Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
27 juin 2012 3 27 /06 /juin /2012 09:24

 

La Direction des Affaires Culturelles sous la pression des élus et des usagers.

 

Bien que l’on soit à Barbes, cela n’amuse plus la « Galerie ». La très longue fermeture de la bibliothèque Goutte d’Or (lire ici) continue de faire des remous au sein de la Mairie de Paris.

 

Il est vrai que le chantier s’enlise. La municipalité, gênée, déclarait qu’il avait commencé, elle fut démentie aussitôt par l’architecte. Nous apprenions alors que de nombreuses entreprises refusaient tout simplement de prendre en charge le marché de rénovation.

 

Il a fallu que le syndicat CGT des bibliothèques mette les pieds dans le plat, dénonçant « l’incompétence de l’administration » (lire ici), pour que Ian Brossat, président du groupe du Front de Gauche au Conseil de Paris, et élu du 18éme interpelle à son tour l’élu chargé de la Culture (à l’époque) Christophe Girard. (Lire là)

 

De son côté l’association de riverain « Action Barbes », pour qui cette longue fermeture s’apparente à « un chantier bien silencieux », a sollicité à plusieurs reprises le Maire de l’arrondissement, Daniel Vaillant, pour obtenir des explications. A lire la réponse officielle de la Mairie du 18éme, la Direction des Affaires Culturelles (DAC) a dû se sentir dans ses petits souliers.

 

« Daniel Vaillant est tout aussi mécontent que vous de la fermeture prolongée de cette bibliothèque, très fréquentée » leur a répondu Didier Vallet, chef de cabinet de monsieur Vaillant (lire ici) Celui-ci ajoute, cinglant, que cette rénovation a été victime « de plusieurs rebondissements et dysfonctionnements anormaux ». On ne lui fait pas dire.

 

Doutant même de l’annonce de réouverture, la Mairie du 18è, visiblement vaccinée, précise que « Daniel Vaillant vient de demander au Maire de Paris que la direction des Affaires culturelles s’engage sur une date ferme de réouverture de la bibliothèque, date la plus proche possible de la fin des travaux. » Une date ferme de réouverture ? Bing ! Dans les dents de la DAC, qui visiblement a épuisé son capital confiance auprès de ses interlocuteurs!

 


                                                            Daniel Vaillant, Maire du 18ème arrondissement

                              vaillant 4

                                                          Il est très, très mécontent !

 

 

Il est vrai que les explications du bureau des bibliothèques de la Ville de Paris laissent pantois. Les travaux de rénovation décidés par l’architecte seraient plus lourds que prévus : «construction d’un nouvel escalier, mise aux normes handicapées, réfection des menuiseries, de l’électricité, des faux plafonds, des luminaires et de la ventilation, changement des portes coupe feux, nouvelle signalétique », un véritable inventaire à la Prévert pour une bibliothèque inaugurée il y a à peine plus de 10 ans !

 

Pas de quoi cependant rassurer les usagers. « Nous ne pouvons qu'être étonnés par la nécessité de mettre ce bâtiment aux normes handicapées. Que n'y avait-on pensé plus tôt au moment du projet ? Qui est cet architecte qui a oublié ce "détail" ? » rétorque pour sa part l’association « Action Barbes ». visiblement circonspecte devant les explications municipales.

 

Et celle-ci de relancer : « La bibliothèque a-t-elle subi de telles dégradations qu'il faille refaire les menuiseries, l'électricité ? ». Bonne question.


 

                                              galerie 1

                              La DAC n'apportant pas toutes les garanties, elle amuse la galerie !       

                        

 

Pour résoudre ce mystère, avançons un début d’explication à ce retard incroyable. Et si par extraordinaire la Mairie de Paris voulait aussi installer son nouveau concept « Espace chaud  / Espace froid » dans la future bibliothèque de la Goutte d’Or? (Lire ici en détail ce nouveau délire municipal). Cela expliquerait qu’architectes et entreprises aient été pris de court. !

 

Pour tenter d’éteindre ce début d’incendie et « pour pallier ces lenteurs, la Direction des Affaires culturelles vient de s’engager à proposer des activités « hors les murs » au bénéfice des habitants du quartier, dès cet été ». « Nous attendons de connaitre le détail de ces propositions d’activités » rajoute le cabinet de Daniel Vaillant.

