Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
20 novembre 2012 2 20 /11 /novembre /2012 13:07

 

Des locaux de la mairie de Paris bloqués dès potron-minet par des manifestants

Après l'appel à la grève lancé lundi par La CGT et Force Ouvrière chez les personnels de la Ville de Paris, une cinquantaine de manifestants ont pris d'assaut un site technique municipal dans la nuit de lundi à mardi.

Les grévistes ont installé dans la nuit des chaînes bloquant les accès au local de la Direction de la protection de l'environnement, rue Paul-Meurisse (20e). Cette antenne de la mairie de Paris est chargée des interventions sur le boulevard périphérique et du balayage des marchés.

"Nous voulons plus d'avancements de carrière, l'augmentation du pouvoir d'achat, l'augmentation des effectifs et la fin de la précarité récurrente parmi les agents de la Ville", a déclaré Christian Tamby, délégué syndical FO ville de Paris. Les manifestants, a-t-il ajouté, demandent à être reçus par le maire PS, Bertrand Delanoë.

Ce blocage fait suite à l'appel lancé lundi par la CGT et FO pour que les personnels de la Ville de Paris à se mettre en grève mardi pour défendre le pouvoir d'achat des salariés et obtenir la titularisation des travailleurs précaires ou l’abrogation du jour de carence.

Lire aussi sur "Miroir Social"

 

                                Bertrand Delanoë réveillé dès potron-minet !             taxe-impot-taxes-impots-paris-bertrand-delanoe-Gaudillere-c   " Attention ! si on me réveille en pleine nuit, moi je deviens de mauvaise humeur ! "

 

 

Lire aussi

AFP: Les personnels de la Ville de Paris appelés à la grève mardi

Repost 0
Published by Social Nec Mergitur - dans Actualité sociale
commenter cet article
19 novembre 2012 1 19 /11 /novembre /2012 08:47

 

 

AFP : Le 19 novembre 2012

 

La CGT et Force Ouvrière demandent l'abrogation du jour de carence, la titularisation des précaires et une hausse du pouvoir d'achat.

 

La CGT et Force Ouvrière appellent les personnels de la Ville de Paris à se mettre en grève mardi 20 novembre pour défendre le pouvoir d'achat des salariés et obtenir la titularisation des travailleurs précaires, a-t-on appris de source syndicale lundi.

 

Une assemblée générale est prévue à 9H00 à la Bourse du travail, avant une manifestation jusqu'à l'Hôtel de Ville, devant lequel un rassemblement est prévu de 11H00 à 13H00.

 

Les syndicats demandent que 100% des fonctionnaires pouvant bénéficier d'une promotion soient effectivement promus, l'abrogation de la journée de carence en cas d'arrêt maladie, la prise en charge intégrale de la cotisation mutualiste et un emploi titulaire pour tous les précaires.

 

La Ville emploie selon la CGT 15.000 agents non fonctionnaires: "Des contrats aidés et d'insertion mais aussi des agents en CDD, des saisonniers qui enchaînent parfois les contrats en restant toujours dans la précarité".

 

Pour la CGT, "l'argent existe dans les caisses de la mairie. Les droits de mutation rien que pour cette année s'élèvent à un peu plus d'un milliard d'euros".


 

                                       Un milliard dans les caisses de la Mairie de Parisactu-sports-les-celebrites-a-roland-garros-Bertrand-Delanoe.jpg                                      " Bienvenue dans le Club des Milliardaires, Bertrand ! "

 

 

Lire aussi

Grève historique à la Mairie de Paris !  

Repost 0
Published by Social Nec Mergitur - dans Revue de presse
commenter cet article
16 novembre 2012 5 16 /11 /novembre /2012 08:47

 

Le Parisien : le 15 novembre 2012

 

Pourtant avec près de neuf millions d’arriérés, ça en ferait des sous pour le budget de la culture municipale !

 

C’est peu connu mais le Grand Palais, célèbre musée des Champs-Elysées (VIIIe), est installé sur un terrain de 32400 m2 appartenant à la Ville de Paris. Or, selon la chambre régionale des comptes, une règle toute simple n’a pas été appliquée : toute utilisation commerciale du domaine public doit générer une redevance, un loyer.

