle par les bibliothécaires doit beaucoup à la communication de la direction sur le sujet, juge Malika Laval. “La direction communique, mais sans nous en dire vraiment plus”, déplore-t-elle. Gilles Eboli tempère en expliquant qu’il “faut attendre que le projet soit lancé officiellement pour connaître les précisions de sa mise en place”.

 

Une chose est sûre, selon lui, pas de suppressions de postes, malgré les automates : “On réoriente seulement les bibliothécaires sur leurs tâches”, assure-t-il. “Officiellement, on économise des postes qui sont réaffectés et non supprimés, répond Malika Laval. Mais on n’en sait, là encore, pas beaucoup plus.”

 

Lire l’article de « Lyon Capitale »


 

 

                                                        Le Maire de Lyon veut automatiser ses bibliothèques

                   photo-joel-philippon.jpg

                                 " Pour le prêt, vous faites comme ça, et pour le retour, comme ça !

 

 

Lire aussi

Grève à la bibliothèque de Mériadeck à Bordeaux

 

 

 

Repost 0
Published by Social Nec Mergitur - dans BM nec mergitur
commenter cet article
13 mai 2013 1 13 /05 /mai /2013 09:51

 

Mais dans le quartier de Barbès, cela n’amusait plus la Galerie !

« La bibliothèque Goutte d'Or rouvrira ses portes le 14 mai 2013 à 14h. » cette inscription postée sur le site internet de la bibliothèque ravira sans aucun doute les habitants du quartier qui attendent ce moment depuis près de deux ans.

La bibliothèque Goutte-D’or (XVIIIe) n'avait pourtant rien d'un site obsolète et vieillissant; inaugurée voici quatorze ans et déjà rénovée en 2003, elle devait simplement subir des aménagements permettant une meilleure circulation dans le bâtiment. Différentes remises aux normes de sécurité et la création d'équipements permettant l'accès aux personnes handicapées étaient également prévues.

Mais alors, pourquoi cette si longue attente ? En fait à l'époque, après un début de polémique lié à la date de début des travaux, l’affaire s’enlise : «  Les travaux ont bien commencé » affirmait alors sans rire le bureau des bibliothèques de la Ville de Paris, affirmation démentie aussitôt par le service travaux de la Mairie, responsable des appels d’offre et par le cabinet d’architecte en charge de la rénovation. La Direction des Affaires Culturelles maitre d’œuvre de la rénovation se retrouvait tout à coup dans une situation pas très fluctuat !

 

Mieux : Non seulement « les travaux n’avaient pas commencé »  mais les entreprises « n’avaient toujours pas été désignées » pouvait-on lire dans un article du site ActuaLitté publié alors que la bibliothèque était déjà fermée depuis …dix mois ! (lire ici).


 

                                  9782280141604-0.jpg

                                         Les usagers attendaient ce moment depuis près de deux ans

 

 

En fait, selon des sources proches du dossier  " quelques entreprises ont bien visité la bibliothèque, mais n'étaient finalement pas intéressées par ce contrat "...   Bref, la situation devenait si embarrassante pour la Mairie de Paris que les élus de l’arrondissement commençaient à manifester une certaine impatience.

 

« Dans un quartier très en demande d'équipements culturels, l'interminable fermeture de la bibliothèque a provoqué un véritable tollé, relayé par les personnels CGT de la direction des affaires culturelles, et par lan Brossat, président du groupe communiste au Conseil de Paris et élu dans le XVIIIe arrondissement » rapportait d’ailleurs le journal Le Parisien dans un article publié au cœur de l’été 2012.

 

De son côté l’association de riverain Action Barbes, pour qui cette longue fermeture s’apparente à « un chantier bien silencieux », avait sollicité à plusieurs reprises le Maire de l’arrondissement, Daniel Vaillant, pour obtenir des explications. A lire la réponse officielle de la Mairie du XVIIIe, la Direction des Affaires Culturelles (DAC) a dû se sentir dans ses petits souliers.  

 

« Daniel Vaillant est tout aussi mécontent que vous de la fermeture prolongée de cette bibliothèque, très fréquentée » leur avait d'ailleurs répondu Didier Vallet, chef de cabinet de monsieur Vaillant (lire ici). Celui-ci ajoutait, cinglant, que cette rénovation avait été victime « de plusieurs rebondissements et dysfonctionnements anormaux ». Une accusation on ne peut plus mergitur

 

En tout cas après cette si longue attente et pour fêter l’événement de la réouverture, une inauguration officielle en présence des élus est prévue avant l’ouverture au public le 14 mai. On va voir si à cette occasion Daniel Vaillant va remercier dans son discours le Maire de Paris et l’administration parisienne. A moins que pour rendre hommage au quartier de Barbès, celui-ci se contente juste d’amuser la galerie* ?