 

La mairie du 18è arrondissement ignore surement que l’opération « hors les murs », en place depuis plusieurs années dans de nombreuses bibliothèques parisiennes n’a strictement rien à voir avec la fermeture de Goutte d’Or, comme pourrait le laisser penser la proposition de la DAC, qui visiblement fait le maximum pour tenter de rester fluctuat !

 

Après les départs successifs de Laurence Engel, directrice de la DAC et de Christophe Girard, adjoint à la culture, cette mise sous pression de la nouvelle Direction des Affaires Culturelles s’apparente à un malheureux « choc de bienvenue ». Pour d’autres, ce serait plutôt un « choc thermique » faisant ainsi malicieusement le parallèle avec le nouveau concept « d’espace froid » et « d’espace chaud ». Et là du point du vue climatique ce serait très mergitur !



                                                                     Christophe Girard, ex adjoint à la Culture

                                           girard

                             Il a échappé à un choc thermique de 14° sur l'échelle de Goutte d'Or !

 

 

 

 

 

Lire aussi:

Travaux de la bibliothèque Goutte d’Or : Une entreprise finalement très « désintéressée » !

ActuaLitté : Départ de Christophe Girard : Bertrand Delanoë installe une « nouvelle » équipe culture à Paris !

Un nouveau Directeur des Affaires Culturelles à la Mairie de Paris

ActuaLitté : La bibliothèque Goutte d'Or toujours en travaux, et pour longtemps !


 

 

Repost 0
Published by Social Nec Mergitur - dans Culture nec mergitur
commenter cet article
21 juin 2012 4 21 /06 /juin /2012 15:43

 

Le Parisien : Le 21 juin 2012

 

Paris : Bertrand Delanoë aussi va remanier son exécutif. Anne Hidalgo « sur les rangs »  pour le poste d’adjointe à la culture.

 

Le premier ministre n’est pas le seul à préparer son remaniement. En juillet, cinq adjoints - au moins - de Bertrand Delanoë devraient quitter l'exécutif de la Ville de Paris.

 

Yamina Benguigui, pour cause d'entrée au gouvernement. Mais aussi Pascale Boistard (élue sur la 1" circonscription de la Somme), Denis Baupin et Seybah Dagoma (élus à Paris), parce qu'ils ne veulent pas cumuler leurs fonctions d'adjoint avec leur nouveau mandat de député. Et Christophe Girard adjoint chargé de la culture, qui est appelé à prendre le siège de maire du IVe arrondissement pour remplacer Dominique Bertinotti, partie, elle aussi, au gouvernement.

 

 

                                                     girard 2[1]

                                                     Pendant qu'il regarde ailleurs, certains lorgnent sa place !

 


Pour les autres députés, qui sont adjoints au maire de Paris (Annick Lepetit et Jean- Marie Le Guen) Bertrand Delanoë, n'a pas l'air disposé à leur imposer le non-cumul.« Mais c'est vrai que, à terme, c'est une question qu'il faudra régler, y compris par le biais d'une loi », précise le maire de Paris.

 

Nouvel organigramme en juillet. En attendant, pour réorganiser son équipe d'adjoints, le maire veut prendre son temps. Quelques noms circulent déjà A l'environnement, en remplacement de Denis Baupin, un autre écologiste, René Dutrey, tient la corde. « C’était lui où Yves Contassot et, comme les relations entre Contassot et le maire ne sont pas des plus apaisées ... il ne restait plus que Dutrey, D'ailleurs, Contassot n'était pas candidat », explique-t-on chez EELA. Jean-Pierre Caffet, président du groupe socialiste, lui, a murmuré deux noms d'élu's au maire de Palis: Pauline Veron (PS, IX' arrondissement) et Julien Bargeton (PS, XX' arrondissement).


«Le nouvel organigramme doit être décidé pour le Conseil de Paris de juillet, il reste encore trois semaines, rien ne presse », observe Jean-Pierre Caffet. Si rien ne presse, les candidatures spontanées, elles, se bousculent. « Le maire a été très sollicité ces derniers jours »,sourit-on à l'Hôtel de Ville.