 

 « Le terrain d’assiette du Grand Palais ne donne lieu à aucun paiement de redevance, depuis 1994, dans des conditions irrégulières », s’alarment les magistrats de la chambre. Montant de l’ardoise : plus de 8,7 M€.

 

Une transaction entre l’Etat et la Ville est en cours. L’Assemblée nationale a voté il y a quelques jours le rachat pour 18 M€ du site et pour solde de tout compte…

 

Le cas du Grand Palais n’est pas isolé. Les magistrats pointent deux autres ardoises à récupérer au plus vite : 100 000 € auprès de l’organisateur de salons Viparis (pour l’Espace Champerret) et 144 000 € auprès de la Société Générale pour la concession du Parc Floral.

 

Lire l’article du Parisien


 

                              Neuf millions pour le budget culturel de la Ville de Paris ?              

               executif-ayrault-hollande

                                             " Pfff ! Mais où est ce qu'on va bien pouvoir les trouver ?

 

 

 

Lire aussi

Livres Hebdo : A la Ville de Paris, les bibliothécaires sont inquiets.

ActuaLitté: Des baisses de crédits pour les commandes de CD dans bibliothèques parisiennes !

ActuaLitté: La Ville de Paris justifie les coupes budgétaires dans ses bibliothèques

ActuaLitté: 300 mille euros en moins pour les bibliothèques de Paris

Repost 0
Published by Social Nec Mergitur - dans Revue de presse
commenter cet article
15 novembre 2012 4 15 /11 /novembre /2012 15:18

 

Le Parisien : le 15 novembre 2012


Le site « Delanopolis » a un humour qui ne fait guère sourire à la Ville de Paris !


Elle s'estime diffamée, considère que son honneur est bafoué. Lyne Cohen-Solal n'a guère apprécié de voir évoquée sur le blog politique Delanopolis sa condamnation, aujourd'hui amnistiée, à une amende avec sursis pour avoir bénéficié d'un contrat de travail à la communauté urbaine de Lille « sans contrepartie réelle ».


L'adjointe (PS) de Bertrand Delanoë en charge du commerce, et Serge Federbusch, élu (DVD) du Xe arrondissement et créateur du fameux blog, se sont donc retrouvés hier matin devant le juge des référés de la ~VIIe chambre correctionnelle du tribunal de Paris, pour défendre leurs positions respectives par avocats interposés.


Celui de Lyne Cohen-Solal est formel : trois articles publiés par Serge Federbusch en octobre suggèrent qu'elle devrait abandonner sa délégation, tout comme l'élue EELV du XIIIe arrondissement, Florence Lamblin, mise en examen dans une vaste affaire de blanchiment d'argent de la drogue. « Certaines sont moins démissionnées que d'autres », titre l'auteur.



                                                                              Lyne Cohen Solal et Jean Tibéri

                   beb32254-dee6-11dc-9220-7eb43644f932.jpg

                                        "  Bah, t'inquiètes pas Lyne, c'est juste un mauvais moment à passer ! "



Un trait d'humour qui n'a guère fait sourire la partie adverse. « Serge Federbusch fait volontairement la corrélation entre une affaire récente et celle de Lyne Cohen-Solal qui remonte à 1992. C'est d'autant plus préjudiciable que ces écrits ont été repris sur différents sites Internet, et notamment Atlantico », s'insurge le conseil de la plaignante, pour laquelle il réclame le retrait de l'un des articles, toujours en ligne, et 5000 € au titre du préjudice subi par sa cliente.


Mais, de l'autre côté, on ne l'entend pas de cette oreille : « Cette affaire a fait l'objet de 345 articles, souligne l'avocate de Serge Federbusch, qui s'est astreinte à un comptage sur les moteurs de recherche. Elle est donc parfaitement publique et figure même sur la page Wikipédia de l'intéressée, sans que celle-ci n'ait tenté de la modifier. » Les conseils de Lyne Cohen-Solal ont simplement sollicité l'hébergeur du site Delanopolis et celui d'Atlantico pour qu'ils fassent disparaître les textes incriminés.