 

* Cette formule renvoie (pour les plus jeunes) vers les Galerie Barbès. Pour en savoir plus, cliquez là.

 


                                    Daniel Vaillant  lève son verre pour la réouverture de Goutte d'Or

           P1300835

                                    " Pfff, deux ans, ça commençait à faire soif ! "

 

 

 

 

Lire aussi

Le Parisien : Bibliothèque de la Goutte-d'Or, l'interminable attente !

Fermeture de la bibliothèque Goutte d’Or : Le Maire du 18ème, Daniel Vaillant, est très mécontent !

Travaux de la bibliothèque Goutte d’Or : Une entreprise finalement très désintéressée

Repost 0
Published by Social Nec Mergitur - dans Culture nec mergitur
commenter cet article
11 mai 2013 6 11 /05 /mai /2013 13:01

 

Une surtension a fait griller le Système de Sécurité Incendie du bâtiment.

 

Non, la bibliothèque Valeyre ne fait pas le pont. Par contre, l’établissement de la rue de Rochechouart (IXe) est fermé aujourd'hui pour raison de sécurité.

 

En cause, rien moins que la mise hors service du Système de Sécurité Incendie (SSI) du centre qui, outre la bibliothèque, abrite également une piscine et un gymnase. L'ensemble sera fermé au minimum pour tout le week end.

 

D'après les services techniques de la Ville de Paris l’origine de la panne semble être une surtension électrique.

 

Mais au cas où la bibliothèque Valeyre resterait fermée mardi prochain, les usagers pourront toujours se rabattre sur la bibliothèque Goutte-D’or qui, oh miracle, rouvre ses portes après près de deux ans de travaux qui ont fait grand bruit (lire ici).

 


 

                                          L’origine de la panne semble être une surtension électrique

                     album1475

 

 

Lire aussi

La Médiathèque Marguerite Yourcenar (XVe) ferme au public pour apprendre à accueillir le public !

 

Repost 0
Published by Social Nec Mergitur - dans Culture nec mergitur
commenter cet article
10 mai 2013 5 10 /05 /mai /2013 16:46

 

Le Parisien : Le 2 mai 2013

 

Voilà de quoi contrarier Anne Hidalgo, ex-inspectrice du travail et future candidate à l’Hôtel de Ville.

 

C’est une nouvelle dont la mairie de Paris se serait bien passée !

 

Comme nous le signalions dans notre édition d’hier, le Comité opérationnel antifraude de Paris a découvert lors d’une opération de contrôle, 27 ouvriers non déclarés sur un chantier du XIIIe arrondissement.

 

Un chantier un peu particulier puisque ce programme comprend des commerces, des logements mais aussi des bureaux… qui seront occupés par la mairie de Paris elle-même ! C’est à cette adresse que doit emménager la Direction de l’urbanisme.

 

Des ouvriers non déclarés, sur un chantier de la mairie de Paris, voilà de quoi contrarier Anne Hidalgo, adjointe chargée de l’urbanisme et ex-inspectrice du travail.

 

« C’est Nexity qui est chargé de la maîtrise d’ouvrage, à ce stade, la mairie n’est pas propriétaire », s’empresse-t-on de préciser à la ville. « Nexity nous a expliqué que c’était un de ses sous-traitants qui a employé ces 27 ouvriers. Nous leur avons rappelé que nous souhaitions des contrôles stricts », ajoute-t-on à l’Hôtel de ville.

 

Les ouvriers en plus ne travaillaient pas dans le futur espace de la direction de l’urbanisme mais sur la façade des futurs logements privés… Ouf, l’honneur de la mairie est sauf !

 

Lire l'article du " Parisien"


 

                                                     Droit du travail: Anne Hidalgo maitrise ses nerfs

                                  void-0-.jpeg

                                                                    " Ouf, mon honneur est sauf ! "

 

 

 

 

Lire aussi

Le jour où la Mairie de Paris voulut muter de force ses agents de nettoyage

 

Repost 0
Published by Social Nec Mergitur - dans Revue de presse
commenter cet article
6 mai 2013 1 06 /05 /mai /2013 09:40

 

Maladie du rat : La polémique sur la vaccination des égoutiers parisiens remonte… jusqu’à l’Elysée !

Ce n’était sûrement pas prévu au programme mais la proposition de la Mairie de Paris de supprimer la vaccination obligatoire des égoutiers municipaux contre la leptospirose, également appelée maladie du rat, pourrait avoir pour conséquence de rendre obligatoire la dite vaccination… à tous les égoutiers de France et de Navarre.

Retour sur une drôle de mélodie en sous-sol qui s’est jouée entre les égoutiers parisiens, la Mairie de Paris et même jusqu'à l’Elysée !   