Pour le poste d'adjoint à la culture, le nom de Danièle Pourtaud, déjà chargée du patrimoine, est avancé. Anne Hidalgo, première adjointe au maire chargée de l'urbanisme, serait aussi sur les rangs. L’entourage du maire se refuse à tout commentaire et celui d:Anne Hidalgo fait fi de cette rumeur. «La culture, ça lui permettrait de tisser un sacré réseau de relations très utiles pour les municipales de 2014 ... » ironise un élu de gauche.


Anne Hidalgo, elle, a refusé de dire si cette délégation l'intéressait, précisant immédiatement: « Je ne suis absolument pas prête à abandonner ma délégation à l'urbanisme. » Sera-t-elle la première à cumuler les deux délégations ? Réponse dans les prochaines semaines.


Marie-Anne Gairaud

 

                                                     girard[1]

                                                              " Tu t'es mise sur les rangs à ce qu'on dit ? "

 

 

 

Lire aussi

ActuaLitté : Départ de Christophe Girard : Bertrand Delanoë installe une « nouvelle » équipe culture à Paris ! 

AFP-Paris: Girard quittera bien son fauteuil la culture pour être maire du IVe  

Repost 0
Published by Social Nec Mergitur - dans Revue de presse
commenter cet article
20 juin 2012 3 20 /06 /juin /2012 10:42

 

La Tribune de l’Art organise un débat sur les musées parisiens. Mais la Mairie, loin d'être exemplaire elle, refuse d’y participer !

 

« Pour cette troisième émission de Patrimoine(s) en question, enregistrée le 20 juin 2012, nous avons voulu débattre de la politique patrimoine et musées de la Ville de Paris. Nous sommes en général très critique sur la municipalité actuelle, et nous avons souhaité inviter, fort logiquement, Danièle Pourtaud, adjointe au Maire en charge de ces questions. Celle-ci, qui ne nous répond jamais, n’a pas manqué à la tradition. François Brouat, nouveau directeur des affaires culturelles de Paris ne nous a pas davantage rappelé. » Annonce la Tribune de l’Art

 

Le débat s'est tout de même tenu et a réuni :

Hélène Macé de Lépinay, conseillère de Paris, UMP

Yves Contassot, conseiller de Paris, Europe Écologie les Verts

Alexandre Gady, professeur des Universités et président de la S.P.P.E.F. (Société pour la Protection des Paysages et de l’Esthétique de la France)

Jean-Michel Tobelem, directeur d’Option Culture

                                                                                        

Pour visionner le débat, cliquez là 

 

 

 

                                                      Yves Contassot

                     french-court-to-hold-trial-of-unfit-chirac-in-his-absence-i

                                 Bon,moi en tout cas, je ne vais pas me défiler ! 

 

                                              

 

Lire aussi

Musées de la Ville de Paris : Les Docks en Seine, une Cité de la mode qui flotte !

Anne hidalgo nommée présidente des musées parisiens !

Musées de la Ville de Paris : Delanoë a tranché !

Le Parisien : Le musée Carnavalet évacué

 

Repost 0
Published by Social Nec Mergitur - dans Arrêt sur image
commenter cet article
19 juin 2012 2 19 /06 /juin /2012 09:44

 

Le Journal Du Dimanche : Le 17 juin 2012

 

Les musées municipaux de la capitale bientôt réunis


Une « Madame Musées » va être nommée pour diriger les 14 établissements culturels de la Ville, top départ pour le grand chambardement des musées municipaux. Mardi, le conseil de Paris votera une délibération visant à regrouper les quatorze musées de la Ville* au sein d'un nouvel établissement public, une régie autonome dénommée Paris Musées et dotée d'un budget propre (80 millions d'euros en 2013).


La réforme est ambitieuse. Elle concerne une collection de 1,7 million d'œuvres, d'une valeur inestimable. Mais aussi plus de 35 expositions par an (Saint Laurent, Basquiat, Larry Clark, Crumb, Victor Hugo... ), et autant de publications. Ainsi que trois millions de visiteurs par an.


Par la même occasion, les élus parisiens désigneront la future « Madame Musées » de la capitale. Son nom: Delphine Lévy. Cette énarque, spécialiste des questions sociales et de l'emploi, passée par différents cabinets ministériels (Martine Aubry, Élisabeth Guigou... ), fut directrice adjointe du cabinet de Bertrand Delanoë, chargée de la culture de 2001 à 2010.


