Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
14 février 2012 2 14 /02 /février /2012 13:11

 

Le Monde : le 11 février 2012

 

Social : La présidente du Centre des Monuments Nationaux, Isabelle Lemesle, et ses méthodes sont contestées. Frédéric Mitterrand l’a pourtant félicitée !

 

C'est un rapport accablant, "une bombe", qui illustre "le malaise d'une mauvaise administration", dit-on dans les rangs de la haute administration française. Ce rapport de l'inspection générale des affaires culturelles (IGAC) ferait état d'une situation "désolante", "invraisemblable", de souffrance des personnels au sein même du Centre des monuments nationaux (CMN). Cet établissement public de 1 400 personnes est en charge des cent plus prestigieux de nos monuments historiques, de l'Arc de triomphe au Mont-Saint-Michel, de l'abbaye de Cluny à la forteresse de Carcassonne, lesquels accueillent près de 9 millions de visiteurs par an.

 

Le rapport de l'IGAC a été remis à Frédéric Mitterrand, qui l'avait commandé, au lendemain de la reconduite, en mai 2011, dans ses fonctions d'Isabelle Lemesle, présidente du CMN. Le ministre de la culture a décidé de ne pas le rendre public. Et il ne serait pas archivé.

 

Revenons sur la chronologie des faits, tels qu'ils ont été présentés dans un document remis, le 7 octobre 2011, aux représentants du personnel du CMN, par Guillaume Boudy, secrétaire général du ministère de la culture et président du comité hygiène et sécurité du ministère (CHSM) : "Le 26 mai 2011, les représentants du personnel votent une motion demandant qu'une mission de l'IGAC soit conduite sur la souffrance au travail au CMN." Le 20 septembre 2011, le rapport de l'IGAC, réalisé à la demande de Frédéric Mitterrand par Anne Chiffert et Bernard Notari, est remis au ministre.

 

Le 5 octobre 2011, quelque 200 agents du CMN - selon l'intersyndicale (CGT, CFDT, FO) - manifestent sous les fenêtres du ministre aux cris de "Lemesle, démission !". Elodie Perthuisot, directrice adjointe du cabinet de Frédéric Mitterrand, reçoit les organisations syndicales pour leur dire que ce rapport confidentiel, fermé sous leurs yeux - 150 pages selon l'estimation de l'intersyndicale -, ne leur serait pas communiqué.

 

Lire l’article du « Monde » en cliquant là 

 

Lire également la déclaration de l’intersyndicale du Centre des Monuments Nationaux SNMH-CGT CFDT-CMN en réaction à l’article du « Monde ».

 

                                      le monde 1[1]

 

Lire aussi: Libération : Fissures à la tête des monuments nationaux !

Partager cet article

Repost 0
Published by Social Nec Mergitur - dans Revue de presse
commenter cet article

commentaires