 

                                                  Michel Yahiel, le conseiller social de la Présidence

                                               photoMichel YAHIEL2             

                                            " Eh oui, le suis le Raymond Soubie de François Hollande ! "

 

Tout est partie d’une vieille plainte de l’association anti-vaccination, ALIS, auprès du tribunal administratif de Paris. L’association demandait l’annulation de l'arrêté du 24 août 1976 rendant obligatoire pour les égoutiers la vaccination anti-leptospirose. La leptospirose est une maladie transmise par l'urine des rongeurs, qui attaque le système nerveux et musculaire de l’humain. 

En décembre 2012, le juge donne raison à l’association et là, surprise ! La Ville de Paris, qui conteste systématiquement les décisions du Tribunal Administratif qui ne sont pas en sa faveur, ne fait pas appel. D’aucun diront que pour la santé au travail la municipalité parisienne n’est pas des plus fluctuat.

C’est alors que la Mairie, d’une discrétion absolue jusque là, dégaine fin avril sa proposition de suppression de l’arrêté municipal à l’occasion du Conseil Supérieur des Administration Parisienne (CSAP) obligatoirement saisi pour toute modification statutaire.

Pour Claude Danglot, médecin biologiste et syndicaliste CGT, cette décision est «dramatique». Dans une interview au Parisien il déclare : « Depuis que la vaccination est obligatoire, on n'a jamais eu de cas de leptospirose chez les égoutiers parisiens, contrairement à d'autres égoutiers en France, qui n'étaient pas vaccinés. En tant qu'expert, je le répète, ce n'est pas une bonne idée sur le plan sanitaire. »

 

Pas une bonne idée peut être, mais la Mairie de Paris reste droite dans ses bottes d’égoutier et s’obstine à maintenir son projet.

Il aura fallu une menace de grève pour qu’on apprenne que la direction en charge des égouts n’était pas avertie des velléités municipales et qu’elle refuse pour sa part que les personnels non vaccinés descendent dans le réseau. Vu la tournure des choses, l'élue chargée de l’assainissement, Anne Le Strat, a demandé à son tour le retrait de cette mesure. Niveau communication, les canalisations étaient visiblement bouchées à la Mairie de Paris.

 

                                                    La communication est bouchée à l'Hôtel de Ville

                                       ufunk-selection-du-week-end-6-23

                                                                   " Bougez pas, j'ai la solution ! "

 

Le coup de grâce est finalement venu de l’Elysée, puisque l’affaire est remontée jusqu’au conseiller social de la Présidence, Michel Yahiel. Il est vrai que ce dernier est un fin connaisseur des arcanes parisiens car il n’est autre que l’ancien DRH de la Mairie de Paris en poste sous la première mandature de Bertrand Delanoë. Résultat: les ministères concernés (Travail, Santé notamment) ont été saisis. Cela pourrait aboutir à une loi rendant obligatoire la vaccination contre la leptospirose à l’ensemble des égoutiers travaillant sur le territoire.

En attendant, la mesure est retirée in extremis évitant ainsi une grève qui n’aurait pas été du meilleur effet pour l'équipe de Bertrand Delanoë. 

Il faut dire que cette affaire risquait pour la Mairie de finir en débordement qu’aucune station d’épuration n’aurait été en mesure de traiter car le syndicat CGT des égouts parisiens commençait à engranger les soutiens politiques. Le  Groupe Communiste au Conseil de Paris tout d’abord, puis le Groupe UMP qui a accordé un rendez vous aux égoutiers pour aborder la question. La Ville de Paris se retrouvait soudainement attaquée de tout côté avant même d'avoir été vacciné !

Un Comité Hygiène et Sécurité extraordinaire devrait se tenir début juin et l’administration parisienne qui essayait jusque là de jouer sa propre mélodie en sous–sol devra probablement revoir sa partition. Et là c’est des plus mergitur !

Publié également sur " Miroir Social "

 

                              poster 0

                                   " Mmm, pour la Mairie, les égouts c'est vraiment pas le paradis !

 

 

Lire aussi

La Mairie de Paris veut supprimer la vaccination obligatoire pour les égoutiers !

 

Repost 0
Published by Social Nec Mergitur - dans Santé au travail: C'est HS !
commenter cet article
3 mai 2013 5 03 /05 /mai /2013 09:38

 

ActuaLitté : Le 16 avril 2013


Heu, pas mal d’efforts, même...


Alors qu'à l'horizon 2015, l'ensemble des lieux publics de France doit logiquement avoir mis en place des équipements permettant l'accès aux personnes handicapées, la CGT vient de faire le tour de Paris pour vérifier que tous les lieux étaient prêts. Les conclusions ne sont pas mirifiques. 