Jusqu'à ce que le maire socialiste lui confie un rapport sur la réorganisation des musées, puis une mission de préfiguration. ... La voilà propulsée directrice générale du nouvel établissement public. Fonction qu'elle occupera, après validation du futur conseil d'administration, lors du « basculement » en régie, le 1er janvier 2013.


L'objectif est de « donner une plus grande autonomie aux 14 musées» et de « simplifier leur gestion quotidienne », les rendre plus «dynamiques ». Concrètement, le système actuel en régie directe - par la direction des Affaires culturelles de la Ville a « atteint ses limites », dit-on à la Mairie. « La dispersion des moyens freine la modernisation. Tout est plus lourd, plus coûteux, inadapté: les procédures budgétaires, les passations de marché, la gestion des 950 agents... Avec cette nouvelle structure, les commandes groupées, par exemple, seront moins onéreuses. On pourra développer le mécénat. .. ». Quels changements pour le grand public?

 

                                       epa 1-copie-1

                                  " Profitez en bien, car c'est la dernière fois que vous le voyez ! "



« Dès 2013, les améliorations seront visibles pour les visiteurs », affirme la mairie, qui énumère: nouveaux sites Internet, application commune pour les 14 musées, davantage de multimédia, programmation « encore plus ambitieuse », rénovation complète de plusieurs lieux (Petit Palais, crypte archéologique sous Notre-Dame, Balzac), réouverture des musées Zadkine et Galliera, avec une grande expo Azzedine Alaïa en septembre 2013

 

Cette réforme ambitionne aussi, outre le « rayonnement international », d'élargir la fréquentation aux jeunes et aux catégories sociales les plus défavorisées. Ou encore d'achever les inventaires et la numérisation des œuvres, à destination des chercheurs.


Mais les syndicats sont extrêmement remontés. « Nous sommes très inquiets, explique Agnès Dutrevis, représentante du personnel CGT à la direction des Affaires culturelles. Nous craignons que cette réorganisation entraîne, comme au Louvre, une détérioration des conditions de travail: des emplois vacataires, intérimaires, une extension des horaires d'ouverture, plus de nocturnes et plus d'expositions pharaoniques, une multiplication des soirées événementielles ... Tout cela sans embauches. »..


Les syndicats dénoncent aussi « l'abandon du service public », le recours probable à des entreprises privées de surveillance, « l'obsession des chiffres de fréquentation» ou encore « la logique comptable de la performance financière ». Des actions sont prévues dans les jours et les semaines qui viennent en guise de bienvenue à la nouvelle « Madame Musées ».


* Petit Palais, musée d'Art moderne (MAM), Carnavalet, Catacombes, crypte archéologique, maison de Balzac, Victor Hugo, Vie romantique, Bourdelle et Zadkine, Cognacq-Jay, Cernuschi, Galliera, Musée du Général Leclerc de Hauteclocque et de la Libération de Paris - Musée Jean Moulin.


                                  

                                          jdd 2

 

 

Lire aussi

Grand Palais : L'exemple à suivre pour les musées de la Ville de Paris ?

Musées de la Ville de Paris : Delanoë a tranché !

Les musées de la Ville de Paris transformés en EPA

Repost 0
Published by Social Nec Mergitur - dans Revue de presse
commenter cet article
14 juin 2012 4 14 /06 /juin /2012 09:22

 

Après les usagers, les personnels et les élus, au tour des entreprises d’être « dé-gouttées » par les travaux de la bibliothèque Goutte d’Or !

 

La longue fermeture pour travaux de la bibliothèque de la Goutte d’Or (18è) provoque désormais des remous à la Mairie de Paris.

 

Les interrogations soulevées par les usagers, élus et syndicats sur le devenir de cet établissement qui devrait rester fermé deux ans alors qu’il a été inauguré il y a à peine plus de 10 ans, et rénové en 2003 (Lire ici) mettent la Mairie dans un embarras certain.

 

Après un début de polémique lié à la date de début des travaux, l’affaire s’enlise : «  Les travaux ont bien commencés » affirmait sans rire le bureau des bibliothèques de la Ville de Paris, affirmation démentie aussitôt par le service travaux de la Mairie, responsable des appels d’offre et par le cabinet d’architecte en charge de la rénovation.

 

Non seulement « les travaux n’ont pas commencé »  mais les entreprises « n’ont toujours pas été désignées » lit on dans un article du site « ActuaLitté » (lire ici).