Pour Serge Federbusch, cela prouve qu'on cherche à le « faire taire ». Le blogueur réclame donc le droit de remettre en ligne ses écrits et 4000 € de provision pour préjudice moral.  Décision le 3 décembre.

 

Pour plus de détails, lire également l'article du Delanopolis




                                                                Lyne Cohen Solal et Bertrand Delanoë

                    6922090438 93b4837810 z

                                                        " Non, là c'est pas drôle ! "

 

 

 

Lire aussi

La Mairie de Paris menace un site d’actualité sociale de poursuites !

Repost 0
Published by Social Nec Mergitur - dans Revue de presse
commenter cet article
14 novembre 2012 3 14 /11 /novembre /2012 17:38

 

Le Parisien : Le 14 novembre 2012

Les catacombes restent fermées jusqu’à nouvel ordre. La Ville de Paris est tombée sur un os !

Place Denfert-Rochereau (XIVe), les catacombes sont toujours fermées - et ce, depuis un mois et demi.

Après des affaissements d'os à la fin de l'été, la Ville a décidé de procéder à des analyses de la qualité de l''air, notamment pour assurer de bonnes conditions de conservation à ces restes humains.

La municipalité profite de la fermeture pour mener, explique-t-elle, « des travaux de renforcement des murs d'ossements ».

Aujourd'hui, la Ville ne peut annoncer aucune date pour la réouverture des catacombes qui reçoivent bon an mal an, 300 000 visiteurs. Leur passage provoque une augmentation du taux de gaz carbonique et d'humidité à l'intérieur de l'ossuaire.

 

                                                                          Les visiteurs sont désemparés

(JamieF-DE) Catacombs(1)                                                                    Oh ! On est encore tombé sur un os !

 

Lire aussi

Paris: Les catacombes interdites aux visiteurs !

Les catacombes partiellement fermées à cause de chutes de crânes !

Repost 0
Published by Social Nec Mergitur - dans Revue de presse
commenter cet article
14 novembre 2012 3 14 /11 /novembre /2012 17:20

 

Le Parisien : le 14 novembre 2012

Des taux jusqu’à soixante fois supérieurs aux normes ont été constatés !

Hier, pendant le Conseil de Paris, l'UMP Jean-Didier Berthault s'est inquiété des conséquences de la présence d'amiante dans les égouts. (Lire ici)

Le matériau cancérigène a été découvert le mois dernier sur des canalisations du lIIe et du XIVe arrondissement.

Anne Le Strat a indiqué que des mesures ont été prises pour protéger les 250 égoutiers municipaux ainsi que les sous-traitants privés. A savoir, l'interdiction jusqu'à nouvel ordre d'interventions susceptibles de produire des poussières.

L'adjointe (PS) chargée de l'assainissement a rappelé que les taux constatés, jusqu'à soixante fois supérieurs aux normes, ont été relevés lors de chantiers souterrains. « Lorsqu'il n'y a pas de travaux, les mesures montrent qu'il n'y a pas d'amiante dans l'air ».

 

 928922112009-003-                               De l'amiante dans les égouts ? Un sacré manque à gagner !

 

Lire aussi

Le Parisien : Trop de chlore dans les piscines de la Ville de Paris !  

A Paris, les égouts c’est vraiment pas le paradis !

Repost 0
Published by Social Nec Mergitur - dans Santé au travail: C'est HS !
commenter cet article
12 novembre 2012 1 12 /11 /novembre /2012 09:31

 

La Mairie de Paris s’engage à ne pas fermer de bibliothèques …. pour l’année 2013 seulement !


Après de récentes polémiques, l’avenir des bibliothèques parisiennes arrive sur le terrain politique, où deux vœux* ont été soumis aux débats du dernier Conseil de Paris.**

Il est vrai que ces derniers mois les soixante cinq bibliothèques parisiennes ont fait l’actualité. Une actualité par toujours flatteuse pour la politique de la Mairie de Paris où pannes informatiques à répétition (lire ici), fermetures pour cause de chauffage défaillant, ou la (très) longue indisponibilité de la bibliothèque Goutte-D’or (18è) n’ont pas manqué de faire les choux gras de la presse rendant fébrile l’administration parisienne.