Pour ce qui est des bibliothèques parisiennes, le syndicat n'y va pas de main morte : 

 

"L'accueil de personnes handicapées, que ce soit en tant qu'usager ou que collègue, ce n'est pas que des collections, des services ou des aménagements ergonomiques. C’est aussi communiquer, vivre ensemble et ... être capable de gérer les évacuations en cas d'incendie ou autres.


Or toutes les bibliothèques ne répondent pas aux normes de sécurité incendie (les Procès Verbaux de la Préfecture de Police en témoignent), toutes ne sont pas, par exemple équipées d'alarme lumineuse pour les déficients auditifs (même à Chaptal ou Malraux -dans le bureau- et à la Bibliothèque Historique-dans les toilettes, bien que leurs équipes comptent des collègues sourds !)


Il n'y a pas de consigne claire et officielle dans les différents établissements concernant les personnes à mobilité réduite. Des informations contradictoires circulent dans un même établissement. Y remédier ne dépend d'aucun budget, mais du respect de chacun et du sens de la responsabilité que nous avons les uns envers les autres.


En conclusion, vous pouvez vous appuyer sur les membres des CHS et des CTP pour intervenir afin de régler ce genre de problème. Et, ce n'est pas parce que vous ne travaillez pas dans un pôle que vous ne pouvez pas suivre une formation liée à un (ou des) handicap/s ou que vous ne pouvez pas organiser une animation de sensibilisation ou ciblant ce type de public ou acquérir des documents les concernant."

 

Sinon, avec la loi qui arrive, l'année 2015 pourrait vite se transformer en course à handicap pour la Mairie de Paris.


Lire l’article de « ActuaLitté » 

 

                          

                                         1006848 fr hasta la vista 1316520298431

                                                                   " Mais si, ils ont fait des efforts j'te dis "

                                  

 

 

Lire aussi

Le Directeur des Affaires Culturelles de la Ville de Paris quitte ses fonctions !

Bibliothèques parisiennes: Bruno Julliard marque la rupture avec Christophe Girard

Inspection des bibliothèques municipales parisiennes : Yves Alix ne sera pas « juge et partie »

Emploi précaire : La Mairie de Paris victime d’hypoacousie, d’aphasie, de cécité et de dyscalculie !

Repost 0
Published by Social Nec Mergitur - dans Revue de presse
commenter cet article
30 avril 2013 2 30 /04 /avril /2013 16:27

 

Avec QualiParis c’est vraiment too much !

 

C’est une information surprise (et de dernière minute) qui vient d’être envoyé au personnel des bibliothèques parisiennes.

 

La médiathèque Marguerite Yourcenar située rue d’Alleray dans XVe est fermée aujourd’hui mardi 30 avril pour permettre l’installation du nouveau système multimédia. Elle rouvrira le jeudi 2 mai à 14 heures avec des ordinateurs (et des logiciels) tout neufs.

 

Enfin, ça, c’est ce qui est dit officiellement. Car en réalité la bibliothèque fermait initialement pour la tenue d’une formation générale sur …QualiParis ! Mais qu’est ce donc que QualiParis ? C’est un label crée, comme son nom l'indique, par la Mairie de Paris et qui repose (soit disant) sur des engagements concrets et vérifiables en matière d’accueil, d’écoute, d’accès ou d’information. (Lire ici)

 

Hmmm ! A une époque pas si lointaine, on appelait ça tout simplement le service public. Fluctuat

 

Mais fermer un équipement public pour certifier que les agents vont pouvoir accueillir du public, pouvait paraître un peu paradoxal (et même too much !). La bibliothèque a donc décidé pour faire passer la pilule de profiter de ce moment pour changer les ordinateurs (c'était certes prévu mais il aurait alors fallu fermer de nouveau).

 

Attention, la médiathèque Marguerite Yourcenar sera également fermée pendant quatre jours du vendredi 17 mai au lundi 20 mai.

 

Pour la période du 18 au 20 mai, c’est plutôt logique car on est en plein week-end de la Pentecôte. Le vendredi 17 en revanche si la bibliothèque est de nouveau fermée… c’est pour une nouvelle formation Qualiparis !

 

Ah dernière précision: ce nouveau label QualiParis a surtout pour objectif de valider les chartes d’accueils présentes dans les services publics parisiens depuis dix ans ! Du pur mergitur.

 

Et là, n'est ce pas un peu too much ?

                     

 

                  120409090223875922

 

 

 

 

Lire aussi

Avec près de vingt minutes pour allumer un ordinateur, Paris n’est pas prête de devenir « Ville numérique » !

Le Directeur des Affaires Culturelles de la Ville de Paris quitte ses fonctions !

Bibliothèque Goutte d’Or : La fin d’une si longue attente !

 

Repost 0
Published by Social Nec Mergitur - dans Culture nec mergitur
commenter cet article

Pages