 

                                      goutte d'or 1

                                                 Les travaux n'ont pas encore commencé !


 

Polémique qui enflera d’autant plus que nous pouvons affirmer aujourd’hui que les travaux risquent d’attendre encore longtemps.

 

Selon des sources proches du dossier  " quelques entreprises ont bien visité la bibliothèque, mais n'étaient finalement pas intéressées par ce contrat "...   Il semble que ces sociétés montrent quelques « désintérêts ». Ont-elles été « dé-gouttées » par le cahier des charges ? La Ville de Paris se retrouve en tout cas dans une situation pas très fluctuat !

 

Cette affaire a amené la CGT des Affaires Culturelles à dénoncer ce véritable pataquès aux élus et usagers, n’hésitant pas à affirmer que cette fermeture inhabituelle était « la Goutte d’or qui faisait déborder le vase de l’incompétence » (lire ici)

 

                                      goutte d'or 2

                                         Les entreprises ne sont pas interessées par les travaux !


 

De son côté, Ian Brossat, président du Groupe Communiste au Conseil de Paris et élu de l’arrondissement, comprenant mal qu’une bibliothèque rénovée en 2003 fasse déjà l’objet d’une remise aux normes, a interpellé Christophe Girard, l’adjoint au Maire chargé de la Culture (lire ici).

 

« En tant qu’élu du 18ème arrondissement, je me sens personnellement concerné par le futur de la bibliothèque de la Goutte d’Or et de ses milliers de lecteurs. Aussi me serait-il agréable que vous puissiez rapidement envisager, avec les associations de quartier, le public et les personnels, les solutions pour permettre une réouverture rapide de cet équipement public. », Conclut-il, non sans cacher incompréhension et amertume.

 

La Direction des Affaires Culturelles (DAC) en pleine réorganisation après le départ de sa directrice vers le ministère de la culture, l’arrivée ces derniers jours d’un nouveau directeur et la mutation forcée de Christophe Girard vers la Mairie de l’IVé) (lire ici) se retrouve en position délicate avec ce dossier inextricable sur les bras.

 

La Mairie de Paris  pour sortir de cet imbroglio doit proposer des solutions  « goutte que goutte », sinon elle se retrouverait immanquablement dans une position des plus mergitur !


 

                                       goutte d'or 3

                             Bibliothèque Goutte d'Or: Un dossier vraiment inextricable pour Paris 

 

 


Lire aussi:

ActuaLitté : La bibliothèque Goutte d'Or toujours en travaux, et pour longtemps !

Fermetures de bibliothèques à Paris: C’est la Goutte d’Or qui fait déborder le vase !

La bibliothèque Clignancourt (18ème arrondissement de Paris) fermée pour cause de sous-effectif !

Repost 0
Published by Social Nec Mergitur - dans Culture nec mergitur
commenter cet article
8 juin 2012 5 08 /06 /juin /2012 09:41

 

ActuaLitté : Le 6 juin 2012

 

…. Enfin, "nouvelle"...  (Faut le dire vite !)

 

La tribune pro-Christophe Girard, qui priait la Ville de Paris de faire une exception au non-cumul des mandats, (voir notre actualitté) n'aura pas porté ses fruits : si l'ancien adjoint de Bertrand Delanoë chargé de la culture sera bien maire du IVe arrondissement pour remplacer Dominique Bertinotti, partie pour le gouvernement, il devra céder sa place à un nouvel adjoint.

 

Ou peut-être nouvelle adjointe, puisque Danièle Pourtaud, actuellement adjointe chargée du patrimoine, est pressentie pour le poste. 

 

Le Directeur des Affaires culturelles est désormais François Brouat, un proche collaborateur de Bertrand Delanoë (il vient directement de son cabinet), qui remplace donc Laurence Engel (elle aussi ex-membre du cabinet de Delanoë), devenue directrice du cabinet d'Aurélie Filippetti dès le lendemain de l'élection de François Hollande.

 

Enfin, comme prévu, (voir notre actualitté) Delphine Lévy prendra la tête de l'Établissement Public des Musées dès sa création. Elle exerçait auparavant des fonctions…. Au cabinet de Bertrand Delanoë !