De leur côté, les organisations syndicales relayant les inquiétudes des personnels, dénoncent le sous-effectif, les suppressions de postes ou le non-remplacement de personnel en longue maladie (lire ici). La CGT, inquiète d’une formule du directeur des affaires culturelles qui jugeait certaines bibliothèques « vieillottes et pas adaptées », s’alarme elle pour l’avenir des petits établissements de quartier, notamment lorsque qu’une nouvelle médiathèque ouvre à Paris.

C’est dans ce contexte que le président du Groupe Communiste au Conseil de Paris, Ian Brossat, a proposé à l’assemblée municipale un vœu qui dans son considérant reprend « l’inquiétude des personnels des bibliothèques de Paris, des habitants et des habitués qui redoutent la fermeture des établissements à taille humaine » Ce vœu se conclu par une demande au Maire de Paris pour qu’il « s’engage à préserver ces petites structures installées à proximité des plus grandes afin de développer la lecture pour tous et partout" 

                         8123 142987739146 697139146 2747961 7029992 n

      Ian brossat demande le developpement de la lecture pour tous et partout


 

Sentant sans doute le danger venir sur sa gauche, l’exécutif municipal a dégainé à son tour un vœu à soumettre également au Conseil de Paris dans le but de contrecarrer celui de Monsieur Ian Brossat. Le mérite de ce voeu, toutefois, est d’amener la Mairie de Paris à réaffirmer ses positions sur la lecture publique.

D’emblée la municipalité s’adresse un satisfecit : « l’accès des parisiens à la lecture publique est l’une des principales priorités de la politique culturelle de la Ville de Paris » est il écrit en introduction du vœu.

Et la Mairie de poursuivre « que sept nouvelles bibliothèques ont été livrées  (François Truffaut 1er, Charlotte Delbo 2è, Marguerite Audoux 3è, Chaptal 9è, Yourcenar 15è, Duras et Louise Michel 20è) et que d’autres verront le jour d’ici la fin de la mandature (St Lazare 10è, Porte Montmartre 18è et Vaclav Havel 18è) ainsi que la médiathèque des halles début 2015 ». Sauf que dans cet inventaire à la Prévert, sur les dix établissements précités trois d’entres eux, au moins, existaient déjà sous un autre nom et que deux autres ont été programmés par la précédente mandature emmenée par Jean Tibéri (mais inaugurés sous Delanoë). Pas très fluctuat tout ça !

                                                                                                             

Bertrand Delanoë et Jean Tibéri au Conseil de Paris20071218PHOWWW00133" T'es quand même un peu gonflé ! "

 


 

Mais c’est pas grave, car la Ville de Paris reconnait toutefois « l’inquiétude exprimée quant au devenir des établissements les plus anciens et les plus petits ». Ce qui est bien le moins.

Et la Mairie de Paris de soumettre au vote « qu’elle s’engage, plus particulièrement à maintenir ouverte les bibliothèques Maurice Genevoix (18é)  et Hergé (19è) pour lesquelles aucun projet de fermeture n’a été envisagé suite à l’ouverture de la médiathèque Vaclav Havel (18è) prévue pour le premier semestre 2013 ». Ce n'était pas ce qui lui était demandé mais voilà sûrement de quoi soulager les usagers et les bibliothécaires.

                        md0.libe.com  Sentant venir le danger l'exécutif municipal dégaine son voeu

 

Oui, mais c’est là que ça se corse et que la Mairie entretient (volontairement ?) le flou car elle précise dans le même texte « qu’elle s’engage, dès l’ouverture d’une nouvelle bibliothèque à apprécier l’offre de lecture locale de manière à préserver le dynamisme du réseau » c’est sans doute pourquoi elle ne s’engage pas au-delà de 2013.

