Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
24 avril 2008 4 24 /04 /avril /2008 16:49

 

Le Parisien : 24 avril 2008

 

On a frôlé le pire au musée Carnavalet

 

Camille Neveux  

 

«Accès interdit pour des raisons de sécurité ». Apposé depuis six semaines au pied de l'escalier dit « de la Révolution », au premier étage du musée Carnavalet, dans le Marais, cet écriteau n'est pas prêt de disparaître. Et pour cause : fermé jusqu'à nouvel ordre, l'imposant escalier en fer forgé, qui relie les salles du musée historique de Paris dédiées au XVIIIe siècle à celles consacrées à la Révolution française, a failli coûter la vie à une fillette de 8 ans.


 En visite au musée, le 5 mars, une vingtaine d'enfants du centre aéré Pierre Foncin ( XXe ) s'apprête à rejoindre le deuxième étage, avant d'être arrêtée « par un bruit assourdissant ». « On a entendu un gros boum, mais personne n'a vraiment réalisé ce qui se passait », souffle Sophie, 20 ans, une des deux animatrices en charge du groupe ce jour-là. Avant de comprendre qu'une fillette vient d'être frôlée à la tempe par un anneau en fer forgé de 25 cm de diamètre, qui s'est désolidarisé de la rambarde d'escalier, trois mètres plus haut... « Elle s'en est sortie avec une simple bosse, mais j'ai vraiment eu la peur de ma vie , reconnaît l'accompagnatrice. A 20 centimètres près, elle prenait l'objet en pleine figure ! »

 

A la mairie de Paris, en charge du musée Carnavalet, on confirme que l'accident « aurait pu être dramatique ». « Mais dès le lendemain, nous avons sécurisé la rampe, balisé les lieux avec un ruban rouge et blanc et limité les visites à l'étage à 88 personnes », précise-t-on au cabinet de Colombe Brossel, adjointe de Bertrand Delanoë en charge du patrimoine, pour qui la sécurité « reste une priorité ». Des travaux seront engagés prochainement, pour rouvrir l'espace au public. Après état des lieux, la section locale d'architecture de la Ville a établi que la rampe, changée récemment, « présente un défaut de conception ». Mais pour le syndicat Supap-dac, qui regroupe les fonctionnaires municipaux du domaine culturel, cet incident au musée Carnavalet « n'est pas un acte isolé ». « Au mois de septembre dernier, un groupe de personnes est resté coincé dans un ascenseur du musée Carnavalet pendant plus d'une heure, déplore le délégué syndical Bertrand Pieri. Sans oublier les catacombes, sous la tutelle du musée, qui ne sont pas du tout sécurisées... »

 

                               

                          Musee Carnavalet Paris 1

 




 

Partager cet article

Repost 0
Published by parisculturesociale - dans Archives
commenter cet article

commentaires

Pages