 

Sources : Le Parisien, CGT Culture   Lire l’article de « ActuaLitté »

 

 

                                                      dac 5

                                                            " Té ! Ils nous piquent nos idées maintenant ! "

 

 

 

Lire aussi:

AFP-Paris: Girard quittera bien son fauteuil la culture pour être maire du IVe

Le Parisien : Christophe Girard quitte ses fonctions d’adjoint chargé de la Culture à la Mairie de Paris !

Un nouveau Directeur des Affaires Culturelles à la Mairie de Paris

Ministère de la Culture: Laurence Engel, nouvelle directrice du cabinet d'Aurélie Filippetti

Repost 0
Published by Social Nec Mergitur - dans Revue de presse
commenter cet article
7 juin 2012 4 07 /06 /juin /2012 18:09

 

AFP: Le 7 juin 2012

 

Christophe Girard quitte ses fonctions à la Culture car "Delanoë reste inflexible ! »

 

Christophe Girard, adjoint (PS) à la culture de Bertrand Delanoë, quittera ce fauteuil pour devenir maire du IVe arrondissement de Paris, succédant à la maire sortante Dominique Bertinotti, devenue ministre déléguée à la famille, a-t-il annoncé mercredi soir.

                  

M. Girard souhaitait conserver son poste d'adjoint à la culture tout en devenant maire du IVe. Confirmant une information du Parisien, il a expliqué à l'AFP que le maire de Paris avait finalement tranché: "le maire veut rester inflexible", a-t-il dit.

  

                                         delanoe 1  

                                                             Il reste inflexible !

 

Très à cheval sur le non-cumul, M. Delanoë a toujours refusé qu'un maire d'arrondissement soit en même temps adjoint au maire de Paris.

 

M. Girard a toutefois rappelé que Mme Bertinotti deviendra de facto son adjointe dans le IVe (puiqu'elle reste conseiller de Paris notamment, ndlr) et que "ce sera de fait un cumul", déplorant "une rigueur à géométrie variable".

 

"Mais je suis très positif, je suis très enthousiaste pour la mairie du IVe", a-t-il ajouté.

 

Interrogé par l'AFP, l'entourage de Bertrand Delanoë n'a pas confirmé ni infirmé, indiquant seulement que "le nouvel exécutif sera connu lors du Conseil de Paris des 9 et 10 juillet" car le Conseil prévu les mardi 19 juin et mercredi 20 juin arrivera trop vite après le second tour des législatives.

 

                                               girard 6    ll reste très positif et très enthousiaste pour la mairie du IVe

 

 

Lire aussi

Le Parisien : Christophe Girard quitte ses fonctions d’adjoint chargé de la Culture à la Mairie de Paris !

ActuaLitté : Pendant que les bibliothèques ferment, les amis de Christophe Girard pensent à leur cagnotte !

 

                                

  

                                             

   

Repost 0
Published by Social Nec Mergitur - dans Revue de presse
commenter cet article
6 juin 2012 3 06 /06 /juin /2012 12:37

 

Le Parisien : Le 6 juin 2012

 

A l'Hôtel de Ville, la nouvelle équipe d'adjoints sera présentée en juillet....

 

C'est désormais tranché. Christophe Girard, adjoint au maire de Paris chargé de la culture, quittera ses fonctions pour s'asseoir dans le fauteuil de maire du IVe arrondissement. « Mais je souhaite garder des activités dans le milieu culturel. D'ailleurs, je vais mettre en place une équipe de réflexion sur le sujet pour les municipales de 2014 », précise Christophe Girard.

 

Avec Yamina Benguigui appelée au gouvernement Ayrault, c'est le second adjoint de Bertrand Delanoë qui va donc devoir quitter l'exécutif parisien (elle était chargée des droits de l'homme à la mairie) pour cause de non-cumul de mandats.

 

Denis Baupin, l'adjoint au maire de Paris chargé du développement durable, a assuré pour sa part qu'il quitterait ses fonctions parisiennes s'il était élu député le 17 juin. Pour les autres adjoints, tout reste à définir.

 

Seule certitude, une nouvelle équipe d'adjoints sera soumise au vote du Conseil de Paris les 9 et 10 juillet.

 

                                                    girard 4[1]

                                                     " Me voila désormais solidement installé dans le IVè ! "

 

 

…. Et Dominique Bertinotti et Christophe Girard sont à couteaux tirés à la Mairie du IVè !


L'ambiance n'était déjà pas des plus cordiales entre eux, mais là, elle devient franchement glaciale. 