En effet, l’année suivante c’est la médiathèque de Saint Lazare qui doit être inaugurée et le maintien de la bibliothèque Château d’Eau située dans la Mairie du 10è est loin d’être assuré. (Lire ici)

C’est d’ailleurs le même argumentaire, « apprécier l’offre de lecture locale », qui avait amené il y a quatre ans la Mairie à vouloir fermer (à deux reprises !) la bibliothèque de Vaugirard (15è) car implantée dans le même arrondissement que la médiathèque Yourcenar.

Et là, mergitur, pas de quoi rassurer ni les usagers ni les bibliothécaires.  

                                                                          parlement bagarreLe débat sur les bibliothèques enflamme le Conseil de Paris

 

 

*  Le Conseil de Paris se prononce sous deux formes : Les délibérations qui ont valeur juridique et les vœux qui n’ont aucune valeur contraignante. Leur seule utilité est que le Maire de Paris affirme solennellement une position politique.

**  Le Conseil de Paris fait office de conseil municipal et de Conseil Général. Il est composé de 163 membres élus à la proportionnelle en fonctions de la taille des arrondissements. Les Maires des vingt arrondissements sont également Conseillers de Paris


 

Lire aussi

Le Parisien : Les petites bibliothèques de la Ville de Paris se sentent menacées

Paris : Vers la fin de la bibliothèque pour tous ?

 

Repost 0
Published by Social Nec Mergitur - dans Culture nec mergitur
commenter cet article
5 novembre 2012 1 05 /11 /novembre /2012 14:00

 

Mais surprise, c’est le groupe français Magma qui tire son épingle du jeu !

 

C'est Abbey Road, dernier album enregistré par les Beatles avant leur séparation en 1969 et connu pour sa pochette où on les voient traversant la rue, qui se classe en tête du hit parade des disques les plus empruntés dans les bibliothèques municipales parisiennes

 

Selon les statistiques publiées par la Mairie de Paris, l’ultime œuvre des Fab Four, écoulée à trente millions d’exemplaires dans le monde, a été empruntée 199 fois l’an dernier.

 

Ce n’est pas avec les Rolling Stones que les Beatles qui trustent aussi la deuxième place, sont en concurrence mais avec les Pink Floyd qui occupent les 3ème  et  4ème  place avec Atom Heart Mother (célèbre pour sa superbe pochette à la vache, signée  Hipgnosis) et, sans surprise, Dark Side Of The Moon.


 

                                  atomheartbeatles.jpg

                                         Les Pink Floyd suivent les Beatles à la trace !


 

Mais à y regarder de plus près dans ce classement il semblerait que le groupe le plus emprunté soit tout simplement… Magma, avec le coffret (de dix disques !) Studio Zund  !

 

Cette formation française inclassable (Jazz rock? Prog? Musique contemporaine?), fondée en 1969 par Christian Vander, se classe non seulement à une honorable 25ème place, mais avec soixante emprunts cette année, c’est la formation qui affiche le plus fort taux de rotation.

 

En effet avec cinq exemplaires seulement en circulation, Magma tire son épingle du jeu là où les Beatles, les Floyd ou les Stones bénéficient eux d’une quarantaine d’exemplaires de chaque disque dans les rayonnages. Autant dire que Magma est souvent absent des bacs des discothèques municipales. Zeuhl !

 

Alors, Magma, le groupe français, préféré des parisiens devant la concurrence anglo-saxonne ? Voilà une nouvelle qui devrait ravir Arnaud Montebourg. Kobaïa !


 

                Magma.jpg

                         Les Magma attendent les félicitations du ministre du redressement productif !

 

 

 

Lire aussi

Orelsan censuré par la Ville de Paris

Repost 0
Published by Social Nec Mergitur - dans Culture nec mergitur
commenter cet article
2 novembre 2012 5 02 /11 /novembre /2012 09:02

 

Livre Hebdo : le 19 octobre 2012

 

Certaines bibliothèques municipales songent même à réduire leurs heures d’ouvertures.

 

La CGT culture de la Ville de Paris a rencontré le 12 octobre François Brouat, directeur des affaires culturels, pour lui faire part des inquiétudes des bibliothécaires sur deux points essentiels.

 

D’abord, la menace de suppression des petites bibliothèques du réseau considérées par François Brouat comme « vieillottes et pas adaptées », alors que les syndicats estiment que les fermetures de certains de ces établissements de proximité sont décidées uniquement pour des raisons financières.

 

L’autre sujet qui inquiète, voire exaspère les personnels, ce sont les postes vacants, les non-remplacements, l’emploi de vacataires, etc…

 

« Selon les informations recueillies auprès de nos collègues, dit un responsable syndical, nous avons recensé une cinquantaine de postes manquants, sans compter les congés longue maladie et maternité non remplacés qui affectent l’organisation des équipes ».

 

Certaines bibliothèques songent même à réduire leurs horaires d’ouvertures... ( NdR: Ce qui vient d'ailleurs juste d'être fait pour une partie d'entre elles )

 


                               La Ville de Paris se penche au chevet des bibliothèques parisiennes !

                     rainbow difficult-to-cure front

                           " Les bibliothécaires sont inquiets ? On les comprends ! "

 

 

 

 

Lire aussi

Le Parisien : Les petites bibliothèques de la Ville de Paris se sentent menacées

ActuaLitté : La Ville de Paris envisage de fermer ses petites bibliothèques


Repost 0
Published by Social Nec Mergitur - dans Revue de presse
commenter cet article
29 octobre 2012 1 29 /10 /octobre /2012 09:48

 

Le droit syndical va-t-il disparaître après qu’Anne Hidalgo a été nommée présidente des musées de la Ville de Paris ?

 

C’est une drôle de mésaventure qui vient d'arriver au syndicat CFTC. Le syndicat chrétien, pourtant déclaré représentatif dans les musées de la Ville de Paris, s’est fait prestement refouler par la direction du musée Zadkine, situé rue d’Assas (VIe).

 

Une éviction "artistiquement préparée " selon le syndicat qui n'a guère gouté cette pénitence.

 

« Au musée Zadkine, les syndicats ne sont pas les bienvenus ! Lors d’une réunion mensuelle d’information syndicale planifiée longtemps à l’avance, la CFTC a été obligée de quitter les lieux à l’heure de l’ouverture du musée, le personnel s’étant vu sommé de rejoindre son service prestement et fermement par la responsable » a déclaré la CFTC dans un communiqué envoyé aux employés de la Ville de Paris.

 

« L’injonction de reprendre le service ayant déstabilisé les agents, nous avons préféré ne pas les mettre dans l’embarras et avons donc écourté la réunion. » poursuit le syndicat dont la charité chrétienne n’a pas été mise en défaut sur ce coup là.

 

« Au final, nous n’avons pu bénéficier que d’une demi-heure pour informer les agents. Belle conception démocratique de la part de la responsable du musée ! Gageons qu’Ossip Zadkine n’aurait certainement pas apprécié… » Conclut la CFTC urbi et orbi !

   

Curieux tout de même, car les musées parisiens ont changé de statut juridique, pour entrer dans la modernité selon la Ville de Paris, et ont élu une nouvelle présidente, Anne Hidalgo, pour diriger cette nouvelle structure. (Lire ici)

 

Gageons qu’à l’instar du fondateur du musée Zadkine, Anne Hidalgo, ancienne inspectrice du travail, n’aura guère apprécié non plus cette entrave manifeste au droit syndical dès le début de son mandat. Alors, Mergitur ?


Publié aussi sur "Miroir Social

 

 


                                  Anne Hidalgo fera t-elle disparaitre les syndicats des musées parisiens ?

 

             2146969 hidalgo-new

                           " Bon, je commence déjà par le dernier étage de la Tour Eiffel !

 

 

 

 

 

Lire aussi

La Mairie de Paris condamnée aux Prud’hommes pour emploi abusif !

AFP : Un agent blessé par la chute d'une porte au Musée d'art moderne à Paris

Anne hidalgo nommée présidente des musées parisiens !

Repost 0
Published by Social Nec Mergitur - dans Actualité sociale
commenter cet article

Pages