Dominique Bertinotti - la maire du IVe - et Christophe Girard - l'adjoint au maire de Paris chargé de la culture qui devrait la remplacer ne se parlent pas en direct, mais s'adressent des amabilités ... à distance. En cause: la succession de Dominique Bertinotti à la tête de la mairie du IVe.


L'élue, devenue ministre déléguée chargée de la Famille, a rappelé sur France Bleu que conformément à la charte de déontologie signée par les ministres du gouvernement Ayrault, elle démissionnera de son mandat de maire d'arrondissement. Elle a aussi .ajouté qu'elle souhaitait que sa succession se déroule «dans la sérénité» et que son successeur suive «la feuille de route du IVe»: «respect et modestie ».

 

En clair, Dominique Bertinotti ne semble pas franchement apprécier la tentative de Christophe Girard de rester adjoint au maire de Paris chargé de la culture tout en devenant maire du IVe (voir encadré). «Maire du IVe c'est aussi un très beau mandat... ça permet même à certains de devenir ministre », tacle-t-on dans l'entourage de la maire. Cette petite leçon de morale n'a pas tardé à faire réagir l'intéressé qui se dit « déjà au travail» pour prendre la mairie du IVe.


Dominique Bertinotti, ministre déléguée chargée de la Famille, va démissionner de la mairie du IVe arrondissement, pour ne pas cumuler les mandats. Elle accuse sans le dire son successeur, Christophe Girard, de ne pas respecter cette règle .


«J'ai rencontré le commissaire du IVe, le directeur général des services ... j'ai aussi reçu beaucoup de messages de bienvenue », se réjouit Christophe Girard. Alors que l'élu se prépare à ses nouvelles fonctions, il avoue être «surpris» par l'attitude de Dominique Bertinotti. Il en appelle, à son tour, à la sérénité. « Que Dominique reprenne ses esprits! Il ne faudrait pas dépasser les bornes quand même ... », insiste Christophe Girard.


«Elle a fait le choix de quitter la mairie du IVe pour devenir ministre. Elle pouvait très bien démissionner de son poste de conseillère de Paris. Bon, bien sûr, celui lui aurait fait perdre 2500 € d'indemnités par mois ... Mais comme elle ne démissionne pas de son poste de conseillère de Paris, elle sera obligatoirement une de mes adjointes à la mairie du IVe ... Ce n'est pas un cumul de mandat, ça ? », souligne au passage Christophe Girard.


Lundi prochain, les deux élus doivent se retrouver à la même table ... à l'occasion du conseil d'arrondissement du IVe. L'ambiance promet d'être tendue.

 

                                                    girard 3[1]

                                             - " T'as vu, ça flingue sacrément en ce moment dans le IVè ! "

                                                             - " Ouais, l'ambiance promet d'être tendue ! "

 

 

 

 

Lire aussi:

Un nouveau Directeur des Affaires Culturelles à la Mairie de Paris

Une tribune de "Médiapart" dénonce la politique culturelle de la Mairie de Paris

Le Parisien : Ca coince pour Christophe Girard avec le cumul des mandats

Métro: Christophe Girard sera le nouveau Maire du IVe arrondissement (à défaut d'être Ministre)

Repost 0
Published by Social Nec Mergitur - dans Revue de presse
commenter cet article
6 juin 2012 3 06 /06 /juin /2012 10:41

 

Mairie de Paris: Le 6 juin 2012

 

Françoit Brouat nommé nouveau Directeur des Affaires Culturelles

 

Bertrand Delanoë, Maire de Paris, a nommé à compter du 6 juin 2012 François Brouat, directeur des affaires culturelles, en remplacement de Laurence Engel, appelée à d’autres fonctions.

 

Administrateur hors classe du ministère de la culture et de la communication, François Brouat était depuis le 1er mai 2011 conseiller auprès du Maire de Paris, en charge de la culture.

 

                                                                image001

 

De 1982 à 1983 et de 1983 à 1989, François Brouat a été respectivement attaché auprès du Théâtre du Capitole de Toulouse, puis administrateur de l’Orchestre national du Capitole de Toulouse.

 

A l’issue de sa scolarité à l’Ecole Nationale d’Administration, François Brouat est entré en 1992 au ministère du travail, de l’emploi et de la formation professionnelle. Il a rejoint en 1996 le ministère de la culture et de la communication.

 

D’octobre 2003 à juin 2008, il a occupé les fonctions de directeur régional des affaires culturelles en Aquitaine puis, de juin 2008 à avril 2011, de directeur des affaires culturelles en Provence-Alpes-Côte d’Azur.

 

 

                                      girard 2-copie-2

                                  -  " Quoi ? Encore quelqu'un qui vient de ton cabinet ? " 

                                    - "Oui ! Mais de toute façon tu es viré de la culture ! "

 

 

Lire aussi:

Le Parisien : Christophe Girard quitte ses fonctions d’adjoint chargé de la Culture à la Mairie de Paris !

Ministère de la Culture: Laurence Engel, nouvelle directrice du cabinet d'Aurélie Filippetti

AFP-Paris : Malgré la règle du non-cumul, Christophe Girard veut être Maire du IVè

Repost 0
Published by Social Nec Mergitur - dans Culture nec mergitur
commenter cet article
4 juin 2012 1 04 /06 /juin /2012 10:17

 

… Mais veut exiler l’agent à Bussy Saint Georges, le « Cayenne de la BnF ».

 

Il y a deux mois, les syndicats CGT et FSU de la BnF (Bibliothèque Nationale de France) boycottaient toutes les réunions paritaires de la (plus très) grande bibliothèque François Mitterrand pour dénoncer « le licenciement abusif d’un collègue vacataire » (lire notre article ici).

 

Aujourd’hui ce triste épisode se transforme en véritable camouflet pour la direction de la BnF, car le licenciement est « suspendu » par le Tribunal Administratif pour "procédure irrégulière" a t-on appris de la part des deux syndicats sur le site Bibliothèques en lutte .

 

La direction de la BnF prenant acte de cette décision mais décidée à « marquer le coup avant de  tourner la page » demande que l’agent affecté sur le site de Tolbiac (Paris 13è) soit muté d’office à Bussy Saint Georges en lointaine banlieue parisienne.  Une destination vraisenblablement considérée par la BnF « comme une  sorte de bagne de Cayenne » ironisent les syndicalistes.

 

La CGT et la FSU n’ont pas manqué de faire remarquer  « que dans des cas bien plus graves » la BnF s’était généralement abstenue d’intervenir, Jacqueline Sanson, l’actuelle directrice générale, loin de protester, est restée de marbre, durant le bref rappel de ces faits » a observé Bibliothèques en lutte, l’œil décidément bien ouvert.

 

«  Pris au propre piège d’une décision inique, arbitraire et sienne, Bruno Racine, actuellement en ballottage politique et essayant par tous les moyens imaginables d’obtenir un troisième mandat (…) s’étranglait de rage. Assise tout près, Sophie Durrleman, directrice de l’administration et du personnel, n’en pensait pas moins et ses regards peu amènes poursuivirent toute la séance les deux représentants syndicaux »  rapporte Bibliothèques en Lutte l’acuité décidement jamais prise en défaut.

 

« Quant au Directeur délégué aux Ressources Humaines, Bertrand Wallon, qui a, dans cette histoire, été complètement désavoué puisqu’il avait rédigé et mené le recours pour le compte de la BnF : il sort de cette affaire pour le moins affaibli. » ajoutent perfidement les deux syndicats.

 

La CGT et  la FSU de la BnF ont déclaré« qu’elles consentaient à siéger à nouveau dans les instances du dialogue social (...) regrettant vivement qu’il ait fallu attendre une décision de justice quand le bon sens et l’humanité commandaient à renoncer à poursuivre l’agent ». Pan sur le bec !

 

La noble institution s'est toutefois beaucoup fait remarqué ces derniers temps, au point que nous l'avions décrite en "plein chantier". Il ne faudrait pas qu'à défaut de bagne celle ci se transforme en galère ! 

 

Publié également sur "Miroir Social"

 

 


                                                  Des bagnards en attente de la galère,  en route vers Cayenne

                                     BnF 1

                                            " Non, nous on va vers Bussy Saint Georges ! "

 

 

 

Lire aussi

François Hollande rend visite à une BnF en plein chantier !  

Social : Licenciement abusif à la BnF-François Mitterrand

Tout chez moi l'habite: A la BnF on fournit même des ebooks porno !

Repost 0
Published by Social Nec Mergitur - dans Actualité sociale
commenter cet article

Pages